46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 3 : Une gueule de Bois en plomb
 

Nestor Burma, tome 3 : Une gueule de Bois en plomb

 
 

Résumé

Nestor Burma, tome 3 : Une gueule de Bois en plombAfin d'acceder au résumé de Nestor Burma, tome 3 : Une gueule de Bois en plomb, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Nestor Burma, tome 3 : Une gueule de Bois en plombDu bon Tardi, de bons dessins comme d'habitude, mais on sent que c'est Tardi le scénariste. Ce rôle lui va très bien, mais bon, on est quand même habitué aux aventures de Burma écrites par Malet. Donc, au niveau des dialogues, des textes, on reste un peu sur notre faim. "Une gueule de bois en plomb" n'est pas aussi fournie que les autres.

De plus, la couleur change toute l'atmosphère. Le noir et blanc correspond vraiment aux enquêtes policières, et il va très bien avec les 4 précédents volumes de Nestor Burma. Mais là, la couleur nous fait perdre un peu de cette ambiance si particulière.....

Mais cela reste tout de même un très bon épisode de Nestor Burma, par Tardi.


Chronique rédigée par Homer le 21/01/2003
 
 
Statistiques posteur :
  • 5 (100,00 %)
  • Total : 5 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Janvier 1990

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Nestor Burma, tome 3 : Une gueule de Bois en plomb, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 5 2012
   

Cet album ne devrait pas être mis dans la "série"... Il s'agit plutôt d'une "récréation" de Tardi, parue en format 17cm x 26cm en tant que "Comics N°3" dans la revue (A Suivre).
L'impression en format normal à obligé à ré-écrire les dialogues et commentaires (pour ne pas avoir des caractères démesurés), tout en gardant la taille des bulles "agrandie". Un résultat vraiment tristounet!
Je possède la BD dans le format d'origine, c'est bien mieux et elle n'aurait pas dû être recyclée en album classique... Vu comme un "comics AS", les couleurs criardes lui vont bien, de même que le dessin "du Tardi détendu" -je ne dirais pas brouillon, c'est vite fait mais bien fait, un autre genre. Au risque de me répéter ;-) vraiment pas à considérer comme "un album de la série".

18 4 2011
   

Une petite récréation pour moi -dans l'univers de Tardi-, après les déceptions que furent les "Adèles Blanc-Sec". J'avais déjà lu une adaptation d'un Nestor Burma ('120 rue de la gare'), et sans avoir été fan, je n'avais pas détesté, alors avant de m'attaquer à des pavés tels que "Ici même", j'ai voulu me détendre avec quelques enquêtes...

Hélas...D'abord il y a le dessin. Pourtant, en général, sans être fan, j'aime bien le style de Tardi. Mais ici, j'ai trouvé que c'était son album le plus raté, son trait est un peu plus brouillon et imprécis, et moins détaillé que dans tous les autres albums que j'ai pu lire de Tardi. Sans oublier les couleurs vraiment, vraiment horrible... C'est un travail de sagouin de voir ce genre de barbouillage, avec des couleurs qui bavent, sans harmonies et contrastes, et QUI DÉBORDENT de l'encrage... J'ai jamais vu ça auparavant. Donc des couleurs vraiment horribles appliquées sur un dessin brouillon.

Et pour le scénario (qui n'est pas adapté d'un roman, mais Tardi a écrit un scénario en utilisant le personnage de Nestor Burma) n'a rien d'exceptionnel. C'est une enquête plutôt...chiante !!! Elle n'est pas assez développé pour être passionnante, et trop longue car on s'ennuie vite (alors que l'album est vraiment peu dense).

J'ai pas aimé regarder et je me suis ennuyé à lire une histoire banale... Je ne conseille vraiment pas ce tome (au moins '120 rue de la gare' nous épargnait les couleurs ratées).

P.S. : seul bon point, une bonne référence à Brassens : "Gare au gorille"!

Krypton :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
16 2 2010
   

Un album très personnel que Jacques Tardi a visiblement pris grand plaisir à dessiner. Après des années de noir et blanc ou de fusains Céliniens, la couleur explose pour faire revivre les années 50, couronnant un dessin très "lâché", à la limite du "bâclé" (revendiqué par l'auteur !) et tellement spontané ! On a l'impression d'avoir fouillé l'atelier de l'artiste et d'être tombé sur les "premiers jets" - toujours les meilleurs... Le livre a un côté cradingue qui rend encore plus époustouflants de virtuosité les décors sordides à souhait du Troncy, "enfer stalinien" de la banlieue est.
Cet album s'inscrit dans la collection "Comic Books" imaginée par Casterman et (à suivre) ; Tardi concevait cet opus comme un retour à la BD populaire, "un bouquin imprimé sur papier-cul ; tu le lis, tu le jettes". Moi, je l'ai lu, je le relis régulièrement, et il ne viendrait pas à l'esprit de le jeter !!!
EDIT 17/02/2009 : Fuyez la réédition pour vous rabattre sur l'originale : le lettrage choisi pour le nouvelle publication est aseptisé et contredit totalement la spontanéité du dessin et la vivacité des dialogues.