45 855 Avis BD |19 853 Albums BD | 7 815 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le sang des anges
 

Moréa, tome 1 : Le sang des anges

 
 

Résumé

Moréa, tome 1 : Le sang des angesAfin d'acceder au résumé de Moréa, tome 1 : Le sang des anges, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Moréa, tome 1 : Le sang des angesJe n'ai pas l'habitude de critiquer en mal Arleston, j'ai adoré ses autres productions telles que Lanfeust, ou...ou Lanfeust, car en fait si je réfléchis bien je n'ai aimé de lui que sa série phare, enfin, c'est déjà çà. Cette fois il fait équipe avec Thierry Labrosse, un dessinateur québequois : et il faut avouer qu'il fait du bon travail et dessiné vraiment très bien les femmes !

C'est dans un cadre de science-fiction que se déroule le destin fantastique de Moréa Doloniac et là tout de même on se dit qu'Arleston a du mal à quitter son univers habituel ! moi qui me disais que l'on allait enfin avoir une série qui sort du lot ! Car les forêt d'Opale ressemble à du Lanfeust tout de même !
On a l'impression qu'il a essayé, mais que c'est raté, que son style d'Heroïc fantasy repointe son nez...Un scénario bien long pour peu de chose à dire, Arleston a tenté une entrée en la matière comme Lanfeust, une aventure et au même une introduction du thème...ben, c'est pas super réussis :)

Les dessins sont tout de même pas mals du tout et remontent le niveau général de la BD (ouf !). Des traits assez épais mais au final le dessin est très clair ! Par contre il y a les couleurs de Bonino qui faussent tout ! Trop pâles, elles tentent de donner un atmosphère à la série mais ça ne colle pas trop...

En fait, je ne vous la reconseille pas du tout, moi-même j'ai revendu le tome.


Chronique rédigée par Charly le 29/06/2002
 
 
Avis de :Une BD sans intérêt ! Note de l'album : 1,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CharlyReflet de l'avatar de Charly
Statistiques posteur :
  • 357 (94,44 %)
  • 5 (1,32 %)
  • 16 (4,23 %)
  • Total : 378 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 1,00 Note générale
  • Originalité : 1,00 Originalité
  • Scénario : 1,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,02 13,02 13,02
Acheter d'occasion : 1,89
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.00
Dépôt légal : Juin 2000

Avis des lecteurs

6 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Moréa, tome 1 : Le sang des anges, lui attribuant une note moyenne de 2,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 12 2017
   

Bon effectivement c’est pas génial, mais à lire vos avis je m’attendais à bien pire.

Le dessin n’est pas mauvais mais il fait déjà un peu vieillot, les couleurs ne sont pas harmonieuses, mais dans l’ensemble ça peut aller.

C’est au niveau du scénario que ça pêche. Les personnages ne rendent pas du meilleur effet. Physiquement, ils sont caricaturaux et lisses et Arleston ne prend pas le temps de les détailler psychologiquement. Pas facile de s’identifier ou d’avoir un peu d’empathie. Pour moi, c’est à ce niveau que ça ne fonctionne pas. Le reste en découle. L’aventure aurait pu être bien, mais on se trouve plongé dans un ersatz de science fiction, faisant référence à Blade Runner par exemple, sans que ça prenne vraiment. J’ai du mal à croire que Moréa subissent tout cela sans sourciller : mort, resurrection, balade en voiture, héritage, trahison. A trop vouloir en faire, je me suis désintéressé de l’histoire, me contentant de la suivre comme une simple blague plutôt que de la vivre.

22 6 2009
   

Une fille un peu nunuche (mais carrément bien fichue) qui a l'air de se demander pendant tout l'album ce qu'elle fiche ici, sur un arrière-plan de science-fiction commerciale matinée d'un brin de fantasy... On est bien dans une production Soleil.

Résumons : de l'action, de l'action, de l'action... Quoi d'autre ? Et bien, des immortels (des bons et des méchants), des grands patrons ambitieux dans une société ultralibérale (évoquée avec une certaine complaisance, on est dans le camps des nantis), et un complot ourdis par des ennemis très puissants... Sans oublier un peu de charme (à noter : la seule fois où l'héroïne est dénudée, c'est après s'être fait mitraillé la poitrine à la balle explosive ! c'est sans doute la plus grande originalité de cet album.

