46 557 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
Accueil
Tome 3 : 511 Kinderheim
 

Monster, tome 3 : 511 Kinderheim

 
 

Résumé

Monster, tome 3 : 511 KinderheimAfin d'acceder au résumé de Monster, tome 3 : 511 Kinderheim, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Monster, tome 3 : 511 KinderheimBen dis donc, on comprend un petit peu mieux maintenant le pourquoi du comment et je n’ai qu’une chose à dire : « ARF !!! ».

Bon, on apprend pas tout hein mais déjà là c’est pas mal…
Et puis il se passe différentes choses dans ce tome et puis plein de suspense, d’émotion, de rebondissements etc. etc. sans temps mort c’est pas bon pour mon cœur et puis là j’ai un souci : « cette série va-t-elle tenir 18 tomes sans flancher ??? » (dsl de parler de malheur mais je parle en connaissance de cause…).

Illustrations illustrations… Ben moi dans les mangas, quand ça ne part pas du premier tome tout kk au dernier bien fait, je ne vois pas trop les évolutions… Je n’y fais pas trop attention donc ne pas s’attendre à des détails pertinents sur ce sujet…

Un tome de plus de dévoré… C’est horrible…


Chronique rédigée par sousoune le 29/01/2003
 
 
Statistiques posteur :
  • 42 (66,67 %)
  • 2 (3,17 %)
  • 19 (30,16 %)
  • Total : 63 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 5,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,08 7,08 7,08
Acheter d'occasion : 5,49
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Janvier 2002

Avis des lecteurs

12 internautes ont donné leur avis sur l'album Manga Monster, tome 3 : 511 Kinderheim, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

28 5 2013
   

Comme pour le tome précédent, le début d'ouvrage est déroutant : on retrouve Tenma en ex-Allemagne de l'Est, qui enquête sur les origines de Johann. Encore une fois, nous voilà balancé ailleurs et à un autre moment, sans grande linéarité avec ce qui a été présenté en fin de tome précédent. De même, on fait la connaissance avec un duo de terroristes dont on ne sait trop ce qu'ils viennent faire là, si ce n'est pour prouver au lecteur que Tenma, bien que plus dur que dans les tomes précédents, reste un héros au grand coeur.

Mais le plus important ne se situe pas vraiment sur ce début d'histoire. Le plus important, certainement, c'est de découvrir une partie de la jeunesse de Johann, dans son orphelinat expérimental. Je suis encore un peu surpris que Tenma trouve toujours quelqu'un pour l'orienter d'interlocuteur en interlocuteur, d'autant que certains, comme Hartman, n'ont aucun intérêt à le faire. Mais finalement, le plus important est bien de nous montrer que Johann était un enfant hors du commun, même si les enchaînements pour nous le démontrer son parfoirs un peu difficiles... Mais encore une fois, l'auteur se sort des situations difficiles grâce à des personnages touchants et/ou sympathiques, et on pense bien sûr à ce petit voleur sans envergure, ou encore à ce médecin de ce petit village, touchant et intelligent. Enfin, il y a ce Dieter, qui semble désormais voué à accompagner notre Tenma où qu'il aille, mais pour l'instant, j'ai encore un peu de mal à apprécier le rôle de ce personnage.

On continue donc dans l'enquête de Tenma, ce qui se fait avec un certain plaisir, plus pour la profondeur des personnages que pour la linéarité de l'intrigue, qui peut parfois se perdre...

16 6 2009
   

Rare sont les séries où la qualité du scénario et des dessins reste constante. "Monster" en fait indéniablement partie.
L'histoire de ce médecin à la poursuite d'un dangereux criminel aurait pu tenir en un seul volume. Du moins, c'est ce que certains auraient fait. Naoki Urasawa parvient à la faire tenir en 18 tomes. On pourrait donc s'inquiéter de longueurs à venir, de péripéties répétitives, ou encore d'évènements complètement invraisemblables, servant à justifier une trame finalement si lourde que nous demanderions grâce avant la fin.
Il n'en est rien. Le scénario est un chef-d'oeuvre. Dense et extrêmement riche, ils nous emporte avec ce pauvre Kenzô Tenma, à la recherche d'un monstre qu'il a involontairement libéré dans la nature. Cette histoire imaginéé par Urasawa est digne des meilleurs policiers.
J'ai particulièrement apprécié le fait de découvrir un peu plus en profondeur le commissaire Runge, personnage énigmatique et pourtant essentiel dans cette série.
Le dessin est magnifique, réaliste, presque parfait.
Un pur bonheur.

