46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 3 : Plus fort que les forts
 

Pascal Brutal, tome 3 : Plus fort que les forts

 
 

Résumé

Pascal Brutal, tome 3 : Plus fort que les fortsAfin d'acceder au résumé de Pascal Brutal, tome 3 : Plus fort que les forts, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Pascal Brutal, tome 3 : Plus fort que les fortsRiad Sattouf revient à la BD après son succès public et critique au cinéma dans le film « les beaux gosses ». Il signe le retour triomphal du plus macho et du plus viril des héros de bande dessinée en l’occurrence : le bien nommé Pascal Brutal. Riad Sattouf montre une nouvelle fois un sens aigu du dialogue et des situations.
L'auteur franco-syrien innove quelque peu dans cet album en ajoutant une publicité pour l’entreprise Pascal Brutal virility escort, un article très drôle de The Bretagne Times sur le breton Pascal Brutal et enfin une description anatomique du phénomène Pascal Brutal qui sent un peu le remplissage pour faire un album complet.
Concernant les histoires, ça oscille entre le très drôle et le plus passable.
Parmi les plus passables on trouve :
La deuxième aventure de Pascal qui s’appelle « le mentor d’incubateur », où Pascal et son pote Tyler vont suivre un stage pour les sans emplois de longue durée. Si la situation de départ est assez amusante, la chute est un peu plus décevante.
L’histoire « vis ma vie » m’a laissé assez perplexe également, l’idée de passer une journée dans la tête de Pascal Brutal est originale, mais ça tourne vite un peu en rond.
Enfin, le retour du roi qui prône une restauration monarchique joue sur l’onirisme dans une teinte très nationaliste en bleu, blanc et rouge, mais dont on ne saisit pas vraiment quel message Sattouf veut faire passer.
Par contre, il y a de vrais petits chefs d’œuvre d’humour :
La première histoire où l’on fait connaissance avec le nourrisson Pascal et qui permet de faire connaissance avec sa maman une teufeuse qui fume des joints sans arrêt. On découvrira aussi son beau-père qui ne quitte jamais son casque et qui a sans doute inspiré Pascal Brutal dans sa virilité brutale.
Miss Région Bretagne est aussi une excellente description de l’ambiance des banlieues.
Commando virilo pose une nouvelle fois le problème de l’homosexualité refoulé et l’on apprend que Quimper est devenue une ville entièrement gay.
L’histoire sans parole de Pascal Brutal est aussi particulièrement réussie.
Mais, c’est surtout avec Pascal Brutal en Arabie que Riad Sattouf atteint des sommets de drôlerie. En quelques pages, Pascal Brutal découvre un monde arabe changé où un chanteur du nom de Riad Sattouf !!! adepte du sex raï est devenu le président en unifiant tous les pays, fait la paix avec Israel, instauré l’égalité homme-femme, et a vu une femme lui succéder
Au dessin, c’est du Sattouf ; sans être virtuose, il s’adapte assez bien à ce genre d’histoires.


Chronique rédigée par JAMES RED le 20/12/2009
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de JAMES REDReflet de l'avatar de JAMES RED
Statistiques posteur :
  • 538 (94,89 %)
  • 23 (4,06 %)
  • 6 (1,06 %)
  • Total : 567 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 6,95
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Septembre 2009

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Pascal Brutal, tome 3 : Plus fort que les forts, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

27 2 2015
   

Dans ce livre, le héros –en slip kangourou- raconte, ce dans tous les détails, ses débuts.
Et c’est parti pour un bon moment de rire… un peu sarcastique car l’auteur ne met pas de gants pour les expliquer ; que ce soit au vu du graphisme ou du texte utilisé.
Jouissif par de nombreux moments Pascal Brutal se « promène » un peu partout : que ce soit en Russie, en Arabie.
C’est à une véritable satire que j’assiste ; iconoclaste, Sattouf ne recule devant rien pour me monter ce qu’il pense du monde actuel… et ça marche.
Plus que décapant, cet opus m’a fait se dérider mes mandibules à maintes reprises.
Sattouf, dans son style inimitable, m’a fait comprendre où le monde va… et je n’en retire rien de vraiment bon.
Mais qu’est-ce que je me suis amusé à la lecture de ce tome. Pascal est comme bon nombre d’entre nous : jouant les machos dans un monde qui se moque de ce qu’il est, de ce qu’il pense… mais ça, il ne le sait pas.
Vraiment bien fait.