Et donc, tout ça pour quoi ? Et bien pas grand chose... L'enchainement des péripéties ne se soucie aucunement de cohérence,pas plus que l'intégration d'immortels dans la société (à part un vague étonnement bien compréhensible). On tombe parfois dans le ridicule : il est évidemment primordial de s'entrainer à l'épée quand l'ennemi use d'armes lourdes, et puis on n'est pas dans Highlander : seul le feu les tue (quoique j'aimerai bien voir les conséquences d'une décapitation, comment ils guérissent ?). Les personnages sont ultra-manichéens, même ceux où l'auteur voudrait laisser planer le doute (la suite nous le confirmera sans aucun doute).

Et pourtant, ça se lit sans déplaisir, la rapidité des évènements ne laisse pas le temps de s'ennuyer, et le dessin est franchement sympathique... Dynamique et assez précis, pour un premier tome les personnages sont bien campés, le rendu de l'action est efficace...

Bref, un album Action/Science-fiction basique, tout-à-fait lisible et aussi tout-à-fait dispensable !

17 8 2005
   

Ce premier tome met en scène une jeune fille avec un caractère assez fort ! Lors de l’assassinat des membres de la famille Doloniac, elle va devenir l’héritière d’une des plus grandes compagnies internationales.

Le scénario de cette série ressemble beaucoup aux Largo Winch. Dans ce premier tome, on y retrouve les même éléments de base : meurtres du dirigeant d’une grosse boite et succession par un "inconnu". Arleston reprend donc les bases de cette série à succès et y rajoute un côté SF, héroïc fantasy avec le combat entre Anges et Dragon et l’immortalité de Moréa.

Mis à part le manque d’originalité et d’imagination d’Arleston (je trouve ça de plus en plus frappant dans toutes ses séries), on a un scénario qui n’est pas trop mal ficelé, avec une bonne trame, de l’action et des rebondissements. Bref, ça se lit bien. Par contre, le public visé étant plus jeune que dans les Largo Winch, il ne faut pas s’attendre à retrouver le côté financier de Largo Winch.

Au niveau du dessin, c’est typé Soleil mais bon, ça se lit bien. Les couleurs sont certes un peu flashies mais bon, ça se lit et c’est le principale.

Donc, un bd divertissante qui pêche surtout par son manque d’originalité.

6 2 2005
   

Allez, 1,5.... Je ne sais même pas pourquoi à vrai dire, parce que je ne trouve rien pour rattraper cette bd, c'est dire... Ah si, les couleurs tiens !! Classiques, de celles dont on ne dit rien, pas extraordinaires, mais pas mauvaises non plus hein... Voilà, ça c'est fait.
Le reste, c'est de la rigolade. Le scénario est archi-convenu, on a l'étrange impression de lire quelque chose qu'on connaît, il n'y a aucune surprise. Et pis bon, lire une bd en se disant : "tiens, là y va se passer ça", tourner la page et se dire "ah ben gagné !", c'est sympa mais bon... De plus, les personnages n'attirent pas trop, on n'arrive pas às'y attacher, alors c'est un peu embêtant...

Question dessin, je n'aime pas plus. Techniquement c'est pas mauvais, c'est dans le style même que je n'accroche pas. Je trouve ça disproportionné parfois en plus, style des cuisses énormes etc...
Bref, j'ai lu le tome 1, j'ai vu, et je ne recommencerai plus... Lire la suite ? Certainement pas.

7 10 2002
   

Oh oh oh... que c'est rigolo, Moréa :-)

Je n'aime pas Largo Winch : je trouve cette série ennuyeuse et vraiment lointaine de ce que j'attends dans le monde de la BD. Alors quand Arleston reprend le filon, en adaptant ça à une héroine sexy pour les ado de 15 ans (public type de Soleil oblige), à la sauce Science-Fiction, ca donne quelque chose de vraiment très étrange...

Bon, parlons un peu du scénario. Comme vous l'aurez compris, il ne brille vraiment pas par son originalité, ça non ! Arleston pique ici et là des idées qui, dans leur contexte, sont assez bonnes, mais qu'il assemble en dépit du bon sens pour donner au résultat une histoire des plus bancales.

Les différents personnages ne sont vraiment pas attachants, leur psychologie sous-développée (alors que c'est l'un des points clés d'une bonne BD qui se prend au sérieux, tout de meme), et leur interaction avec le monde imaginé par l'auteur sonne plutôt faux.
Bref... c'est pas gagné d'avance...

Le dessin quant à lui est assez bon, et sauve la BD du 1/5 qui aurait été bien mérité :-)

Le trait est fin, assez réaliste sans tomber dans le classique, et la mise en couleur est tout à fait correcte. Bref, allié à un scénario crédible, Labrosse pourrait vraiment faire de grandes choses !

Je n'ai lu que le premier tome de Moréa, mais il est hors de question que je continue la lecture de cette série...