46 501 Avis BD |20 162 Albums BD | 7 884 séries BD
Accueil
Tome 1 : La chair et le soufre
 

Mortepierre, tome 1 : La chair et le soufre

 
 

Résumé

Mortepierre, tome 1 : La chair et le soufreAfin d'acceder au résumé de Mortepierre, tome 1 : La chair et le soufre, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Mortepierre, tome 1 : La chair et le soufreMortepierre, c'est le mélange de plusieurs style de BD. D'un côté nous avons une sorte de thriller et de l'autre un caractère Fantastique, qui évolu dans un monde moyennageux...Tarvel signe là un album au scénario interessant qui ne demande qu'à être approfondis, et Aoumri des dessins totalement dans la ligné de l'univers.

Tarvel écrit là un scénario assez banal, si l'univers est un peu classiquos et reprend la légende des sorcières, Mortepierre se laisse très bien lire et l'on suit avec plaisir le déroulement des aventures, quelques fois sensuelles de Florie, qui est l'héroïne ainsi que la narratrice.
Finement menée, l'histoire de ce premier tome est très dense. L'auteur réunit tous les ingérdients pour en faire une BD digne de son nom : agréable à lire, pas transcandant non plus !

le dessin d'Aoumri comporte énormément de traits, un style assez particulier : la mise en couleur n'est pas obligatoire car les dessins sont très détaillés, il donne à son dessin différents niveaux de gris.
Parfois confu, les illustrations mettent très bien en image les aventures de cette jolie sorcière...


Chronique rédigée par Charly le 21/09/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CharlyReflet de l'avatar de Charly
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 2,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,44 11,44 11,44
Acheter d'occasion : 3,89
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.14
Dépôt légal : Novembre 1995

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Mortepierre, tome 1 : La chair et le soufre, lui attribuant une note moyenne de 3,14/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 4 2008
   

Mortepierre est une BD qui ne peut que séduire ceux qui aiment le style conventionnel et sans surprise. C'est extrêmement bien dessiné, c'est clair, c'est lisible, c'est un plaisir. Le scénario est somme toute simple, tout est expliqué au fur et à mesure, il n'y a pas de flash-back ou de coup de théatre trop compliqués, ça se lit très bien. Le coloriste aurait pu faire un effort pour éclaircir un peu l'ensemble, mais finalement, ça fait une ambiance correcte. C'est de la très bonne BD pour ne pas se poser de questions.

En plus, la plupart des personnages ont des physiques très avantageux, et n'hésitent pas à ôter leurs brailles, ce qui réjouira tout le monde. C'est festif, paillard, sanglant, ça fait pas dans le détail, quoi. Et on se prends à penser qu'effectivement, ça devait bien être le cas à cette époque. On tirait son coup, on se bastonnait, on se faisait bouffer par les bêtes sauvages, sorciers et curés se brûlaient à qui mieux mieux, bref, c'était pas une époque de chochottes.

Pour ceux qui ont vainement attendu, dans une autre série de rouquine à poitrine saillante, que dis-je, hypertrophiée, que ladite héroïne se dénude et se fasse prendre par divers antagonistes dans diverses positions soient comblés (Fans de Loisel, abstenez-vous). Que les anticléricaux que nous sommes face à l'inquisition se réjouissent, que les amateurs de droit de cuissage festoient, et que les nostalgiques de massacre à la tronçonneuse se réveillent : c'est du tout bon.

Que dire de plus ? La critique est facile, l'art de nous faire passer un bon moment n'est pas si fréquent. Malgré la minceur du scénario, attribuons comme d'habitude cette carence à la lourdeur nécessaire de la mise en place des personnages, et attendons le prochain tome avec l'espoir de ne pas être déçu ......

Malcolm :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
16 9 2007
   

C'est en allant à la bibliothéque que je suis tombé par hasard sur ce tome. En faite, c'est la couverture de la bd qui m'avait attiré. Du coup par curiosité, j'ai commencé à le lire et finalement, je le trouve vraiment bien. De l'action, de l'érotisme façon moyen âgeux, de tout quoi. Au niveau de l'illustration je trouve que c'est pas mal du tout. Le dessinateur comme parmi tant d'autre, à un sacrée coup de crayon. Maintenant dés que je peux trouver la suite de mortepierre, je m'en prive pas. Bravo à l'équipe.

