46 616 Avis BD |20 224 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 3 : Et les eaux envahirent la Terre
 

Noé, tome 3 : Et les eaux envahirent la Terre

 
 

Résumé

Noé, tome 3 : Et les eaux envahirent la TerreAfin d'acceder au résumé de Noé, tome 3 : Et les eaux envahirent la Terre, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Noé, tome 3 : Et les eaux envahirent la TerreSi les deux premiers tomes m'avaient séduit, celui m'a emporté, comme un fétu de paille embarqué par un torrent graphique. Logique, on parle du déluge !

Ce troisième tome se concentre sur un laps de temps plus court. C'est peut-être aussi ce qui favorise l'intensité qu'il véhicule. En effet, le déluge s'annonce, et avec lui la frénésie de la survie. La psychologie de Noé se durcit. Il n'obéit pas vraiment au stéréotype du Sauveur car il porte des enjeux énormes et doit faire des choix. Ceux-ci portent aussi sur le sort de ses enfants. Il apparaît alors comme à la limite du tyran. Il dicte le sort des uns et des autres, légitimé par les visons qu'il tient du Créateur.

Cette ambiguïté fait la force du récit, magnifié par les dessins de Niko Henrichon.
Ce dernier éclate le format de ses planches, dont bon nombre sont muettes. On n'est plus dans le contemplatif mais au contraire dans une forme de spectacle effrayant. Sa colorisation change également. Les tons sont moins chatoyants, ils sont aussi mis au service de la puissance destructrice, qu'elle soit le fait des hommes (les scènes de batailles au pied de l'Arche sont épiques) ou de la nature (l'eau qui engloutit tout).

Bref, avec ce volume, la série prend une tournure réellement impressionnante. Jusque là j'étais curieux, maintenant je suis pressé d'en connaître l'issue.


Chronique rédigée par Hellspawn le 25/03/2014
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de HellspawnReflet de l'avatar de Hellspawn
Statistiques posteur :
  • 446 (38,99 %)
  • 689 (60,23 %)
  • 9 (0,79 %)
  • Total : 1144 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.67
Dépôt légal : Mars 2014

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Noé, tome 3 : Et les eaux envahirent la Terre, lui attribuant une note moyenne de 3,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

25 10 2017
   

Le tome 3 est dans la continuité de l’œuvre d’Aronofsky. Nul doute d’ailleurs que cette BD servira de story board à son film, puisqu’il est en tout point semblable. Voilà maintenant des jours que Noé et sa famille flottent sur l’eau, le déluge n’a pas l’air de vouloir s’arrêter. C’est de cela dont il est question dans ce tome. Pourtant pas de description de l’arche, pas plus que du voyage en lui-même. Non ce qui préoccupe les auteurs, c’est plutôt de nous peindre un tableau de Noé, sur sa personnalité qui vire de plus en plus dans les problèmes psychiatriques. Il faut dire qu’être le seul rescapé terrestre, et voguer en huis clos pendant 40 jours ça peut monter au ciboulot, surtout quand en plus, on a des visions du créateur. Le patriarche s’en prend donc aux seuls qu’il a sous la main : ses enfants. Et aussi a Akkad, qui malheureusement sert un peu à rajouter de l’action pour que le lecteur ne s’ennuie pas.
Tout cela se lit très bien, un peu trop, car ça se lit aussi très vite. Le manque de dialogues y est pour beaucoup. Le dessin toujours aussi sombre et joli, plonge un peu plus dans cet ambiance apocalyptique. Dommage que j’ai tendance à confondre les personnages.

15 4 2015
   

Après un tome consacré à la présentation de Noé et de la prophétie dont il est porteur, et un tome dédié à la construction de l'arche en elle-même, ce troisième tome nous conte tout naturellement la montée des eaux, qui dura 40 jours et 40 nuits, dtéruisant tout sur son passage. Au-delà du récit de l'Arche voguant sur la mer déchaînée, qui revisite ce qui est dit de façon très succincte dans l'ancien testament, ce qui est particulièrement intéressant dans ce troisième ouvrage, c'est le caractère de Noé. La lecture que fait le scénariste de ce personnage est assez intrigante, et son obsession de la fin de l'homme, et donc de sa propre famille, est assez flippante. Elle explique également les comportements de ses fils Sem et Cham, et le "simple" récit d'un déluge prend de l'ampleur grâce à cette personnalité qui perd pied avec son humanité, voire sa lucidité. Avec une économie de dialogue, les auteurs savent nous faire passer tout un tas d'émotions, qui s'appuient avant tout sur le dessin. Le regard de Cham ayant goûté à la viande qui lui était pourtant défendue, comme son aïeul avant lui avec le fruit défendu, est assez révélateur du plaisir qui est pris. Encore une fois, la force de cette série, c'est de proposer une lecture personnelle de ce passage de la Bible, qui revisite les personnages et les situations, sans toutefois tomber dans le grandiloquent, le vieillot, le docte, ou encore le délire magique.

En revanche, au niveau des dessins, je serai plus réservé. Je trouve que l'arche, que je m'attendais à trouver au centre du récit, ne bénéficie pas d'un traitement graphique approprié, tant dans son aspect extérieur que dans son aménagement intérieur. Par ailleurs, je trouve les couleurs un peu trop sombres : certes, le déluge et l'apocalypse décrits ne justifient pas des couleurs joyeuses et chatoyantes, mais là, c'est quand même assez sombre et on distingue assez mal les détails. Enfin, sur le scénario en tant que tel, je trouve que le personnage d'Akkad n'est pas si bien exploité que cela, au final. Il fallait bien inventer un adversaire au héros, et c'est lui qui s'y colle, mais on se serait attendu à plus de développements autour de ce personnage qui peut sembler inutile dans la mesure où le tempérament de Noé lui vaut des inimitiés dans sa propre famille.