9 10 2007
   

Histoire de varier les plaisirs, je vais moi aussi déclarer que ce tome de "Monster" est très bon.
Après un tome 2 moins accrocheur selon moi (mais bon quand même), l'auteur relance sa série avec brio.
L'intrigue principale - la quête d'informations sur Johann, et notamment son enfance - avance à un rythme correct tout en laissant de nombreuses zones d'ombres. Bref, suspense haletant.
A côté de ça, le bon docteur Tenma se retrouve dans des histoires annexes qui renforcent largement la crédibilité de l'histoire. Comment ne pas être immergé ? d'autant que ces petites histoires ne sont pas bâclées du tout.
Enfin, j'avoue accrocher totalement au personnage du commissaire (que j'aurais aussi tendance à appeler Monster, mais dans un autre registre) qui fait froid dans le dos et promet d'être un adversaire très coriace.
Le dessin, toujours très agréable, plonge le lecteur dans l'ambiance.

6 1 2007
   

Tenma apprend ce qu'est la rude vie de fugitif... Mais grâce -ou à cause- de sa formation de médecin et de ses convictions, il ne peut s'empêcher d'aider les gens sur son chemin.

Encore une fois, Urasawa nous prend dans ses filets et ne nous lâche plus. Johann n'intervient pas directement dans ce tome, du moins pas dans le temps présent, mais son ombre plane sur l'ensemble de l'intrigue, lui la proie que Tenma pourchasse.
Mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, l'histoire ne fait pas du surplace, et on rencontre un personnage qui a compté dans l'histoire et la formation de Johann, en tant que "Monster"...
Autre point fort, les "petites histoires" que croise notre médecin fuyard, et c'est souvent très bien écrit, comme cette histoire d'un médecin de campgne -sosie de Jean Gabin- amoureux d'une de ses patientes.
L'apport de Dieter va sans doute obliger Tenma a se comporter différemment dans le futur. La suite, vite !

11 8 2006
   

Moi aussi j'ai beaucoup plus apprécié ce tome que le précédent. On a enfin ici un fil conducteur, le Docteur Tenma, même si de temps à autres l'un des chapitres s'attarde sur des personnages annexes. Mais c'est ce qui renforce l'histoire, je trouve, car ces personnages de second plan commencent à venir progressivement au premier rang de l'histoire.

On assiste donc au cheminement de l'enquête de Tenma, et de tous les gens qu'il rencontre. Comme dans un bon vieux feuilleton à rallonge, on s'y intéresse, car ils pourraient ressurgir à tout moment. J'imagine bien le procès de Tenma ou Heinz le flic vient témoigner qu'il a sauvé sa mère dans des conditions incroyables. Et surtout le petit Dieter qui maintenant ne quitte plus le bon docteur, va certainement avoir un rôle important.

Pour les dessins, on commence à s'habituer aux décors travaillés qui surgissent de temps à autres comme un cliché de polaroid. Cela fini par donner du corps à l'histoire. Les visages des personnages sont quelques fois déformés par les sentiments : peur, colère, agressivité, mais on s'habitue aussi. C'est le genre qui veut ça.

Personnellement ce sont mes premiers pas dans l'aventure Manga, et j'avoue que je ne suis pas déçu, loin de là. Le sens de lecture est toujours déroutant, mais on s'y fait, finalement. Je rate encore bien de temps à autres la bonne chronologie, mais bon. Et enfin, je commence à être réellement séduit par le noir et blanc, qui apporte vraiment quelque chose à la narration. Encore une fois, détracteurs du Manga, faites comme moi, lisez Monster.

Il y a beaucoup de chances que vous changiez d'avis ......

25 2 2006
   

Nous voici lancés inéxorablement dans la piste du monstre...

L'enquête commence tout juste à s'épanouir, comme si l'auteur par gourmandise s'était décidé de garder le meilleur pour la fin et nous, avides lecteurs, de saliver devant les ingrédients qui nous sont listés. Sans nous dévoiler la substantifique moelle, des révélations sont amenées quant à l'enfance de Johann, mais elles ne nous permettent qu'une chose : se poser davantage de questions encore ! De plus le jeu de narration très abouti permet une personnification et une appropriation de l'enquête : comment ne pas prendre place aux côtés de Tenma dans sa recherche de vérité ?

J'avais parlé dans un premier temps du fait que les visages - graphiquement parlant - n'étaient pas forcément plus à mon goût que celà (tout en soulignant malgré tout leur efficacité !), je me dois en revanche d' applaudir la qualité de la représentation des décors : extrèmement précis et réalistes, ils ne peuvent que renforcer l'idée d'une plausible réalité quant à l'histoire ! Chapeau !

Je mets au défi quiconque de ne pas se prendre au jeu de Monster...

22 2 2006
   

Le plus accompli des 3 premiers tomes de la série, en effet ici Urasawa nous fait froid dans le dos avec l'orphelinat 511 et ces méthodes peu orthodoxes très typées allemagne de l'est.

Avec ce tome on se rend compte un peu plus de la complexité de Johann et pourquoi la série s'intitule Monster.Bref à lire d'urgence si les bons thrillers vous tiennent en haleine!