19 11 2006
   

L’histoire commence en 1317, et Nous faisons connaissance avec Florie Maujour, charmante jeune femme rousse de seize ans, dite La Renarde.
La plongée dans cette époque médiévale est immédiate, et la misère mais aussi les rituels de la vie d’alors sont présents dès les premières pages. Un seigneur local qui fait régner sa loi et applique le droit de cuissage.
Florie va se lancer à la recherche de sa sœur kidnappée par le baron, alors qu’elle se mariait.
Un scénario bougeant et remuant, ou le rythme est soutenu, avec une peinture des mœurs de l’époque qui ressemble un peu à Legende de Swolf.
Le dessin d’Aouamri est réussi avec des traits assez épais qui donnent une vie et un réalisme aux personnages. Il dessine aussi bien les gens que les décors extérieurs avec un soin méticuleux et l’ensemble est plutôt réussi.
La Renarde est plutôt belle, avec un visage magnifique.
Les scènes d’amour sont assez bestiales et les viols, courant à l’époque sont difficiles à supporter.
Voila un premier album réussi et qui nous conduit naturellement vers le n°2.

8 7 2003
   

Ca faisait un moment que je regardais cette couverture, que je trouvais bien belle, et un jour, j'ai feuilleté et je suis tombée amoureuse du dessin d'Aouamri ! J'ai rarement vu un dessin aussi précis, aussi bourré de détails. Il faut bien reconnaître que c'est riche et soigné ! J'aimerai bien voir ce que ça donne en N&B, ça ne doit pas être inintéressant je pense.

Niveau scénario, c'est une bonne histoire qui démarre là, on se laisse emporter sans problème dans cet univers. Bon, les personnages auraient pu être encore mieux vus, mais ça démarre pas mal...
Bref ça me plait beaucoup, et j'ai hâte de lire la suite.

15 10 2002
   

En l’an de grâce 1317, les prothèses mammaires et Alerte à Malibu devaient déjà exister parce que à voir la plastique de l’héroïne, âgée de seulement 16 ans, on se demande si la croissance était plus rapide à l’époque.

Donc on a une héroïne toute en formes, rebelle et rejetée sauf par le gentil et brave bûcheron, beau gosse, musclé et chaud lapin.
Ils combattent les puissants qui abusent de leur pouvoir et combattent aussi les préjugés…

C’est affligeant !!! Comment un éditeur a osé publier ça ? Le seul objectif des pseudo héros est d’engrosser les gueuses et « par tout les trous », oui j’ose le dire car c’est explicitement exprimé dans la BD. L’héroïne avec son physique avantageux n’est pas en reste…

Autrement on voit un bûcheron couper des têtes, des mains , ou même des gens, on voit aussi des soldats avec le QI d’un asticot et un gros méchant qui veut violer la pauvre sœur de Florie et aussi tout ce qui bouge.
Le tout dans un contexte pseudo religieux, médiéval bidon.

Et tout ça servi avec un dessin qui piétine vraiment. Le crayonné semble potable mais la mise en couleur est catastrophique. On retrouve les stéréotypes de la période médiévale ; aucune innovation, aucune bonne idée, rien que du classique mais très mauvais à mon goût.

Affligeant encore donc… Violence et sexe gratuit pour une belle et rebelle qui deviendra peut-être une grande sorcière [sic] !

22 9 2002
   

j'ai lu cet album un peu par hasard, au detour d'une librairie. Je suis tout de suite tombé sous le charme.
le charme du dessin tout d'abord. Aouamri a un style tres personnel absolument sublime (ses crayonnés et ses encrages sont impressionnants) Les scenes erotiques (il y en a au moisn une dans chaque album) sont vraiment belles.
le charme aussi du scenar. Tout commence tres simplement, avant de s'emballer presque naturelement. Malgré le coté fantastique de l'histoire, tout semble simple et normal. Tarvel, pour une fois, a créé un monde coherent.
le tout est vraiment mis en scene de la plus belle maniere, les rebondissements se suivent et nous etonnes chaque fois un peu plus encore.
un 1er tome tres tres prometteur.