44 871 Avis BD |19 346 Albums BD | 7 676 séries BD
Accueil
Tome 101 : le jeu : L'intégrale
 

No pasaran, tome 101 : le jeu : L'intégrale

 
 

Résumé

No pasaran, tome 101 : le jeu : L'intégraleAfin d'acceder au résumé de No pasaran, tome 101 : le jeu : L'intégrale, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de No pasaran, tome 101 : le jeu : L'intégraleOui, je sais, j’ai repris le résumé du premier tome mais comme c’est ma prose, je considère que j’ai le droit, surtout qu’il s’agit ici d’une intégrale. D’autant plus que je n’ai jamais trouvé le tome 2 seul, et donc il faut se farcir l’intégrale pour connaître la fin de l’histoire.

Seulement, comme on pouvait s’y attendre en fin de premier album, tout a déjà été dit et la deuxième partie du récit ne présente rien de plus par rapport à ce que l’on avait vu dans le premier tome (cf. mon avis sur le tome 1 pour en savoir plus). Ainsi, on se retrouve avec ce fantastique inexpliqué qui nous fait revivre, par jeu vidéo interposé, les grands conflits du XXème siècle (1ere et 2ème guerres mondiales, guerre du Vietnam, Kosovo, et.) : c’est balancé comme cela, on passe de phases de jeu à phases de jeu sans véritablement développer une quelconque histoire, sans véritablement en présenter l’impact sur les personnages. Ces derniers restent donc désespérément pauvres et on se demande, au final, si le jeu aura véritablement eu un impact sur leur vie. L’intrigue aurait pu se révéler originale mais en matière de monde virtuel qui prend le pas sur le monde réel, il y a quand même beaucoup plus trépidant, notamment dans l’univers du manga. On sent bien que derrière cette narration, il y a une véritable volonté de faire passer un message de paix et humaniste, mais la réalisation est tellement atone que le scénariste semble être devenu aphone et le message reste inaudible, voire incompréhensible.

Quant aux dessins, c’est loin de s’arranger au fil des pages. Plus on avance et plus le nombre de vignettes sur lesquelles on ne fait même plus l’effort de dessiner un visage et des trait a tendance à augmenter. A noter une absence de décor (y compris dans les jeux vidéos censés donner l’impression d’une virtualité très proche de la réalité historique) ainsi que des couleurs peu appuyer et on se retrouve avec un album graphiquement fadasse.

Il y avait certainement une belle idée là-dedans, mais ce qui aurait certainement dû être un choc émotionnel et graphique se transforme en un ensemble de vignettes insignifiantes. L’idée était jolie, sa matérialisation sous forme d’album la dessert largement.


Chronique rédigée par gdev le 14/05/2017
 
 
Statistiques posteur :
  • 2878 (76,48 %)
  • 254 (6,75 %)
  • 631 (16,77 %)
  • Total : 3763 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 1,50 Scénario
  • Dessin : 1,50 Dessin
 
Acheter neuf : 15,20 15,20 15,20
Acheter d'occasion : 10,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.00
Dépôt légal : Février 2014