46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 2 : 120 rue de la gare
 

Nestor Burma, tome 2 : 120 rue de la gare

 
 

Résumé

Nestor Burma, tome 2 : 120 rue de la gareAfin d'acceder au résumé de Nestor Burma, tome 2 : 120 rue de la gare, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Nestor Burma, tome 2 : 120 rue de la gareUn pavé, comparé aux autres tomes de la série ! Le "120 rue de la gare" est plein de suspens trépident ! L'arrangement de Malet consiste à vous faire aller et venir dans le temps et dans l'histoire, il fait du "yoyo" avec l'intrigue et les personnages, donc avec le lecteur aussi !

Léo Malet est un auteur de polar, plus basiquement: roman de gare (c'est le cas de le dire!) mais on reconnaît une construction bien particulière dans ses récits qui savent vous tenir en haleine. J'adore !

L'époque de la France démarquée par les boches est le décor principal de l'histoire. Et Jacques Tardi comme à son habitude nous fait voyager dans une réalité historique grâce aux décors et aux détails de chaque planches. On le connaît pour l'architecture de Paris, ici on découvre la ville de Lyon tout aussi efficacement que la capitale ! Surtout que la période Pétain n'était pas la plus glorieuse de la France ! Remarquez les affiches sur les murs ! on s'y croirait !
Bien entendu tout cela est en noir et blanc, ce qui n'entâche pas à l'histoire, mais au contraire donne toute son ampleur au graphisme.

Voilà comment un duo peut réussir un bel ouvrage en mélangeant le roman et la littérature illustrée ! Lecteur-amatteur des deux genres, tu ne seras pas déçu ! Nestor Burma est un détective de choc, un peu cabotin, mais parfaitement délicieux à suivre !
N'hésitez pas une demi seconde à vous procurer ses aventures (en roman ou en bd). Une nécéssité pour les longues soirées d'hiver !


Chronique rédigée par Bomba le 01/05/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 136 (94,44 %)
  • 2 (1,39 %)
  • 6 (4,17 %)
  • Total : 144 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.13
Dépôt légal : Janvier 1988

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Nestor Burma, tome 2 : 120 rue de la gare, lui attribuant une note moyenne de 4,13/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 5 2012
   

Tardi traduit un polar en roman-BD, travail épatant!
On a en plus du reste (dessins de Tardi, c'est tout dire, noir et blanc et gris maîtrisé, histoire à rebondissements, personnages intéressants...) une foultitude de détails et clins d'oeil qui en font un régal.
Par exemple: le père de Walter le "Tueur de cafards" travaille au stalag XB, Adèle Blanc-Sec apparaît discrètement, de même que pas mal de têtes représentant visiblement de véritables personnes (dont Léo Malet, jeune et vieux).
Pour un plaisir redoublé, procurez-vous la clef: "rendez-vous 120, rue de la gare, autopsie d'une adaptation" par Jean-François Douvry

14 4 2010
   

La suite de ma découverte du monde de Tardi. Je ne suis pas totalement enchanté, et finalement, c’est une bonne chose que je n’ai pas lu de roman de Nestor Burma avant, je ne peux pas comparé et donc je ne peux pas être encore plus déçu (et oui, j’ai emprunté cette BD sans me douter que c’était une adaptation de Nestor Burma, juste le nom Tardi m’avait attiré, et quel ne fut pas ma surprise quand je vis pour la première fois son nom en lisant la BD, c’est d’ailleurs un peu ennuyeux qu’il n’y a rien d’indiqué à ce sujet), mais en même temps c’est un peu dommage car après avoir lu cette BD je n’ai aucune envie de me lancer dans les romans originaux.
Bon alors la BD ! Bah c’est du Tardi. Il a un dessin sympathique. J’aime bien sans être fan.
Mais c’est le scénario qui me plaît moins, les enquêtes tarabiscoté c’est pas trop mon truc, moi il faut que ça soit assez simple, voir simpliste pour que je prenne vraiment mon pieds à la lecture (Détective Conan, Blacksad, Canardo). Et à la limite si c’était juste compliqué, j’aurais passé un bon moment, non là l’enquête est tirée par les cheveux…Beaucoup trop ! Et puis, au pauvre Nestor, toutes les emmerdes lui arrivent dans les pieds (tel à un Tintin), il n’a rien demandé, le pauvre… Et il y va, il fonce… Nan franchement ce genre de scénario n’est pas vraiment pour moi.
Les 80 premières pages sont d’un ennui total. J’ai eu beaucoup de mal à y arriver. Après c’est un peu plus entraînent, c’est vrai enfin bon 80 PAGES D’INTRODUCTION, c’est trop pour moi.
Pour finir le personnage de Burma me laisse de marbre. Ce détective un peu ripoux, orgueilleux, défiant l’autorité, un peu au dessus des lois mais aussi charismatique, mélancolique et sympathique : j’en ai déjà vu (Blacksad et Canardo pour ne citer qu’eux), ça ne me fait plus d’effet sur moi.
Non, ce n’est pas pour moi.

21 1 2003
   

La meilleure de toutes, même si quelques fois elle est un peu confuse. L'auteur mélange des fois quelques sujets, ce qui trouble assez le lecteur. Mais en fait, c'est normal, car la France vivait à cette époque dans une période troublée, l'occupation allemande.
Par contre, le fait que ça se passe durant la seconde guerre mondiale est un atout, en effet, il y a du suspens durant tout l'épisode, entre les aller-retours entre la zone libre, la zone occupée, la police allemande, ..... C'est donc un bon résumé de cette période, le souci du détail historique, qui, je pense, a inspiré Tardi pour ses autres BD's, comme "C'etait la guerre des tranchées" et "Le Cri du Peuple".