46 562 Avis BD |20 195 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Tome 5 : Crochet
 

Peter Pan, tome 5 : Crochet

 
 

Résumé

Peter Pan, tome 5 : CrochetAfin d'acceder au résumé de Peter Pan, tome 5 : Crochet, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Peter Pan, tome 5 : CrochetVoilà le tome que Loisel vient de sortir il y a peu...et il ne m'a pas du tout pas déçu, bien au contraire, il était à la hauteur de la suite que je m'imaginais...parfait, comme les tomes précédents !

Le scénario est toujours aussi intéressant, ce qui n'est pas mal du tout après quand même 5 tomes ! Il faut le rappeler...
Ce que je préfère dedans, c'est tout d'abord :
- La facon dont il adapte cette BD, en y introduisant des éléments historiques, rendant l'univers entre la réalité et l'imaginaire...il y a ajouté sa touche personnelle...
- Les caractères des personnages : il donne à Peter Pan un caractère psychologique qui colle à son milieu, à la pauvreté etc. On ressens ses angoisses, l'angoisse de ne pas être aimé par sa mère.Les personnages évoluent, Loisel leur rend une part de réalité...

Les dessins sont vraiment superbes, ils collent très bien à l'univers imaginaire de l'histoire, des lieux etc...des traits bien à lui, arrondies, super !


Chronique rédigée par Charly le 09/03/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,21 13,21 13,21
Acheter d'occasion : 8,34
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.36
Dépôt légal : Janvier 2002

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Peter Pan, tome 5 : Crochet, lui attribuant une note moyenne de 4,36/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

8 11 2016
   

Au moment de rendre un avis sur ce 5ème et avant dernier tome de la série, je me pose encore des questions. Je sais que j'ai aimé, mais quelque chose me dérange.
Après réflexion, et si je fais la synthèse de ce qui m'a plu, j'arrive mieux à cerner. Les moments qui m'ont plu ne sont finalement pas bien nombreux. Il y a le passage émouvant où Peter retourne à Londres (on se demande encore pourquoi ?), celui où les habitants de l'île s'interrogent sur l'identité de leur ami Pan qu'ils ont oublié, et la fin en forme de coup de théâtre.
Le reste n'est finalement pas très captivant. Le crocodile qui poursuit le Capitaine est plutôt marrant mais ne sert à rien et dure longtemps, j'aurais préféré quelque chose de plus profond voire de plus court.

Il n'en reste pas moins que le dessin est toujours aussi beau, que les couleurs sont parfaites et que les dialogues et la narrations coulent tous seuls.

Ce n'est donc pas un chef d'œuvre pour moi, mais une bonne réussite.

Reste à savoir comment va se finir l'aventure, puisque, oui, je n'ai jamais lu le dernier tome qu'il me reste.

29 3 2010
   

Je ne ferai pas mon bégueule : après avoir hésité, cet album mérite bien la note de 4 selon moi, mais pas beaucoup plus.

En effet, cette série est censée présenter la "jeunesse" de Peter Pan (un comble pour cet enfant qui ne veut pas grandir), à savoir les événements qui précèdent ceux qui sont rapportés par le fameux conte. Ainsi, dans les tomes précédents, on apprend comment Peter arrive au pays imaginaire, pourquoi il s'appellera désormais Peter Pan, pourquoi il voue une haine sans retenue à un certain capitaine, pourquoi se dernier est affublé d'un crochet à la main droite, etc... Tous les fondamentaux ont été revus par Loisel, qui nous offre une lecture pessimiste et noire de ce conte, se rapprochant ainsi, à mon avis, plus de l'œuvre originale que du dessin animé acidulé de Disney, qui l'a pourtant rendu célèbre.

