45 221 Avis BD |19 504 Albums BD | 7 708 séries BD
Accueil
Tome 1 : Born to be a larve
 

Notes, tome 1 : Born to be a larve

 
 

Résumé

Notes, tome 1 : Born to be a larveAfin d'acceder au résumé de Notes, tome 1 : Born to be a larve, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Notes, tome 1 : Born to be a larveCe premier tomes de Notes regroupe les années 2004-2005 du blog, c'est à dire une période que je ne connaissais pas du tout, n'ayant pas eu le courage de me plonger dans les archives (et puis le flash, c'est joli, rigolo mais fatigant). Le contraste graphique est saisissant, mais les dessins de l'époque sont déjà très expressifs, juste beaucoup plus... cartoons ? Beaucoup de petites histoires en une demi à trois-quatre pages, des séries, beaucoup de choses dérisoires et d'autres plus saisissantes. C'est souvent drôle, toujours distrayant, ça se lit par petits bouts ou dans un grand rush.

Pour les inquiets, précisons que le passage de l'écran au papier se fait très naturellement, le découpage ne choque pas du tout. Contrairement aux Petits Riens de Trondheim, l'album n'est par ailleurs pas qu'un simple recueil des notes du blog. Boulet profite de cette plongée pour remettre, en BD, certaines planches dans le contexte, ou leur apporter un dénouement. Une excellente idée qui donne une réelle valeur ajoutée à l'album.

Tiens, finissons en parlant de l'album : format livre, épais papier non blanchi, couverture souple, il se glisse partout et tient très agréablement dans la main, j'apprécie beaucoup le format de cette collection.


Chronique rédigée par Thabanne le 27/09/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2 (100,00 %)
  • Total : 2 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 9,84
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.90
Dépôt légal : Septembre 2008

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Notes, tome 1 : Born to be a larve, lui attribuant une note moyenne de 3,90/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

16 12 2017
   

Contrairement à d'autres BD qui présente un dessin "à la blog" qui ne retient pas vraiment son attention, cette production propose la démarche inverse puisqu'il s'agit de la concaténation, sous forme d'un album, du blog de l'auteur. Inutile donc pour moi de décrier un graphisme qui me semble minimaliste, puisque réalisé justement pour les besoins d'un blog, ce qui nécessite forcément de travailler plus vite, et d'aller à l'essentiel. Inutile également de se plaindre d'un manque de linéarité dans ce type d'ouvrage, puisque c'est le propre d'un blog de prendre chaque jour des sujets différents. L'auteur prévient même le lecteur que ce sentiment pourra arriver : c'est l'effet Frankenstein. Inutile enfin de ressentir une certaine lassitude en fin d'ouvrage, l'auteur lui-même invitant le lecteur à lire cet ouvrage en plusieurs fois : la lecture d'une traite d'un blog étant pour le moins indigeste. J'ai beaucoup apprécié la démarche, et cette honnêteté chez le l'auteur, une honnêteté que l'on retrouve dans les petite saynètes proposées, qui illustrent sa vie de tous les jours : les copains, le petit appartement, la vie de geek (avec poubelles qui pourrissent sur place et une dépendance certaine à une source de connexion), les festivals de BD avec le voyage pour arriver sur place et les lecteurs que l'on y rencontre, mais également d'autres auteurs dont l'auteur peut être fan... L'histoire d'une vie sous mode blog, avec son lot d'humour, et surtout d'autodérision, avec parfois un dessin plus abouti qui laisse percevoir toutes les capacités de Boulet. A tel point d'ailleurs que j'ai bien envie, maintenant, de découvrir "Raghnarok", l'une des autres productions de cet auteur.


L'auteur est suffisamment honnête pour nous mettre en garde en début de lecture sur tous ce que l'on pourra ressentir puisque ce n'est pas une bd "normale". Il s'amusera même de la situation : il s'était lancé dans un blog pour travailler sur un "autre support", et finalement son blog se retrouve publié sous un format classique... Une fois que l'on a pris la distance à laquelle l'auteur nous invitait, on s'amuse, sans vraiment s'esclaffer non plus, des petites situations de son quotidien, tournées avec beaucoup d'humour. L'ensemble est cohérent et si, en effet, c'est indigeste, graphiquement peu attirant à mon sens, et sans aucune linéarité, je trouve que l'exercice est plutôt réussi. En tout cas, c'est plus réussi que ceux qui veulent vendre du blog sans annoncer la couleur...

19 1 2011
   

Tout commence en juillet 2004, lorsque Gilles Roussel, alias Boulet, décide de créer un blog (www.bouletcorp.com). Le succès ne se fait pas attendre et les déboires du quotidien de l’auteur finissent donc par trouver le chemin de la version papier.

