46 557 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 17 : C'est moi
 

Monster, tome 17 : C'est moi

 
 

Résumé

Monster, tome 17 : C'est moiAfin d'acceder au résumé de Monster, tome 17 : C'est moi, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Monster, tome 17 : C'est moiCet avant dernier tome commence avec la confrontation entre Nina et Johann. Pour la première fois depuis le début de l’histoire, les deux jumeaux se retrouvent face à face et ont l’occasion de parler.

Ah la la, l’angoisse, c’est presque la fin. Sans refermer les portes, Urasawa continue à préparer la conclusion de son histoire. On a quelques réponses aux questions qui se posaient depuis si longtemps même si ça ne répond pas à tout. Et puis, on voit aussi Johann en action, Johann qui a du être troublé par son entretient avec sa sœur. Mais quelles vont en être les conséquences ? Le lieu pour la scène finale est également choisi. Les principaux intervenants de cette histoire y arrivent petit à petit, essayant de comprendre ce qu’il va se passer, d’avoir des réponses aux questions qu’ils se posent depuis si longtemps. Tout est prêt comme l’a voulu Johann.

Mais il ne faut pas croire qu’il ne fait que mettre en place la "scène d’apocalypse" du dernier tome, il a également son action et son histoire propre qui comme d’habitude est pleine de rebondissement. Et puis, c’est tellement agréable d’avoir tous ces personnages secondaires qui font la force de Monster réunis pour "lutter ensemble".

Le dessin est vraiment magnifique. L’action est vraiment très bien rendue, les traits des personnages sont fins et vraiment agréables.

Une série grandiose, bientôt achevée mais qui marque comme peu. A lire et à relire !


Chronique rédigée par Cha le 04/03/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 236 (19,92 %)
  • 18 (1,52 %)
  • 931 (78,57 %)
  • Total : 1185 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 5,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,08 7,08 7,08
Acheter d'occasion : 15,04
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.38
Dépôt légal : Novembre 2004

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Monster, tome 17 : C'est moi, lui attribuant une note moyenne de 4,38/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

10 6 2013
   

Le début de cet ouvrage est percutant ! On aurait pu se douter de la supercherie, mais la mise en scène et la narration ont tout fait pour nous perdre et le secret révélé par Nina apparaît tout de même surprenant. On se dit, que à partir de cet événement, tout va s'enchaîner et l'auteur va enfin nous expliquer en détail tout cela : que se passait-il exactement dans les cours de lectures ? quels effets avaient les contes sur le psychisme des enfants ? et pourquoi Johann s'est-il mis à tuer ? Mais non, on s'arrête en cours de route, c'est particulièrement frustrant, et surtout ca fait peser un doute non négligeable sur la fin de la série : l'auteur arrivera-t-il à la rendre convaincante ?

Parce que, juste après tout cela, nous voilà embarqué dans un petit village du sud de l'Allemange, Ruhenheim. On se demande bien ce que l'on y fait, on se demande bien comment Runge et Grimmer s'y retrouvent jusqu'à ce qu'enfin nous soit délivré le but de la manoeuvre. C'est ici que Bonaparta vivrait... On ne sait toujous pas pourquoi, mais Munge pressent qu'il lui faudra des renforts... Bref, on est perdus. Mais bientôt, le petit village de Ruhenheim n'a plus rien de "ruhe" (jeu de mot de l'auteur ?) et tous les habitants semblent confrontés à un espèce de folie. Certes, Urasawa sait y faire, et il met beaucoup de tension là dedans, et ajoute de la pluie à la suspicion, à la paranoïa, et aux mystères qui s'épaississent encore (notamment autour de ce couple qui vient en vacances dans ce petit village perdu). Mais la supercherie est trop grosse et faute d'explications, on y croit moyen, au fait que les habitants de ce village deviendraient tous fous...

Pour moi, ca sent forcément l'affrontement final, mais il y a un peu trop d'artifices, un peu trop d'éléments déconnectés de tout ce qui précède pour véritablement être satisfaisant. Là ca commence à se voir : l'auteur nous fait patienter, avec un certain succès grâce à cette tension palpable, mais ne nous propose pas grand chose de nouveau.

11 2 2007
   

Avent-dernier tome, ce tome 17 nous propose de revoir, brièvement ou pas, la plupart des protagonistes de la série.

Tout est en place pour le suicide parfait, dans une petite ville sans histoire du sud de l'Allemagne. La tension que fait monter Urasawa est telle, qu'on ne peut s'empêcher de vouloir savoir comment cette (longue) histoire se termine. Dans un interminable chassé-croisé, la situation se dégrade, sans que personne, a priori, n'y puisse grand chose. Et tout gravite autour d'un personnage central... qui est absent.

J'ai l'impression, depuis deux tomes, que l'auteur nous mène en bateau, ou qu'il y aura une révélation énorme dans le tome 18... En tous les cas c'est bien joué, on n'a qu'une hâte, lire la suite.

31 1 2006
   

La scène finale va se dérouler sur les deux derniers tomes, avec pour décor, la charmante ville de Ruhenheim.

A la recherche de Franz Bonaparta et de Johann, Runge et Grimmer se retrouve à Ruhenheim. Personnellement, j'étais très satisfait par ce retour de Grimmer, personnage que j'avais adoré précédemment. Mais bientôt la vie paisible des habitants du village va se détraquer... La machine Johann est en route.

Un tome remarquable où toutes les zones d'ombres (ou presque) sont levées, notamment avec les révélations de Nina au début de l'album. Suite et fin au prochain épisode.