Eh bien justement, après nous avoir expliqué les fondamentaux, on s'attendait à la fin de cette série, car on voit mal ce que pourra nous dire de plus Loisel. Et là, j'ai l'impression qu'il "meuble" un peu le récit : il y a bien une référence rapide à la fameuse ombre de Peter Pan (attention, ça va très vite), il ya bien une fille parmi les enfants perdus qui joue le rôle de mère (une Wendy avant l'heure), il y a bien ce crocodile-réveil qui poursuit Crochet (le temps qui passe, première angoisse de ce personnage). Mais tout ceci est un peu mis bout à bout, sans réel fil conducteur, et j'ai du mal à distinguer ce que veut nous dire de plus l'auteur. Autant, jusqu'au milieu du tome précédent, on avait une histoire suivie qui permettait d'expliquer les relations entre Peter et Crochet, entre Peter et le monde imaginaire, autant là, j'ai l'impression que l'histoire est moins construite. Mais cela n'est peut-être qu'une impression, peut-être n'ai-je pas bien compris le rôle des retours de Peter à Londres, qui se soldent a priori par une mort...

Tout cela pour dire que bien sûr, les couleurs sont sympathiques, bien sûr que les dessins sont de toute beauté, bien sûr que l'imagination de Loisel est superbement utilisée pour inventer cette histoire préalable au conte de Barrie en en respectant les codes, bien sûr que les orphelins sont attachants, bref, bien sûr que c'est bien réalisé. Mais, dans ce cinquième tome, l'histoire perd un peu de sa linéarité, de sa cohérence et les éléments supplémentaires introduits par Loisel ne sont pas suffisamment expliqués pour véritablement comprendre ce qu'il veut nous dire de plus.

3 3 2006
   

Ce cinquième tome ne réjouira pas que les fans.
L'adaptation de Loisel est fort éloignée de celle de Walt Disney. Rien n'est édulcoré, la psychologie des personnages est complexe et le monde imaginaire s'avère bien plus original que celui du dessin animé.
Quant au fameux crocodile qui suit le capitaine Crochet avec avidité, il se révèle ici un véritable monstre sanguinaire. Il est néanmoins difficile d'apprécier toutes les subtilités du scénario de cet épisode sans avoir lu les précédents.
Séduit ?... Moi aussi. Le talent de Loisel est tel qu'il ne lui aura fallu que quelques albums pour imposer son style. Un Grand du 9ème art, déjà...

hornetgirl :Une BD culte ! Note de l'album : 5,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
2 3 2006
   

Je suis une fan de cette BD, du debut jusqu'au dernier tome paru.

J'ai eu la chance de rencontrer Regis Loisel lors d'une dedicace du dernier album. J'ai passée un moment extraordinaire lors de la lecture de cette BD et je la conseille a tous, novice ou non du monde de la BD.

Loisel est un auteur que je lis et relis sans relache et sans aucun ennui. Bref j'adore l'univers de Loisel et je le conseille à tous les amoureux des depaysements intellectuels.

6 10 2005
   

Comme l’indique le titre, le capitaine des pirates occupe cette fois les devants de la scène ; non sans plaisir pour le lecteur que je suis, car s’il apparaît comme le plus cruel, l’homme à la main or/argent est aussi le personnage le plus drôle de la série, de par son côté ‘gros bébé’ et ses dialogues avec son second qui font souvent 'mouche' (mouarf :D). De plus, la relation passionnelle entre Crochet et le crocodile atteint ici son apogée.

Quant à Peter Pan et sa petite troupe, le calme est revenu après la tempête. L’heure est plutôt à la construction d’un nid douillet mais aussi aux rêves, grâce à une petite boîte à trésor confiée par Monsieur Kundal.

La galerie des personnages s’étoffe encore un peu, au point de devenir impressionnante. Par contre, même s’il reste dans les cœurs, Pan s’efface petit à petit des mémoires… L’oubli et la notion du "non-temps" est en effet l’une des particularités de l’île.

Au final, je noterai quand-même une petite baisse de régime, bien que ce 5ème tome se termine sur un fameux coup de théâtre. De quoi décupler notre curiosité pour la fin de l’aventure.

Ai-je encore besoin de préciser que le graphisme est sublime ?

8 4 2005
   

Très bon album encore bien qu'il soit un poil en dessous des tomes 3 et 4 qui restent mes préférés pour l'instant.