Ce « Born to be a larve », premier volume de quatre annoncés, regroupe ainsi les pages parues depuis le début de l’aventure jusqu’à l’été suivant, soit un an d’archives de blog ! L’auteur a néanmoins la bonne idée d’essayer de lier l’ensemble en commentant/complétant certains épisodes parus sur écran. Ces petites scènes complémentaires constituent également un bonus sympathique pour le lecteur.

Au menu, comme souvent dans ce genre de compilations, on trouve à boire comme à manger. Le lecteur découvre une sorte de journal intime témoignant du quotidien de l’artiste, où il s’amuse à partager ses déboires informatiques, ses expériences, principalement négatives, avec la SNCF, ses moments drôles avec des colocataires ou ses deadlines pesantes vis-à-vis des éditeurs. Il n’y a pas vraiment de messages, juste l’envie de partager des anecdotes avec beaucoup d’autodérision.

Au niveau du dessin, on sent que les planches ont été dessinées assez vite, afin d’être publiées sur le net et non en album. L’auteur s’essaye aussi à différents styles graphiques, souvent avec succès, et n’hésite pas à passer d’un style manga à de jolies aquarelles. Si le style de dessin varie, il accompagne cependant parfaitement les différents gags et fait souvent mouche.

26 3 2009
   

« Notes » ?… ce sont au départ des chroniques parues sur un blog.
« Notes » ?… c’est, au jour le jour, une sorte d’angoisse d’un dessinateur professionnel ; angoisse qui se traduit par la peur –réelle- de la « page blanche » ; cette page sur laquelle on ne sait rien mettre vu qu’aucune idée n’arrive. Mais il n’y a pas que cela : il y a la page ratée, celles qui –pour un motif valable ou non- arriveront en retard à l’impression.
« Notes » ?… c’est surtout la vie d’un artiste avec cette angoisse perpétuelle de bien faire, de rencontrer des confrères ou des amis, de participer à des festivals, de s’installer à des séances de dédicaces à attendre le « client…

A titre personnel je connais quelques auteurs, dont de très bons, qui ressentent une véritable peur à ses séances. Pourquoi ?… car les « chasseurs de dessins » ont souvent des idées un peu folles et leur souhait de tel type de dédicace ressemble souvent à un ordre.
J’en connais d’ailleurs un qui ne collectionne que les vaches.
- Le dessinateur : « Et je vous fais quoi, Monsieur ?… »
- Une vache …

Ben, il y en a qui ne savent pas dessiner de vaches, même simplifiées. (hé, ho, entre nous… si un jour vous rencontrez Leonardo (Rantanplan) –monsieur très disponible d’ailleurs- demandez-lui de vous dessiner une vache. Vous allez voir sa tête !… )

Tout ça vous vous dire que « notes » ne pêche certes pas par son originalité, est assez inégal dans son traitement global MAIS : c’est du vécu. Boulet arrive à « se faire vivre » et à vous communiquer les habitudes de sa profession.
Et de ce côté là, c’est quand même varié car il y va d’une forte dose d’autodérision qu’on ne peut faire qu’apprécier cette sorte de « vie de la vie » d’un dessinateur.

Et moi qui fréquente rationnellement ce milieu, je peux vous affirmer que rien n’est fabriqué. Et ça me plaît beaucoup.

31 1 2009
   

Boulet, qu'on connaissait déjà pour "Raghnarok", est depuis quelques années l'auteur d'un des blogs les plus en vue du monde de la bande dessinée virtuelle. Face à ce succès sur le web, Delcourt offre donc une édition papier des deux premières années d'activité de l'auteur sur sa page Internet.

Dans un petit format, mais avec un travail d'édition tout à fait à la hauteur (on est chez Delcourt, donc pas de surprise), "Notes" permet d'avoir entre les mains un objet livre. C'est tout de même plus agréable que la consultation sur le web, en tout cas cela laisse une trace plus importante, moins altérable. Et ceux qui, comme moi, ne connaissaient pas ce blog, voient là une formidable occasion de se rattraper !

C'est très sympa. On pense parfois aux "Petits riens" de Lewis Trondheim, avec un avantage pour Boulet qui sait globalement se montrer plus varié et plus drôle. C'est un compliment, Lewis trondheim étant un auteur-phare de la nouvelle bande dessinée qui a livré plus que sa part de bons albums (pour les néophytes, faites une recherche sur cet auteur dans l'onglet disponible sur coinbd à cet effet !). Les cases sont beaucoup plus serrées chez Boulet, ce qui lui permet de raconter beaucoup plus de choses : ne comptez pas finir "Notes" en 20 minutes, vous n'y arriverez pas.

Avec beaucoup d'auto-dérision, Boulet se met en scène et permettra au lecteur de se reconnaître ou de retrouver les traits de caractère de membres de son entourage. Cela fonctionne donc bien, on s'amuse beaucoup et on comprend l'engouement pour ces pages sur le web.

Très sympa et à découvrir !