46 557 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 2 : Surprise Party
 

Monster, tome 2 : Surprise Party

 
 

Résumé

Monster, tome 2 : Surprise PartyAfin d'acceder au résumé de Monster, tome 2 : Surprise Party, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Monster, tome 2 : Surprise PartyL'ambiance créée dans le premier tome ne s'est pas affaiblie. Il n'y a aucun temps mort et on y apprend pas mal de choses fort intéressantes. Tout cela nous promet une belle suite et ça c'est du bon !

Ce tome est principalement basé sur la sœur de Johann, Anna, et à mon avis il va y avoir pas mal de choses intéressantes dans ce qu’elle va nous faire dans le futur et j’attends ça avec impatience !!!

J’aime bien les dessins. Il n’y a pas de changement comparé au premier tome mais je trouve qu’il y a moins de « têtes moches » donc c’est cool ça. Pas de fouillis, on prend du plaisir à lire donc on peut dire que je suis satisfaite à ce niveau.

En espérant que tout cela ne va pas s'essouffler dans les prochains tomes car cela risquerait de nuire fortement à la série…
C'est ça le problème des bons départs, il peut y avoir un risque de chute… Et là, je risque de me retrouver sur les fesses… Enfin, je n'ai pas encore lu la suite donc j'attends de voir…en souhaitant me tromper sur ce sujet…


Chronique rédigée par sousoune le 29/01/2003
 
 
Statistiques posteur :
  • 42 (66,67 %)
  • 2 (3,17 %)
  • 19 (30,16 %)
  • Total : 63 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,08 7,08 7,08
Acheter d'occasion : 3,57
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.96
Dépôt légal : Décembre 2001

Avis des lecteurs

14 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Monster, tome 2 : Surprise Party, lui attribuant une note moyenne de 3,96/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

28 5 2013
   

Après le très bon tome 1, ce second album présente une certaine accalmie. Le premier tome nous avait présenté un monde de l'hôpital cynique, avait lancé une intrigue autour d'un meurtrier dont on faisait la connaissance dans les dernières pages, et là, la tension retombe un petit peu en début d'album, avec cette présentation de Nina (ex-Anna) et d'un Tenma qui lance une enquête... Pour tout dire, ce début d'album est un petit peu en retrait par rapport au tome précédent, d'autant d'ailleurs que j'ai eu du mal à comprendre pourquoi et comment on retrouvait Tenma dans son enquête autour des décès des couples évoqués dans le premier tome.

Mais bien vite, tout s'accélère et il y a un sentiment d'urgence qui fait son apparition : un suspense autour de ce qui peut bien arriver à Anna. Mais ce qui est parfaitement rendu dans cet album, ce qui permet à la note de se maintenir par rapport au tome précédent, ce sont les personnages principaux et secondaires, qui ont tous de l'ampleur. La culpabilité de Tenma, la gentillesse des parents adoptifs d'Anna, ainsi que le côté un peu bourru, déabusé et rustre du journaliste : tout est présenté de façon à ce que les personnages nous semblent attachants, authentiques, et touchants. De plus, la fin de l'histoire en lance une seconde, en faisant de Tenma un fugitif qui devra à la fois échapper à la police et retrouver Johann. Dans cette fresque de situations et de personnages, j'ai encore un peu de mal à situer et à cerner Munge, et le Johann insaissisable et invisible dans cet album, qui semble être un meurtrier, semble également capable de manipuler des secondes mains : j'attends encore de voir comment tout cela nous sera expliqué.

C'est un bon second tome, dans lequel le rythme semble s'apaiser par rapport au premier tome, mais qui propose des personnages parfaitement étudiés. Ainsi, si l'action se calme et si on n'a pas vraiment l'impression d'avancer dans l'histoire, on passe un bon moment.

1 6 2009
   

Ecoutez, je suis totalement conquis par cette série.
Scénario impeccable, passionnant, sombre à souhait, tout simplement génial. Le récit est très travaillé et on referme le livre avec la larme à l'oeil... surtout quand on se dit que l'on a pas encore acheté le suivant ;).
Les dessins sont très réussis, que ce soit les personnages, leurs réactions, les mouvements... J'ai un faible particulier pour les décors. Certes, il n'y en a pas énormément (c'est du manga), mais le peu qu'on puisse admirer est magnifique, on a l'impression de voir de véritables photos en noir et blanc, les cadrages sont dignes de ceux du septième art.
L'un des meilleurs thrillers que je connaisse.

