45 718 Avis BD |19 788 Albums BD | 7 803 séries BD
Accueil
Tome 2 : Le petit théâtre de la rue
 

Notes, tome 2 : Le petit théâtre de la rue

 
 

Résumé

Notes, tome 2 : Le petit théâtre de la rueAfin d'acceder au résumé de Notes, tome 2 : Le petit théâtre de la rue, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Notes, tome 2 : Le petit théâtre de la rueLe premier tome de "Notes" était franchement agréable, malgré un dessin et des sujets un peu basiques.
Ce second opus est un bon album, n'ayons pas peur des mots !

Pour ceux qui ne connaissent pas Boulet, c'est un auteur prolifique ayant fait à plusieurs reprises ses preuves dans le domaine de la bande dessinée jeunesse. C'est aussi le dessinateur actuel de Donjon Zenith, série qu'il a repris avec brio, tant son dessin est à la fois personnel et proche de l'univers de Trondheim et Sfar.

Cet auteur possède un blog (http://www.bouletcorp.com) très actif, qui au jour le jour affiche les humeurs, réflexions et délires de l'auteur, depuis 2004. Chaque année, les sujets sont plus drôles, le dessin plus agréable. Et dès 2006 (période en partie couverte par cet album), une belle couleur a fait son apparition sur le trait de l'auteur.

La consignation de l'intégralité du blog est une bonne chose dans le cas de "Notes", car l'auteur n'hésite pas à reprendre son travail, à le commenter et à insérer des planches actuelles pour donner un lien à l'ensemble. C'est une véritable BD qui prend alors vie, et non un pot-pourri sans queue ni tête..

Difficile de parler de "scénario", ou alors de multiples scénarii. On notera par contre l'imagination débordante de l'auteur, et la facilité avec laquelle les idées sont mises en images.. un vrai plaisir pour les yeux !

J'attend maintenant de pied ferme un tome 3 qui retracera une autre période assez tordante du travail de l'auteur. Encore !


Chronique rédigée par Piehr le 31/01/2009
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 16,63 16,63 16,63
Acheter d'occasion : 8,04
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.63
Dépôt légal : Janvier 2009

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Notes, tome 2 : Le petit théâtre de la rue, lui attribuant une note moyenne de 3,63/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

7 2 2018
   

Boulet reprend ici l’édition sous format BD, de son blog. Une compilation des dessins et des histoires qu’il partage presque quotidiennement avec ses lecteurs. Alors, forcément, graphiquement, on est assez loin de « Raghnarok », la série jeunesse dont il est l’auteur. On est sur un dessin plus direct, moins détaillé. Pour autant, il sait aussi, pour quelques histoires, prendre un dessin plus mature et abouti, que l’on aimerait peut-être retrouver dans une production qui ne soit pas seulement réservée à la jeunesse. D’une façon générale, je ne suis pas un grand fan de ce type de dessin, mais j’aime l’imagination avec laquelle Boulet représente certains éléments. Ici, j’ai été particulièrement intéressé par la façon dont il représentait ses sentiments.

L’album propose à peu près les mêmes thèmes que dans le premier tome : Boulet est un auteur de BD qui raconte sa vie. Une vie de célibataire, semble-t-il, qui vit en colocation, qui sort avec ses copains, et qui passe beaucoup de temps devant son ordi. Comme beaucoup de geek, son mode de vie ressemble plus à celui d’un adolescent qu’à un adulte. La nourriture reste le grand défi de boulet (la cuisiner, hein, pas s’en procurer », les copains sont une raisons de vivre, et comme tout à chacun, il est confronté aux petits riens du quotidiens qui peuvent devenir, sous l’imagination débordante de l’auteur, et grâce à un dessin brut mais avisé, de véritables défis. Une vie d’auteur est également fait de festivals et de séances de dédicaces. On retrouve ici, comme dans le premier tome, les « fans » de Boulet croqués de façon humoristiques : ca sent le vécu et c’est tant mieux, sinon, cela n’aurait aucun intérêt. La nouveauté dans cet album, c’est que les séances de dédicaces ne sont plus organisées dans un trou perdu en province, mais à l’étranger ou tès loin de Paris : Tahiti, La Réunion, le Nigéria. Cet élément apporte une dose d’exotisme supplémentaire.

Ca reste sympathique parce que ca nous parle du quotidien, ou d’un quotidien mis en image par son acteur. C’est assez intimiste, c’est assez drôle, et parfois assez cruel envers les différents acteurs de la Bande-Dessinée. Mais Boulet devient, au fil des pages, un personnages auquel on s’attache et non plus un auteur un peu lointain qui nous délivre un message. Boulet mentionne, quelque part de cet album que, quand il était petit, la profession d’auteur lui faisait peur. Il ne rêvait pas d’être auteur de BD mais personnage de BD. Et finalement, avec ce blog autobiographique, il semble bien qu’il soit en train de réaliser son rêve.

20 4 2011
   

Hop, « on » sort…
Ce second opus est une sorte d’évasion du cocooning dans lequel on aime si bien se complaire.

Boulet nous emmène une nouvelle fois dans son absurdie, avec son cortège voulu d’idioties, de faux-semblants, de bon sens ou de traumatismes, de peurs, d’angoisses, d’absurdités inadaptées (forcément, c’est du Boulet !).
Inspiré, il se démarque ici de son premier opus –déjà bien bon pour l’avoir lu… euh… il y a longtemps…- et est particulièrement inspiré dans certaines situations.

Un tome à savourer au coup par coup, aussi pour son graphisme ; une sorte de « scratch-booking » (c’est de moi) au trait haché, énergique où ses humeurs sont bien mises « en musique ».
Ce n’est pas trop ma tasse de thé, c’est vrai, mais j’ai bien aimé cette sorte de « sphère » de l’auteur.

9 3 2009
   

Si vous ne connaissez pas encore Boulet, sachez que c'est l'une des stars du moment en matière de blog BD. Delcourt ayant la bonne idée de livrer une version papier, "Notes" offre une bonne occasion de se rattraper pour tous ceux qui n'ont pas suivi les mises en ligne entre juillet 2005 et juillet 2006.

Puisque c'est du blog, "Notes" n'a rien d'une bande dessinée classique. Ne cherchez pas un scénario ambitieux et machiavélique dans les délires de Boulet ! Partant de son quotidien de dessinateur, l'auteur joue à fond la carte de l'auto-dérision et n'hésite pas à broder et à éxagerer des petits événements qui lui sont sans doute arrivés mais qu'il revisite pour les rendre très drôles.

Si on devait comparer "Notes" aux "Petits riens de Lewis Trondheim", il est clair que Boulet joue beaucoup plus la carte humoristique. L'introspection n'est pas ce qu'il cherche à mettre en avant, pour l'instant en tout cas. Il multiplie donc les gags et on s'amuse énormément durant toute la lecture. Il y a plusieurs scènes mémorables - j'ai beaucoup aimé en particulier la double page sur "l'équilibre chimique" du dessinateur, mais il y a tellement de petits détails bien trouvés que chacun trouvera sa propre perle...

Confirmation de l'impression positive laissée par le premier album et succès mérité pour cet auteur qui devrait continuer à faire parler de lui.