46 448 Avis BD |20 137 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 2 : La France a peur de Nic Oumouk
 

Nic Oumouk, tome 2 : La France a peur de Nic Oumouk

 
 

Résumé

Nic Oumouk, tome 2 : La France a peur de Nic OumoukAfin d'acceder au résumé de Nic Oumouk, tome 2 : La France a peur de Nic Oumouk, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Nic Oumouk, tome 2 : La France a peur de Nic OumoukDifficile dans cet album de ne pas retrouver ce qui a fait le succès d'une autre excellente série de l'auteur, aux côtés de Ferri : "Le Retour à la terre".

En effet, on retrouve ce contraste banlieue / Terroir, ici poussé à l'extrème pour notre plus grand plaisir.

Le petit Nic Oumouk est toujours aussi attendrissant : faux rebel, vrai gamin plein de bonne volonté, il nous fait beaucoup rire par sa nature et sa naïveté.
Larcenet remporte le pari de continuer les aventures de son "Tintin du 9-3" sans pour autant se répéter. Et dans cette optique d'humour simple et efficace, la sortie de cette album complètement surréaliste ne peut qu'être acceptée avec le sourire. Du grand Larcenet.

Son dessin, inchangé, est très efficace. Certaines planches sont d'ailleurs très belles. Les couleurs, très contrastées, semblent plus présentent que lors du premier tome, plus fortes. Simple et chouette.

Bref, un album pour moi plus fort, plus drôle, plus dense que le premier qui ne faisait que mettre en place les différents personnages de cette série. A lire d'urgence, comme toute la production de Larcenet !


Chronique rédigée par Piehr le 09/04/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,40 11,40 11,40
Acheter d'occasion : 2,43
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.83
Dépôt légal : Avril 2007

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Nic Oumouk, tome 2 : La France a peur de Nic Oumouk, lui attribuant une note moyenne de 3,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

16 2 2008
   

Le prolifique Larcenet nous donne l'occasion de retrouver l'une de ses dernières créations : Nic Oumouk est toujours dans sa banlieue... mais il va en sortir ! En tout cas temporairement.

Larcenet s'inspire du phénomène récent (en France, puisqu'il est plus ancien aux Etats-Unis) des banlieues défavorisées pour faire rire le lecteur. Regard des médias, vocabulaire identitaire des habitants, violence de groupes : rien n'échappe à l'auteur ! Quelques vérités sont ainsi assénées sous couvert de l'humour. Plusieurs réparties sont vraiment drôles : il n'y a aucune chance pour que vous fassiez grise mine pendant la lecture !

Cependant, en amenant son gamin des cités à la campagne, Larcenet cède à une certaine facilité. Déjà, le fait de mettre un personnage dans un environnement à l'opposé de ce qu'il connaît, est une pratique humoristique qui a tant fait ses preuves qu'elle est forcément usée. Et puis, cela fait tellement penser à la série "Le Retour à la terre" qu'on aurait attendu plus de diversité de la part de l'auteur.

Malgré ces quelques critiques, cela n'empêche pas l'album d'être vraiment sympa et j'en recommande la lecture si vous souhaitez passer un bon moment.

23 6 2007
   

Manu Larcenet poursuit brillamment sa caricature amusante des banlieues en s’attaquant cette-fois à la révolte des banlieues. Toujours sans propos moralisateurs, il va parvenir à nous livrer une peinture sociale humoristique, d’un sujet pourtant chaud.

Néanmoins, après un tiers d’album, l’auteur du "Combat Ordinaire" et du "Le Retour à la terre" va transférer notre sympathique petit citadin vers un environnement rural. Une immersion campagnarde désopilante qui n’est pas sans rappeler ces deux autres œuvres.

Du coup, les nouveaux personnages (M'sieur André, la petite Edith, etc) ont comme un parfum de déjà-vu. Une petite odeur de terroir que l’on prend plaisir à retrouver et qui compense largement le fait qu’Edukator disparaît un peu dans l’ombre dans ce deuxième tome. Mais les personnages les plus désopilants sont sans conteste les gallinettes de Limou : des poules têtues et tenaces qui m’ont bien fait rire !