8 10 2007
   

J'ai trouvé ce tome moins intéressant que le premier. Attention, ça reste toutefois de qualité et on suit avec plaisir les aventures du bon docteur.
Pour ma part, le souci vient de quelques scènes que j'ai trouvées assez peu réalistes. Par exemple, et contrairement à Spooky, j'ai moyennement apprécié le moment où Tenma se rend chez l'ancien commando pour apprendre à tirer. Ca m'a fait penser à la Sarah Connors de Terminator II mais sans que les raisons du docteur soient réellement valables. A-t-il réellement besoin de devenir un tireur d'élite pour traquer Monster.
Mis à part ça, j'ai trouvé les différents moments de l'enquête et les rebondissements bien amenés. Il n'y a pas de réelle surprise, mais c'est bien foutu. On commence à cerner le macchiavélisme de Johann sans qu'il nous semble complètement hors de portée et inhumain.
Bref, c'est bien progressif, et c'est tant mieux.
Le dessin, égal à lui-même, est très bon. Graphisme impeccable et personnages aisément identifiables.

A lire avec la suite à portée de main sous peine de manque.

26 8 2006
   

Je dois dire que j'étais curieux de savoir comment Urasawa allait pouvoir rebondir dans ce tome 2, étant donné que la fin du 1 semblait être une fin, ou presque.
Mais c'était compter sans la figure de la soeur. En effet Anna/Nina a été laissé par Johann, l'adolescent tueur, 9 ans auparavant, mais il s'apprête à revenir la chercher le jour de leurs 20 ans. s'ensuit donc pour le Dr Tenma une cours-poursuite pour sauver la jeune fille, et capturer -si possible- Johann par la même occasion.

Lorsqu'on ouvre un tome de "Monster", on n'en sort plus. De rebondissments en rebondissements, Urasawa mène le lecteur par le bout du nez, exactement là où il le souhaite. Comme il prend son temps pour réaliser sa série, il en profite pour boucher les zones d'ombre de l'histoire. Ainsi j'ai particulièrement apprécié l'intermède où Tenma décide d'apprendre à se servir d'une arme sous l'enseignement d'un ancien commando.
la qualité de la série est telle qu'on adore tous ces épisodes.

11 8 2006
   

Après avoir dévoré le premier tome dans les deux sens (le bon et le mauvais), je me suis jeté sur le second. A la sortie, je suis un peu déçu par le scénario qui continue à mettre tout doucement en place les personnages principaux : le docteur, Johann et Nina.

En fait il se passe encore beaucoup de choses dans ce tome, ce qui à mon avis empêche l'action de progresser vraiment. C'est sans doute voulu. Et donc on découvre Nina, on voit augmenter le sentiment de cupabilité du docteur, un nouveau personnage (le journaliste) apparaît (pas longtemps, c'est vrai), et on commence à comprendre que toutes les victimes de Monster ne sont pas dues au hasard.

Ce que j'aime dans cette histoire, c'est que tout le monde réagit normalement, il n'y a pas de gros trucage bien lourd pour améliorer l'histoire. Par exemple, quand le docteur pense savoir ou est Monster, son premier reflexe est d'appeler la police, pas de jouer les chevaliers Bayard.

J'ai un peu de mal à accrocher dans l'ensemble, comme pour le tome 1 : je trouve que ça manque de décors et j'ai toujours du mal avec le sens de lecture. Par contre il y a un certain progrès dans le dessin. Je me demande même si certaines images de voitures ne sont pas des photos retravaillées. Où alors ce n'est pas le même dessinateur, je crois savoir qu'ils font ça à plusieurs. Et ça enlève de la cohérence, je trouve. Donc globalement je mettrais un poil moins pour la note que pour le tome 1.

Enfin, pour ce qui est de savoir si la série Monster peut être conseillée pour commencer à lire du Manga, je dirais que oui. Pour l'instant. Je viens de finir le tome 2, et non seulement j'ai attaqué le 3, mais on m'a offert les 4, 5, et 6. C'est tout dire.

4 5 2006
   

Oui j'avoue que tous les éloges qui ont été faits à l'égard de cette série est méritée : una ambiance caractéristique, un intrigue qui m'intrigue, un trait adapté et épuré, des personnages à la psychologie bien développée...

