46 105 Avis BD |19 969 Albums BD | 7 840 séries BD
Accueil
Tome 1 : Killing in the rain
 

Museum, tome 1 : Killing in the rain

 
 

Résumé

Museum, tome 1 : Killing in the rainAfin d'acceder au résumé de Museum, tome 1 : Killing in the rain, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Museum, tome 1 : Killing in the rainRyôsuke Tomoe nous propose le thriller qu'on attendait. Après la très longue liste de seinen proposant la même rengaine sur des ado vengeurs, "Museum" est une série qui fait enfin preuve de maturité.
Premier constat: le manga de Ryôsuke Tomoe n'est pas d'une grande originalité. Un tueur en série qui vient massacrer de façon sensationnelle des personnes ciblées, c'est quelque chose de déjà vu, notamment dans "Seven". S'inspirer de Fincher n'est cependant pas un problème car le manga arrive à créer une réelle ambiance un peu glauque. Là où la plupart des thrillers ne reposent que sur un pitch qui s'essouffle au bout de trois pages, "Museum" parvient a demeurer une oeuvre captivante jusqu'au bout, justement grâce à l'atmosphère intrigante qui émane d'elle.
Une aura qui plane entièrement sur ce premier tome grand format. Le dessin de Tomoe est simple et maitrisé, rien d'ostentatoire, presque épuré, mais qui s'emboite parfaitement au ton donné par le récit.
Bref, "Museum" s'annonce comme un excellent thriller qui devrait se terminer en trois tomes. Affaire à suivre...


Chronique rédigée par sigmar le 26/05/2017
 
 
Statistiques posteur :
  • 141 (30,26 %)
  • 134 (28,76 %)
  • 191 (40,99 %)
  • Total : 466 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 15,20 15,20 15,20
Acheter d'occasion : 9,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Mai 2017

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Museum, tome 1 : Killing in the rain, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 1 2019
   

Le premier tome de ce thriller est, à défaut d’être pleinement original, efficace. On se retrouve en présence d’un tueur en série, dont les premiers crimes sont découverts successivement, et dont le modus operandi est particulièrement gore et cruel. Sawamura devra enquêter sur ces meurtres, et devra trouver un lien commun entre les victimes, ainsi que le mobile. L’enquête est conduite avec rigueur et le scénario se déroule ainsi avec ce qu’il faut de suspense et d’informations nouvelles qui viennent relancer régulièrement l’intrigue, empêchant le récit de s’engluer dans un schéma où l’enquêteur serait toujours perplexe et ne pourrait pas avancer dans ses raisonnements. Le personnage principal est lui-même plein de doutes, se rendant compte qu’il a sacrifié sa vie personnelle à son travail, sa femme l’ayant quitté en emportant avec leur fils Shota. La construction des personnages, tout comme celle de l’intrigue, ne révolutionnent pas le genre du Thriller, mais sont conduites avec soin et rigueur. Et quand c’est bien fait, comme c’est le cas ici, on est forcément embarqué.



Sur la construction du récit, justement, rien de manque. Il y aura même, à partir du milieu de cet album, un moment où la tension va augmenter d’un seul coup d’un cran, et ne redescendra plus par la suite. Le récit, en impliquant personnellement Sawamura, devient plus haletant et plus accrocheur encore, jusqu’au dernière page qui apporteront une réponse au titre énigmatique de la série.

Tous les ingrédients du bon polar sont réunis, et ils sont agencés de façon convaincante et efficace : on se retrouve ainsi devant un bon thriller, qui capte l’intérêt, d’autant que les scènes plus gores et plus trash sont d’autant plus marquantes qu’elles restent en nombre mesurée. Bref, c’est une très bonne entrée en matière, très prenante.