18 4 2005
   

Ouf ! Après un 2ème tome qui m'avait un peu déçu, ce troisième album est sans conteste d'une grande qualité.

On commence à y voir plus clair sur le passé de Johann. Et les révélations faites sur l'ophelinat 511 font froid dans le dos. Un tome très bien rythmé, ultra intéressant, qui retient du début à la fin notre attention (c'est obligé de le lire d'une traite)... Et l'apport le plus important de ce tome, c'est l'apparition du jeune Dieter aux côtés du docteur Tenma (va-t-il jouer un rôle par la suite ?).

Les dessins : toujours rien à (re)dire... Je regrette juste qu'il n'y ait pas assez de plans large de "paysage urbain", car à chaque fois, je trouve que Urasawa fait un boulot de fou.

Un tome qui nous tient donc en haleine. Sérieusement, je l'ai lu hier soir, et aujourd'hui me trouvant exceptionnellement loin d'une grande ville, j'ai passé toute ma journée à faire le tour des pseudo grandes surfaces, petites librairies, etc. afin de trouver le tome 4 pour le lire dès aujourd'hui... En vain. Snif ! :(

27 11 2004
   

Une série de meurtre a eu lieu. Des couples d’âge moyen, sans enfant, sont assassinés sauvagement. Tenma suit la piste de Johann.

Ah la la, ça y’est, c’est parti pour la course poursuite, le jeu du chat et de la souris. Toujours aussi prenant, l’histoire est vraiment très bien narrée. Encore des nouveaux personnages comme le cambrioleur Heckel. Urasawa arrive à introduire ces personnages tout naturellement. Et la façon dont il le fait nous montre beaucoup d’aspects de leurs personnalités. En quelques pages, on apprend à les connaître,. Au niveau relationnel, cette série est vraiment très intéressant.

Sinon, élément très important de l’histoire, on va découvrir où Johann a passé son enfant et beaucoup d’informations sur le type d’expérience qui étaient pratiquées à l’époque. C’est assez terrifiant mais surtout captivant. On veut savoir la suite, l’enfance complète de Johann, connaître tout le mystère et c’est aussi une des raisons qui fait que lorsque l’on commence, on ne peut plus s’arrêter, il faut savoir, comprendre.

Enfin, moins présent mais toujours aussi tenace, il y a l’inspecteur du BKA, Runge, que l’on voit mettre tout en œuvre pour résoudre ses affaires. C’est vraiment quelqu’un en face de qui on n’aimerait pas se retrouver.

Pour le dessin, rien à dire, car il est très constant, donc, pas de surprises. Une fois que l’on a lu les tomes précédents, cela reste dans le même style.

Encore un très bon tome, à dévorer.

21 4 2004
   

Vraiment prenant, ce manga. On retrouve avec un réel plaisir le docteur Tenma, ce chirurgien surdoué qui a croisé la route de Monster et dont le destin a été profondément bouleversé. Rappelons que le deuxième tome en a fait un fugitif et que Tenma a donc, tout au long de ce troisième épisode, la menace d’une arrestation par les forces de l’ordre qui plane au-dessus de sa tête.

On apprend de nouvelles choses sur le passé et le comportement de Monster, mais cet épisode est beaucoup orienté vers des intrigues annexes. Qu’importe : ces chemins de traverse s’empruntent avec bonheur et il est de nouveau impossible de décoller le nez de l’album avant d’être arrivé à la dernière case. Prévoyez donc d’avoir une heure devant vous si vous ne voulez pas éprouver de frustration !

D’ailleurs, prévoyez également d’acheter le quatrième volet de toute urgence, car Monster est très bien fait et vous aurez une méchante envie de connaître la suite… je sais de quoi je parle puisque je n’ai pas encore la suite dans les mains. Argh !

2 3 2003
   

De grandes, grandes révélations dans cet album !

Se croisent ici de nouveaux personnages dont la présence est primordiale, des éléments de réponses sur le passé de Johann, la découverte de l'étrange Orphelinat 511...

...une chose est sûre, l'auteur ne nous laisse pas sur notre faim ! et c'est assez appréciable.

Tout est toujours aussi net et sans bavure, comme si les 18 tomes de cette série avaient été réfléchis en détail avant même que le premier livre soit écrit.
Au final, on s'offre donc le luxe d'une série au scénario sans faille, original et bien construit. Un vrai plaisir de lecture !

Le dessin coule très bien et rend la lecture aisée, guidant inconsciemment le lecteur de pages en pages. Le trait aux influences européennes, parfois, permet une mise en abîme de l'ensemble vraiment géniale. Le découpage est lui aussi très sympa, et les cadrages sont utilisés à bon escient. Les séquences flashback - temps actuel sont assez claires pour ne pas perdre le lecteur, et ajoutent un réel plus à l'histoire.

Encore un grand tome de la série Monster :)