Une aventure rurale qui va s’accélérer en fin de tome à coups de moutons génétiquement modifiés et de bio-kebabs. Un petit délire qui se retrouve également au niveau graphique avec des couleurs plus vives, et qui va permettre à Larcenet de boucler de manière ingénieuse cette boucle entamée par cette phrase : «La France a peur !».

1 5 2007
   

Tiens un album de Larcenet... Bon même si la couverture ne m'engage pas, je me lance sur la réputation de l'auteur, et aussi sur les avis favorables des collègues CoinBDistes (la valeur de leur jugement n'étant plus à démontrer (si je suis trop lèche-c.. il faut le dire, hein)).

Alors c'est donc avec curiosité et a priori positif que j'ai entamé cette lecture. Et j'ai passé un bon moment. Un bon moment donc, mais tempéré de quelques regrets. En fait il me semble qu'en dehors d'un personnage attachant et bien croqué, Larcenet a un peu de mal à faire passer son message : est-ce une fable écolo, une critique de notre société de consommation, un tir groupé sur l'ambition des puissants et/ou le role des médias...? Sans doute un peu de tout cela. Mais ça se dilue dans une aventure rocambolesque (surtout la fin) qui si elle est assez plaisante ne révolutionne rien.

Pour le dessin, là, pas de surprise : c'est du Larcenet, on n'aime ou on n'aime pas (moi j'aime bien). C'est assez simple au premier abord, mais en fait c'est très bien construit et l'expressivité est très présente, avec un choix de couleur très réussi. Peut-être peut-on reprocher une trop grande identité de style dans les différentes série de Larcenet, mais c'est joli et efficace, alors pourquoi chicaner ? (donc j'arrête de chicaner !)

Le meilleur de Larcenet ne se trouve pas ici, mais un album intéressant tout de même !

1 5 2007
   

Larcenet est sans nul doute un des auteurs les plus inventifs et drôles de la nouvelle génération.
Cette deuxième aventure de Nic Oumouk s’attarde cette fois-ci sur la crise des banlieues de novembre 2005 ; Larcenet use d’ailleurs d’un humour politiquement incorrect, assez incisif et plutôt saignant.
Cependant, la plus grosse partie de l’album concerne les travaux d’intérêt général que doit effectuer Nic à la campagne. Cela permet à Larcenet de retrouver le monde rural qu’il a déjà évoqué dans une autre excellente série : « Le Retour à la Terre ».
Cela donne lieu à d’excellents moments où le banlieusard se trouve confronté aux difficultés de la campagne. Je n’ai cependant pas été totalement convaincu par la fin de l’histoire avec l’épisode des moutons génétiquement modifiés au nucléaire.

15 4 2007
   

Vraiment pas de chance, le gamin !...

Ca vient de péter dans les banlieues et, malheureusement, par un fait du hasard, il va se retrouver chez le juge. Le choix lui est quand même donné : quelques semaines dans un centre de détention pour mineurs OU des travaux d'intérêt général. Ce sera la seconde solution.

Et notre banlieusard va ainsi se retrouver dans une sorte de "France profonde", à travailler dans une coopérative du "joyeux" village de Rallerolles Pamoisan. Et nos pauvres campagnards ne s'attendent vraiment pas à qui ils vont avoir affaire !...

Un bien bon Larcenet -pour moi supérieur au premier tome- qui "travaille" ici sur deux cultures totalement opposées. Il pose un sacré regard -souvent hilarant et caustique- sur : d'une part les émeutes, de l'autre la récolte des fruits et légumes dans une ferme "bio".
Deux mondes différents qui, pourtant, doivent d'une certaine façon cohabiter. Un véritable de choc de cultures (au propre comme au figuré).

Larcenet -une fois de plus- offre ici un bien bel album, imaginatif, surprenant, aux nombreuses scènes parfois hilarantes.

De la bien bel ouvrage. A vraiment déguster.