46 287 Avis BD |20 067 Albums BD | 7 866 séries BD
Accueil
Tome 5 : Le grand voyage en Absurdie
 

Olivier Rameau, tome 5 : Le grand voyage en Absurdie

 
 

Résumé

Olivier Rameau, tome 5 : Le grand voyage en AbsurdieAfin d'acceder au résumé de Olivier Rameau, tome 5 : Le grand voyage en Absurdie, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Olivier Rameau, tome 5 : Le grand voyage en AbsurdieL'Absurdie, force est de constater, que c'est un terme on ne peux plus exact pour définir le monde dans lequel nous vivons. Greg a saisi trés habillement et justement les moeurs et le caractére de tout à chacun.

En ce qui concerne ce tome, on retrouve tous les ingrédients qui font la force de cette série. La perpétuelle bonne humeur des personnages, le coté loufoque qui s'exprime d'autant mieux qu'ils ne sont pas dans leur pays d'origine (sauf pour Olivier qui ne connait que trop bien les Absurdes, vu qu'autrefois il en était un lui même). La fraicheur de cette série est un atout de poids.

Dany quand à lui maitrise son sujet comme à chaque fois. Franchement c'est que du bonheur. Vivement que cette série soit intégralement rééditée. Soyez patient ils sont (logiquement) tous prévus cette année.


Chronique rédigée par Bloodtower le 15/03/2006
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de BloodtowerReflet de l'avatar de Bloodtower
Statistiques posteur :
  • 165 (95,93 %)
  • 7 (4,07 %)
  • Total : 172 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,45 10,45 10,45
Acheter d'occasion : 6,86
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 1974

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Olivier Rameau, tome 5 : Le grand voyage en Absurdie, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 3 2019
   

Toujours agréable de se plonger dans une aventure d'Olivier Rameau. C'est empreint de poésie, des gentillesse, complètement fantasque mais avec une critique discrete mais efficace de nôtre société.
Le monde d'Hallucinaville pourrait être les paradis des hippies des 70's.
Greg produit un scénario simple mais efficace pour illustrer son propos (ici, principalement, une condamnation du monde militaire et du réflexe d'obéissance qui conduit à la violence). Son grand talent se retrouve surtout sans ses dialogues intelligemment écrits et constamment truffés de discrètes références, clins d'yeux, etc...
Mais on sait bien que l'auteur d'Achille Talon se régale de ces proses dont il a le secret.
Au dessin, Dany est parfait avec un joli trait rond, précis, j'ai envie de dire : sucré ! Débrouillez vous avec ça ????

22 7 2014
   

Dans cette aventure, Greg réutilise un élément déjà employé dans de précédents albums : la constitution d'une équipe de volontaires pour effectuer une mission, à laquelle va participer notre fringant héros, et probablement dans la contrée la plus dangereuse qui soit, puisqu'il s'agit de l'Absurdie, nom scientifique du "Vrai-Monde-où-l'on-s'ennuie". Cet argument permet à Greg de se livrer à une amusante satire de notre monde, déjà annoncé par le préambule qui ouvre l'album. Il s'en donne à coeur joie pour se moquer des tares de cette société agressive, envieuse, antipathique, matérialiste et égoïste ; ça donne lieu à de nombreux gags savoureux, où Greg place ses jeux de mots toujours aussi subtils et ses fines allusions.

Graphiquement, Dany offre encore de belles pages pleines de rêverie, notamment avec la grande case de la page 11 qui ressemble vraiment à une vision de conte de fée, où l'on retrouve le petit omnibus du tome 1. Il y a aussi une petite caricature de Pierre Bellemare. Son dessin est très au point, Olivier est encore plus mature graphiquement, Colombe y est de plus en plus belle, les autres personnages féminins de la dompteuse et de la danseuse sont également de jolies filles, et le fait d'y voir un sergent rendu abêti par le pouvoir de la dompteuse, au point de sauter comme un petit chien, n'a pas eu de résultat équivoque à l'époque (n'oublions pas que la série était diffusée dans le journal Tintin en 1974).

J'ai quand même l'impression que cet album semble incomplet et que Greg avait peut-être le sentiment de n'avoir pas abordé tous les sujets qu'il voulait dans cette satire de la société. La faute à une trop longue séquence sur l'armée ? Je ne sais pas, elle est réussie en tout cas dans sa charge antimilitariste, mais c'est sans doute pour cette raison que Greg reviendra sur le potentiel offert par notre Absurdie avec l'épisode suivant "l'oiseau de par-ci, par-là"...

24 12 2006
   

L’album le plus connu d’Olivier Rameau. Cette série a un charme tout à fait particulier. Pour une fois, Greg va choisir de sortir ses personnages d’Hallucinaville pour les envoyer dans le pays où l’on s’ennuie : l’Absurdie. Leur but est de retrouver Aimé Detousse qui doit les rejoindre à Rêverose.
Ce qui est intéressant dans cet épisode, c’est de voir les réactions des Rêverosiens en Absurdie, notamment la dompteuse et Majestor, au meilleur de leurs formes. Pertinent et Olivier Rameau sont les seuls à arriver à comprendre ce monde auquel ils se sont extirpés. Le fait qu’Aimé Détousse fasse son service militaire au pays où l’on s’ennuie permet à Greg d’écrire une véritable charge antimilitariste. On avait pu lui reprocher à l’époque une certaine complaisance avec les militaires américains dans Bruno Brazil, il prouve, ici, le contraire.
Les dessins de Dany sont toujours aussi agréables, les filles toujours aussi jolies, le monde « peace and love », toujours aussi sympa ; donc il serait dommage de passer à côté de cette série injustement méconnue.