Décidément c'est une histoire qui joue beaucoup sur la sensibilité du lecteur. Le monde imaginaire s'avère avoir les mêmes caractéristiques que le cerveau humain : les évènements tristes sont refoulés de la mémoire des habitants ! Il y a seulement de la place pour les évènements à venir, on sent donc une idéologie sousjascente à ce récit : "la positive attitude" ( désolé pour la comparaison avec une certaine chanteuse dont je tairai le nom...). Tout cela pour dire que le recours à l'imaginaire est souvent la solution face à des situations difficiles. Enfin ça c'est mon interprétation...

Le capitaine crochet est pour moi un des personnages les plus intéressant. Sa psychologie rassemble énormément de trait de caractère fascinant : il arbore une attitude forte alors qu'on le sent ultra fragile. Il n'y a qu'a voir sa réaction lorsqu'il voit son sang où quand le crocodile le pourchasse. De plus je trouve que c'est le personnage le mieux dessiné.

Plus qu'un tome et je connaitrai le dénouement de cette série à ne pas rater.

18 12 2004
   

Ce qui ressort de cet album, c’est le dépaysement, certes mais également un changement total non seulement dans les décors, mais dans les mœurs, et dans le déroulement du temps. En effet, Loisel fait très bien ressortie l’écoulement du temps si particulier qui est propre au pays imaginaire, le temps semble passer si vite, et pourtant il semble être inépuisable. Egalement l’oubli, l’oubli est une autre des caractéristique de ce pays magique, et si tous ils ont oubliés Pan, il reste malgré tout présent à travers Peter, Peter Pan…

Comme toujours les illustrations de Loisel servent au mieux l’histoire, et son style si particulier est des plus adapté à ce genre d’histoires merveilleuses, de plus il semble, alors qu’il était déjà parfait, que son trait devienne encore plus beau. Je passe les couleurs qui sont du même acabit…

Un tome toujours aussi réussi

4 11 2004
   

5 tomes déjà parus, et pourtant... On ne se lasse pas (en tout cas, ce n'est pas du tout mon cas).
Il y a une amélioration indéniable du dessin, qui est bien plus précis qu'avant, je trouve. Loisel a un style très particulier quand même, mais c'est bien beau. Je suis vraiment admirative quand j'observe ses planches. Les décors sont tous particulièrement réussit, ainsi que les expressions des personnages. Que de détails !

L'histoire, quant à elle, est toujours aussi merveilleusement adaptée, c'est un pur régal, et j'ai vraiment hâte de lire le sixième et dernier album, qui vient de paraître.
Je trouve cet album bien plus dur que les précédents encore (qui n'étaient déjà pas tendres), sur certains points , tels que :

***SPOILER***
la mort de Kundal m'a pas mal touchée ; et l'oubli qui caractérise le pays imaginaire. L'oubli de Pan par exemple. Je trouve que ce n'est pas des plus optimistes. Ca m'a dérangé, dans le sens où je trouve ça "grave".

En bref, c'est encore un très bon album, de cette excellente série !

6 5 2003
   

Loisel nous a refait le coup après la quête de l'oiseau du temps, il a remis ça. Il n'y a que lui qui puisse revisiter ainsi l'histoire de Peter Pan et nous surprendre encore et toujours à chaque tome. Je n'ai pas envie de vous gâcher le plaisir en vous révélant les secrets de cette bd mais allez vite vous la procurer, c'est de l'excellent Loisel.

9 3 2002
   

cette série est à lire de toute urgence... quel suspens, mais quel suspens...
le scénario ne s'éssoufle pas une seconde sur les 5 tomes, tous les personnages sont attachants et extrêmement vivants.
Des émotions de toutes sortes m'ont assaillées tout au long de ma lecture. Un personnage comme Peter ne peut laisser personne indifférent, de même que le capitaine Crochet qui est touchant de couardise sous aspect violent.
Tout un monde vous emporte loin, très loin dans l'imaginaire de Peter Pan revisité par Loisel.
Le dessins, assuré par l'auteur, est fidèle à son trait de départ, tout est équilibré et les couleurs sont intenses sur tous les albums.
C'est à mon sens une série de qualité à lire absolument et aussi à offrir...