46 492 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 1 : De larmes et de sang
 

Pema Ling, tome 1 : De larmes et de sang

 
 

Résumé

Pema Ling, tome 1 : De larmes et de sangAfin d'acceder au résumé de Pema Ling, tome 1 : De larmes et de sang, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Pema Ling, tome 1 : De larmes et de sangAvec "Pema Ling" Georges Bess nous replonge dans l’ambiance tibétaine qui lui est chère, mais contrairement au "Lama Blanc" qui était scénarisé par Alessandro Jodorowsky, Georges Bess est seul maître à bord de cette série.

D’entrée, on est touché par les décors tibétains et les personnages qui respirent l’Himalaya à plein nez. On s’attache également à la petite Pema Ling, devenue muette après le massacre de sa famille par le despote local et qui se retrouve par la suite déguisé en garçon dans un monastère afin d’y recevoir son éducation.

Le scénario n’est donc pas très novateur, avec une petite fille pleine de vengeance et qui grâce à sa détermination deviendra "la lionne des neiges", chef de bande et guerrière redoutable et redoutée. De plus, le fait de la rendre muette oblige Bess à (ab)user de la voix-off. Une omniprésence de cette voix-off qui accentue encore légèrement un récit déjà assez lent à la base.

Néanmoins, cette lenteur du récit colle parfaitement à la tristesse de Pema Ling, au temps qu’il lui faut pour apprendre à surmonter ce traumatisme et à la lenteur de la vie en monastère. En plus, au milieu de cette lenteur, on sent que quelque chose de fort bouillonne en Pema Ling, qu’une destinée incroyable l’attend et que l’aventure et l’action viendront rapidement compléter ce récit.

Graphiquement, ce tome nous plonge directement dans l’ambiance tibétaine. De plus, la première édition de l’album est accompagnée d’un carnet graphique rempli de crayonnés de l’auteur. Peut-être que les flash-backs auraient pu être agrémentés d’une transition graphique (à l’aide couleurs différentes par exemple) afin de mieux discerner ces bonds dans le passé de Pema Ling. Néanmoins, ces flash-backs n’entravent pas trop la fluidité de la lecture.

Un début prometteur pour une aventure humaine qui ne devrait pas tarder à virer vers l’action.


Chronique rédigée par yvan le 31/03/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,88 11,88 11,88
Acheter d'occasion : 2,24
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Mai 2005

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Pema Ling, tome 1 : De larmes et de sang, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

27 4 2008
   

Voici une BD et un auteur que je découvre. Cet univers de la Chine Tibétaine, de cette vie dans les Lamasseries, de cette rudesse de vie dans les hauteurs, le dénuement, le froid de la neige…est pour moi une découverte.
Pour autant, Georges Bess n'est pas un débutant, dessinateur dans un contexte similaire avec "Le Lama blanc" et Jodorowski au scénario et scénariste déjà sur "Leela et Krishna", c'est surtout sur "Juan Solo" ou il travaillant encore avec Jodorowski que je l'ai connu.

J'ai immédiatement reconnu son style, mais plus que tout j'ai immédiatement reconnu ses couleurs inimitables. L'utilisation des ocres donne un charme incroyable et une ambiance inégalée dans ses séries. C'est tout simplement magnifique. Le trait de G. Bess s'est affirmé au fil des années et sur ce premier tome de cette nouvelle série, il est d'une précision et d'une finesse de premier ordre. Il arrive à donner vie aux visages de manière rare. Certains gros plans qui sont pourtant les plus difficiles à réaliser en quelques traits renvoie une sagesse infinie quand il s'agit des lamas entourant Pema Ling.

Pour le scénario, je suis pour l'instant plus mitigé. Si le contexte est sans aucun doute original avec sa situation Himalayenne, le scénario est pour sa part plus classique. Encore l'histoire d'un enfant qui perd tout, ses parents, sa famille, à cause de méchant brigand et qui est parti pour devenir un guerrier qui vengera tout et tout le monde.
En dehors de ce défaut principal pour ce premier tome, l'histoire est bien menée. J'aime le ton donné au récit, empreinte de la sagesse et de la philosophie bouddhique. L'auteur utilise aussi énormément la voix off afin de conter les images et décrire les lieux, les environnements et les pensées. Ce texte est parfaitement maitrisé, calme posé, souvent poétique, il donne lui aussi cette âme si particulière à cette BD.

Mais voilà, pour l'instant ça s'arrête là, j'accroche difficilement à ce rythme assez lent et à ce scénario classique.

11 5 2006
   

Georges Bess fait montre d'un graphisme personnel et d'un mode de récit très personnel.
C'est l'histoire d'une pérégrination étonnante dans une Chine sans âge. Une jeune fille muette et un homme difforme composent le duo central de cette série.
Une aventure humaine, forte, un magnifique graphisme pour un récit qui nous emmène sur le toit du monde.
Ici, les croyances ont la vie dure et les potentats locaux sont adeptes des vengeances terribles quand on tente de porter atteinte à leur pouvoir.
Régalez-vous de ce récit et de cette histoire dessinée ; le tout concocté par un très bon auteur. Miam ! Je mets "4" : c'est pas tous les jours !