46 534 Avis BD |20 177 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 19 : La mer de rochers
 

Natacha, tome 19 : La mer de rochers

 
 

Résumé

Natacha, tome 19 : La mer de rochersAfin d'acceder au résumé de Natacha, tome 19 : La mer de rochers, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Natacha, tome 19 : La mer de rochersOuf ! après le calamiteux épisode chez les dinosaures, Walthéry se reprend. Il aura quand même mis 15 ans pour réaliser cet album qui aurait du sortir du vivant de Peyo, le scénario datant de 1989.
Celui ci est rondement mené et pourrai même je pense être utilisé comme base pour un film. L'intensité est bien dosée et l'action rondement menée.

Le dessin est un peu plus travaillé que dans l'épisode précédent mais est quand même de moins bonne qualité que du temps de la splendeur de la série. Enfin ne boudons pas notre plaisir, cet album donne une seconde jeunesse à Natacha et aboutira, espérons le, à de nouvelles aventures tout aussi pittoresques.


Chronique rédigée par Bloodtower le 20/02/2006
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de BloodtowerReflet de l'avatar de Bloodtower
Statistiques posteur :
  • 165 (95,93 %)
  • 7 (4,07 %)
  • Total : 172 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 17,31
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.83
Dépôt légal : Mars 2004

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Natacha, tome 19 : La mer de rochers, lui attribuant une note moyenne de 3,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 11 2014
   

C’est vrai que cet album fait plaisir, autant je croyais Natacha définitivement foutue depuis mes 2 dernières lectures, autant elle retrouve ici du poil de la bête. Je ne reviens pas sur les circonstances qui font que ce soit Peyo au scénario, mes camarades l’ont fait avant moi. Par contre, pour une fois, le récit est vraiment bon, une enquête policière bien rythmée, avec course poursuite et suspens, coups de feu et énigmes. J’aime bien, c’est assez prenant. Il y a également beaucoup d’humour, un peu trop belge à mon gout, puisque je n’ai pas vues toutes les blagues. On pourra s’étonner de quelques passages un peu faciles, des choses qui arrivent fortuitement par le plus grand des hasards, mais on est dans un Natacha, tout est loin d’être plausible.
Pour le dessin, ça fait également plaisir de voir Walthéry tout réaliser tout seul, et une Natacha qui redevient attirante, pas comme l’épisode précédent où elle apparaissait de temps en temps avec la tronche en biais.
C’est aussi assez hallucinant de regarder les dates inscrites en bas de planche par l’auteur, il y a parfois des sauts de 6 mois entre deux planches et entre le début et la fin, il y a 4 ans d’écart…Mais bon, ceci n’est qu’un détail, ça ne nuit pas à l’ensemble

29 12 2007
   

Un album un peu "à part" dans la production de cette série.
C'est d'abord le scénario, imaginé et écrit par Peyo et offert par ce dernier en cadeau de mariage à Walthéry (véridique). Suite au décès du créateur des schtroumpfs, Walthéry avait rangé ce synopsis. Bien des années plus tard, il a décidé de le "mettre en musique".
Et là aussi, chose étonnante, Walthéry -qui d'habitude se fait aider par des assistants pour la réalisation de décors, de personnages secondaires...- s'est occupé SEUL du graphisme.
L'histoire ?... pétante de santé, bondissante, dotée de nombreux clins d'oeils.
Il faut en effet être belge pour en savourer de nombreuses composantes : Walthéry s'est amusé à caricaturer Elio di Rupo et Louis Michel -deux "pointures" de la politique belge- pour les faire interpréter un duo fort marrant de gangsters.
Le dessin ?... rien à redire. C'est du bon Walthéry ; ici avec une touche vraiment personnelle.
Le tout ?... un album qui se démarque de certains précédents ; des situations assez folles, des scènes de poursuites fort bien enlevées, un scénario "millimètré" pour un vraiment agréable moment de lecture.