46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 13 : No Song
 

Niklos Koda, tome 13 : No Song

 
 

Résumé

Niklos Koda, tome 13 : No SongAfin d'acceder au résumé de Niklos Koda, tome 13 : No Song, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Niklos Koda, tome 13 : No SongLe deuxième cycle de cette série atypique continue sur des chapeaux de roues. Alors que le premier cycle pouvait décourage par un propos un peu ambigu et une narration complexe, ce deuxième cycle s'avère plus facile et accessible. Niklos Koda recherche depuis le tome 11 le fameux VIème livre, qui est en possession d'un magicien du nom de l'Océan, lequel cherche un magicien qui prendra le risque d'ouvrir l'ouvrage et se confronter au Spiborg, le démon qui l'habite. Chez l'Océan, Niklos comprend qu'il devra se battre contre son ennemi juré, Hali Mirvic, pour être celui que choisira le détenteur du livre.

On le sent bien, ce cycle est placé sous le signe du renouveau et Dufaux en profite pour faire table rase du passé tout en faisant émerger de nouvelles personnalités telles que No Song ou Séléni. Il aura fallu trois tomes au scénariste pour opérer cette transformation, réalisée avec cohérence et rigueur, ce que j'apprécie. Par ailleurs, au travers du troisième tome de ce cycle, la personnalité de Niklos semble plus noire que précédemment : on suggère depuis plusieurs tomes que Niklos aurait été marqué par sa première expérience avec le Spiborg et dans cet album, cette violence devient plus concrète. Avec ce cycle, Dufaux se débarrasse avec succès des scories de fin de premier cycle, réorganise les forces, en invente de nouvelles, et précise les personnalités et rapport de force, le tout sans trahir l'esprit des 10 premiers tomes. Tout cela est pour moi bienvenu, d'autant que j'apprécie cet univers assez particulier, à la limite entre un réalisme très terre-à-terre, et une magie qui tient davantage du fantastique que de la manipulation et de la prestidigitation..

Le dessin est très classe et élégant. On retrouve cette base de réalisme qui sait devenir totalement fantastique. On le voit bien, dans cet album avec d'une part, l'affrontement on ne peut plus classique entre Niklos et Hali, et d'autre part celui, très fantastique, que mène Séléni. Le choix judicieux des couleurs vient donner plus de relief à cette dualité d'environnements. On notera en particulier les tours de magie de Seko qui, comme dans le tome précédent, prennent une dimension toute fantastique grâce à cette colorisation très inspirée.

A la fin de cet ouvrage, un personnage détient enfin le VIème livre et certains personnages historiques de la série ont disparu. Dufaux a fait le ménage, il peut donc repartir sur des bases saines. On ne peut qu'espérer qu'il se fasse toujours accompagner par ce dessinateur et surtout ce coloriste, qui ont un certain talent pour mettre en image l'univers bien particulier de cette série.


Chronique rédigée par gdev le 05/04/2015
 
 
Statistiques posteur :
  • 3253 (74,05 %)
  • 366 (8,33 %)
  • 774 (17,62 %)
  • Total : 4393 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 11,83 11,83 11,83
Acheter d'occasion : 7,38
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Mars 2015