46 508 Avis BD |20 168 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Intégrale : Premier Cycle : Le Cycle de la Mère
 

Murena : Intégrale : Premier Cycle : Le Cycle de la Mère

 
 

Résumé

Murena : Intégrale : Premier Cycle : Le Cycle de la MèreAfin d'acceder au résumé de Murena : Intégrale : Premier Cycle : Le Cycle de la Mère, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Murena : Intégrale : Premier Cycle : Le Cycle de la MèreBeau talent de conteur que déploie ici Jean Dufaux.
Beau talent de dessinateur que déploie ici Philippe Delaby.
Beau duo donc pour cette série historique de très haut niveau qui nous entraîne dans les complots et les intrigues de palais du temps de la Rome Antique.
Joliment romancée, l'histoire se lit avec plaisir et aisance. Les actions mêlant de nombreux protagonistes aux caractères bien trempés s'enchaînent se croisent et se nouent pour notre bonheur.
L’accession au rand de César de Néron est parfaitement expliquée et lorsque certains passages nécessitent quelques éclaircissements, Dufaux a eu la très bonne idée d’ajouter de multiples renvois vers un glossaire en début de chaque tome afin de préciser les évènements.
L’action, faussement lente nous entraîne inlassablement et nous prend aux pièges rapidement.


Coté dessin, petite précision tout de même, il est magnifique. Je préfère d’ailleurs les trois derniers tomes qui ont vu un changement de coloriste. Même si la différence est minime elle joue suffisamment pour être notifiée.
Le trait est précis, très fin, les détails impressionnants. Les cadrages sont superbes. Un travail réellement admirable, mais…
En lisant les critiques des autres chroniqueurs sur les tomes individuels j’ai ‘impression d’être le seul à ressentir cela, je trouve le dessin un peu trop froid et statique. A force de se focaliser sur un dessin ultra réaliste, tous les effets spéciaux que l’on retrouve dans bon nombre de BDs afin de donner du mouvement disparaissent et l’image s’en trouve quelque peu figée. Et cela pour moi a été loin à surmonter.

Enfin, pour ceux qui pensent qu’il est dommage d’acheter une intégrale parce que nous n’avons plus les couvertures d’origine des différents tomes, les auteurs et l’éditeur ont eu la bonne idée de toutes les ajouter en fin d’ouvrage. Ce sont d’ailleurs les dessins originaux avant ajout des titres et autres écrits. Elles n’en sont donc que plus belles.


Chronique rédigée par Chalybs le 20/06/2007
 
 
Statistiques posteur :
  • 1026 (91,94 %)
  • 52 (4,66 %)
  • 38 (3,41 %)
  • Total : 1116 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Janvier 2000

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Murena : Intégrale : Premier Cycle : Le Cycle de la Mère, lui attribuant une note moyenne de 4,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

5 2 2008
   

Bon, c’est vrai, une « intégrale » est souvent un filon exploité par un éditeur pour faire (re)découvrir quelques tomes d’une même série en un seul volume MAIS : quand c’est bien fait, pourquoi pas ?…
C’est ici le cas : un bien bon gros ouvrage qui reprend les 4 opus du premier cycle et –il faut l’écrire- basé sur une bibliographie assez impressionnante.
C’est quand même bien bon « Murena ». Ce n’est certes pas une version romancée de Rome sous le règne de Néron mais une véritable plongée dans un monde cruel, vicieux, sans concession aucune des mœurs –souvent dégénérées- de l’époque.
Une bien bonne histoire, un péplum qui « tire » plutôt du côté de « Gladiator ».
Je me suis plu à relire –en une fois- cette vision assez cauchemardesque de personnages dévorés par la passion du pouvoir, qui accumulent trahisons, coups fourrés et assassinats pour accomplir ce qui est leur destinée.
« Murena » ?… une très grande création de Dufaux, mise en scène par le trait magistral de Delaby. Alors, pourquoi s’en priver ?…

20 6 2007
   

On m'a offert pour Noël les quatre premiers tomes, en intégrale. Autant dire tout de suite que j'ai été époustouflé par ce truc ! Depuis "Alix" (et son petit Enak), je pense qu'aucun travail sur l'Antiquité n'a atteint une telle qualité.
Les deux auteurs se sont en effet intéressés à la jeunesse de l'un des monarques les plus célèbres de cette époque, Néron. On le disait fou et pervers, il se révèle simplement droit dans ses bottes et amoureux. On disait qu'il avait comploté pour prendre le pouvoir, on se rend compte qu'il a été manipulé par sa mère, la meilleure des mères, Agrippine. Voilà un personnage remarquablement campé, qui invite à la réflexion sur les limites de l'amour matriarcal et de l'amour filial. Agrippine est prête à tout pour obtenir le pouvoir, vraiment tout.
Murena n'a en fait qu'un rôle d'observateur, il est un jeune noble qui subit les événements plus qu'il ne les provoque, même si, à la mort de sa mère, il décide d'agir.
On peut se sentir perdu dans la foule des personnages, mais au contraire, chacun a son rôle à jouer dans cette tragédie romaine, aucun ne reste obscur, même le perfide Pallas, qui au final, n'est pas si mauvais que ça, simplement guidé par des idées ambitieuses.
Je ne connaissais pas le Dufaux scénariste de BD historiques, mais alors là, quel sujet !!! C'est passionnant, et le dessin de Delaby, sans aucune faute de perspective, tout en pastels, et, je pense, assez juste historiquement (pour les costumes et les décors), est à la hauteur (c'est à dire un très haut sommet) de l'histoire !
A lire ABSOLUMENT !!!