46 531 Avis BD |20 175 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 7 : L'hôtesse et Monna Lisa
 

Natacha, tome 7 : L'hôtesse et Monna Lisa

 
 

Résumé

Natacha, tome 7 : L'hôtesse et Monna LisaAfin d'acceder au résumé de Natacha, tome 7 : L'hôtesse et Monna Lisa, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Natacha, tome 7 : L'hôtesse et Monna LisaEt c'est reparti pour une aventure haletante, qui tient de bout en bout. Une nouvelle fois, Natacha et son ami vont devoir affronter des gangsters, des milliardaires, des armateurs qui, tous, veulent s'approprier le tableau le plus célèbre du monde...

Après une magnifique entrée en matière -ce flash-back- de 1929, nos héros n'auront cesse d'intervenir de différentes façons, les plus folles possibles, pour empêcher le vol. Ca hurle, crie, tape, casse de belle manière. Plus séduisante que jamais, Natacha aura fort à faire pour s'extraire du guêpier dans lequel elle s'est à nouveau enfoncée.

Egal à lui-même, Walthéry nous en met plein la vue dans une histoire bondissante et explosive dont il a le secret.

Bien fait. Bien réalisé.


Chronique rédigée par LYmagier le 04/11/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 2911 (92,44 %)
  • 154 (4,89 %)
  • 84 (2,67 %)
  • Total : 3149 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Acheter d'occasion : 11,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.75
Dépôt légal : Juillet 1979

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Natacha, tome 7 : L'hôtesse et Monna Lisa, lui attribuant une note moyenne de 3,75/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

30 5 2014
   

Ce tome 7 nous offre deux aventures pour le prix d'une seule !!!
La première mets en scène le grand-père de walter et la grand-mère de Natacha qui essaient d’empêcher le vol de la toile la plus connue au monde, j'ai nommé la célèbre Mona Lisa ! Dans cette première partie, on a un peu de mal à dissocier les grand-parents des protagonistes et les protagonistes eux mêmes, c'est un peu handicapant. Mais cette entrée en matière nous ouvre la voie de la seconde partie qui se passe plus récemment avec notre hôtesse de l'air et notre steward préférés ! ils doivent escorter des dessinateurs au festival de Nice, et c'est là que commence une histoire complètement abracadabrantesque (j'ai réussi à le placer ce mot ), qui ne souffre d'aucun temps mort ! je me suis régalé du début à la fin, on sent que règne entre ces dessinateurs une franche camaraderie autant dans la bd que dans la vie à mon avis ! Nombre de private jokes, allusions aux séries des copains et bonne dose d'alcool sont au programme !
Un régal les dessins sont vraiment bien réalisés et on s'amuse à reconnaître les artiste caricaturés !

11 3 2014
   

Il y a donc deux histoires dans ce 7ème opus de l'hôtesse de l'air. La première commence bizarrement puisquon retrouve Natacha et Walter dans une autre époque, c'est agréable à suivre mais je me suis demandé ce qu'il se passait. Le récit est cousu de fil blanc, Walter est toujours drôle en inculte, ne sachant pas qui est Léonard de Vinci.
Par contre le fait que ce soit les grands parents des deux protagonistes et qu'ils s'appellent pareil, bof... ça m'a semblé abracadabrantesque.
La deuxième partie raisonne comme une private joke, on sent que les auteurs se sont amusés à croquer tous les auteurs du moments chez Dupuis, le scénario est aussi invraisemblable que le premier récit mais c'est plus marrant qu'autre chose. J'ai passé un bon moment à regarder toutes les caricatures mentionnées en dernière planche.
Le dessin permet de faire passer la pilule, Natacha est toujours à croquer.

épisode frais et sympathique.

13 10 2008
   

Un album agréable qui en fait, réunit 2 aventures distinctes dont le point commun est les dessinateurs. Léonard de Vinci pour la 1ere, les auteurs de BD pour la seconde.
C'est sympa de faire la connaissances des grands parents de Natacha (conservatrice de musée) et de Walter (pilote). Mais leurs physionomies et leurs prénoms étants identiques à leurs illustres descendants, on a surtout l'impression de suivre une aventure de Natacha et Walter ayant fait un saut dans le temps.
Les scènes aériennes sont très réussies, avec de beaux crashs et naufrages de vieux coucous.
La seconde histoire est tout aussi sympathique puisqu'elle nous permet de faire connaissance avec la plupart des dessinateurs du journal de Spirou de l'époque. Et on devine que les auteurs ont dû bien s'amuser à caricaturer leurs petits camarades.