46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 1 : Paul à la campagne
 

Paul, tome 1 : Paul à la campagne

 
 

Résumé

Paul, tome 1 : Paul à la campagneAfin d'acceder au résumé de Paul, tome 1 : Paul à la campagne, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Paul, tome 1 : Paul à la campagneJ'aime beaucoup le dessin "arrondi" de Rabagliati. Ca paraît spontané et naturel, et c'est complet, ce qui permet de douter de l'impression de facilité: c'est travaillé !
L'histoire est sympa, mais moins complète, moins touffue, moins remplie que le second tome de la série "Paul a un travail d'été".

Ca se lit très agréablement, sans frénésie, je trouve que l'on suit, avec plaisir, le rythme tranquille du livre. Ca me semble d'ailleurs être une des grandes forces de cet auteur: on le suit simplement sans s'interroger, car son ton sonne juste.

Soyez paisible vous aussi, tentez l'aventure Paul !


Chronique rédigée par Pierrizan le 13/05/2004
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de PierrizanReflet de l'avatar de Pierrizan
Statistiques posteur :
  • 817 (96,46 %)
  • 13 (1,53 %)
  • 17 (2,01 %)
  • Total : 847 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.17
Dépôt légal : Décembre 1999

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Paul, tome 1 : Paul à la campagne, lui attribuant une note moyenne de 3,17/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 7 2015
   

J'aime la série des Paul pour sa simplicité, ces tranches de vie que l'on ne peut que partager, tellement le personnage principal peut nous ressembler. Il a beau être canadien, avoir un style de vie très différent du mien, Paul me parle. Ici, ce qui est exploré, ce sont tous ces souvenirs d'enfance qui remontent à la surface lorsque, adulte, on se rend sur les lieux de son enfance. Un joli moment de nostalgie dans lequel rien n'est vraiment développé, mais dont les petites touches de vie passée se mêlent efficacement au moment présent pour mieux préparer l'avenir et transmettre.

La deuxième histoire, l'apprenti typographe, est également une histoire courte au cours de laquelle on va suivre Paul, enfant, emmené dans l'entreprise de son père, lequel lui expliquera son métier. Encore une fois, c'est un joli moment qui est proposé : une belle complicité entre père et fils pour au final un message d'amour en toute simplicité. L'auteur n'en fait pas trop, reste juste, et l'ensemble est d'autant plus authentique.

La simplicité du dessin semble répondre à la simplicité du propos. Mais comme lui, il est juste.

Je regrette un album un peu court, composé uniquement de deux petites histoires indépendantes. Ca se lit vite et il me manque un scénario plus suivi, plus construit. Pour autant, la juxtaposition de ces petites histoires ont su me toucher et se révèlent donc efficaces.

29 4 2013
   

Cela faisait un petit temps que cette œuvre semi-autobiographique de Michel Rabagliati me faisait de l’œil et je me suis donc finalement attaqué à ce premier volet qui regroupe deux histoires.

La première, « Paul à la campagne », relate les souvenirs du narrateur lorsque celui-ci part en vacances avec sa famille sur les lieux de son enfance. La deuxième, « Paul apprenti typographe », revient sur une visite à l'imprimerie où travaillait son père.

Cette saga qui invite à suivre le quotidien et les pensées d’un père de famille multiplie donc des flash-backs mêlant nostalgie et humour. De la première histoire, je retiendrai surtout l’anecdote de la carabine, tandis que la seconde m’a permis de découvrir les ficelles d’un métier aujourd'hui disparu. À l’instar de "Magasin général", l’atmosphère québécoise qui émane des expressions typiques est également très sympathique. Pour le reste je ne garderai pas un souvenir impérissable de cette lecture certes agréable, mais somme toute un peu trop banale.