L'auteur prend le temps de décrire des situations de la vie courante au service de son scénario. C'est parfois longuet mais toujours utile pour construire son récit. J'ai bien aimé la narration quand le policier du BKA interroge l'homme qui a entraîné le héro au maniement des armes, qui alterne flashbacks et questions efficacement.

Cette série suit son cours et c'est effectivement très plaisant et assez prenant.

21 2 2006
   

Aussitôt acheté, aussitôt dévoré.

Ici Urasawa joue beaucoup plus sur l'expression faciale des personnages au niveau de ses dessins et l'oeuvre gagne en profondeur.

On sent encore la mise en place de l'intrigue et des personnages mais que c'est bien fichu!
Allez je vous laisse, il me reste encore 2 tomes sous le coude!

Dire que la suite est du même calibre selon l'avis des lecteurs...

10 2 2006
   

Aussitôt acheté, aussitôt terminé, ce nouvel opus reste dans la lignée du précédent : une maîtrise épatante du récit et de la psychologie des personnages permet de faire évoluer le scénario pour notre plus grand plaisir.

L'apparition de Johann au cours d'une existence est pour le moins décisive et radicale à l'instar des personnages qui ont croisé son chemin. Vraiment, le suspens est omniprésent et si de nombreux détails sont offerts au lecteur quant au devenir d'Eva, Anna ou encore Tenma, le mystère s'épaissit autour de l'inquiétant Monster : quelles sont ses motivations ? Pourquoi cette barbarie ? Pour quelles raison tient-il à retrouver sa soeur ? Autant de questions qui restent sans réponse et viennent accentuer le sentiment d'effroi du lecteur...

Quant au dessin, même si le trait à la base ne m'accroche pas plus que celà, il devient totalement impressionnant tant chaque expression, chaque sentiment sont traduit sur les visages avec une facilité on ne peut plus éloquente ! Du coup, les personnages gagnent en charisme et le graphisme en superbe ! Chapeau !

Efficace, mené tambours battants, c'est avec une réelle soif de savoir que l'on est amené à dévorer Monster.

10 4 2005
   

Et bien, c'est bizarre mais contrairement à mes prédécesseurs, j'ai moins aimé ce tome 2... Et je ne sais pas trop comment l'expliquer.

Ce tome 2, est l'occasion de nous présenter le profil d'Anna (ou Nina selon son identité actuelle), la soeur jumelle de Johann... Et peut être ai-je trouvé cette présentation un peu longue...

Mais attention, tout va vite s'enchaîner avec la "Surprise party" où le monstre Johann va refaire parler de lui. L'attrait principal de ce tome 2 réside dans le changement psychologique du Dr Tenma qui oscille entre sa conscience professionnelle et le regret d'avoir, quelques années plus tôt, sauvé Johann d'une mort certaine.

Urasawa a donc admirablement fait évoluer les traits du visage du Dr Tenma (mauvaise mine, barbe de 3 jours, etc.)... La mise en scène est toujours parfaite. Rien à dire, à part que j'en ai marre de lire deux fois la page de droite (foutu sens de lecture nippon).

En tout cas, je me demande bien comment va rebondir l'histoire dans le tome 3 (même si je ne me fais pas de soucis).

27 2 2005
   

Le Dr Temma se sent responsable d'avoir sauvé ce jeune garçon Johann. Johann se fait appelé Monster, il est à la recherche de sa soeur Anna. Le Dr Temma se lance à la recherche du jeune garçon et de sa soeur.

Un deuxième tome que j'ai lu d'une traite, on voit que le chirurgien est abattu par ce que monster est capable de faire. Nous avons des indices on à l'impression d'en savoir un peu plus à la fin du second tome, mais tout n'est pas révélé. On rentre un peu plus dans la personnalité du Dr Temma, et on fait connaissance de la soeur de Monster.

Ce qui est réussi c'est d'avoir vu à plusieurs reprises Johann avec son visage d'ange. Les courses poursuites, la recherche du lieu où réside Anna, les meurtres... Il s'en passe des choses dans ce second tome et on en redemmande :).

26 11 2004
   

Ah, j’aime beaucoup ce tome. Le premier nous avait présenté Tenma, Eva et surtout, le terrifiant Johann.

Dans ce tome, Urasawa commence par nous montrer ce qu’est devenue la petite Anna, la sœur jumelle de Johann. Celle-ci a grandi et est devenu une belle jeune fille, très vive et fraîche, pleine d’entrain… C’est un de mes personnages préférés. En plus, elle est vraiment bien amenée. On en apprend beaucoup sur elle, sur sa vie depuis leur disparition de l’hôpital, ce qu’elle est devenue, ce qu’elle veut devenir. Bref, une présentation très complète. En plus, Urasawa arrive à raconter son histoire tel qu’on se met facilement à la place d’Anna. Et une fois encore, Johann va bouleverser sa vie ! Johann qui reste encore bien énigmatique, un mystère pour nous.

Une des raisons pour laquelle j’aime beaucoup cette série, c’est aussi parce qu’on peut voir tout une galerie de personnages qui évoluent énormément. A cause de Johann, leur vie est bouleversée et ils vivent une véritable chute en enfer. Et dans ce tome, on voit les conséquences sur la petite princesse capricieuse qu’est Eva. Quant à Tenma, depuis qu’il a découvert ce qu’était devenu le petit garçon qu’il a soigné, il se sent responsable et mène sa petite enquête.

Au niveau du dessin, c’est toujours aussi bien. Les traits d’Anna jeune fille sont très purs, très fins. Et elle ressemble énormément à Johann. Encore une fois, on voit bien les sentiments des personnages, leur effarement, leur peur, leur détermination. Les cadrages des scènes de découverte de corps sont très bien choisit. On y voit bien le côté effrayant et horrible des actes perpétré sans que ce soit trop voyant, trop gore.

Un bon deuxième tome qui continue la présentation des personnages et la mise en place l’intrigue. C’est dur de ne pas mettre une meilleure note mais il faut les garder pour les prochains albums !

4 4 2004
   

Ce deuxième chapitre est un ton au-dessus du précédent. Sans doute est-ce lié au fait qu'il n'est plus nécessaire d'introduire les personnages ni l'intrigue, et que l'on se retrouve directement plongés dans l'action.

La "surprise party" de ce volume est diaboliquement orchestrée par Monster, ce tueur en série impitoyable et passablement dérangé que le docteur Kenma a sauvé autrefois. Ce dernier se lance à la poursuite du meurtrier et cherche à retrouver sa soeur jumelle, qu'il avait également hospitalisée.

Cette course poursuite pour empêcher le pire est très rythmée, savamment orchestrée (allers-retours entre l'enquête du docteur et la vie de la soeur de Monster) et vraiment prenante. Impossible de lever le nez avant d'avoir atteint la dernière page, car le suspense est intense, nettement plus à mon avis que dans le volume un.

Le graphisme est très plaisant. Les visages féminins sont charmants, il y a de bonnes trouvailles pour mettre en valeur le récit (traitement graphique de la vision de Monster par sa soeur au milieu d'autres personnes, p.55) et certains décors sont fort bien rendus. Il ne faut évidemment pas être allergique au manga, mais c'est bien dessiné.

Réussite, donc. Et grosse impatience du malheureux lecteur qui n'a pas le tome trois sous la main... il va falloir tenir !

2 3 2003
   

Après un premier tome vraiment excellent, parfaite introduction d'un des polars les plus noirs et les plus travaillés qu'il m'ait été donné de lire, ce second opus nous présente Nina, un des personnages clés de l'histoire, soeur jumelle de Johann.

Le scénario est toujours aussi bien construit, dense, et actif : un vrai bonheur. Tout est calculé au millimètre près, aucune incohérence n'est à relever, et tout s'enchaîne vite, très vite.
L'histoire prend réellement son envol par le biais de ce tome. On commence à découvrir les motivations de Johann (même si elles restent encore très floues), et la plupart des personnages de ce polar prennent une toute autre dimension, en faisant preuve d'une personnalité duale, d'une psychologie qui n'est pas figée, et de comportements vraiment humains.

Le dessin est très agréable et nous change beaucoup des productions manga classiques : le trait est moins fin, moins actif, mais contribue énormément à l'ambiance retranscrite par un scénario torturé du génial Urasawa.

Monster... de tome en tome, cette série va réellement se réveller comme un must du genre. A lire !