46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Moins d'un quart de seconde pour vivre
 

Moins d'un quart de seconde pour vivre

 
 

Résumé

Moins d'un quart de seconde pour vivreAfin d'acceder au résumé de Moins d'un quart de seconde pour vivre, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Moins d'un quart de seconde pour vivreOuvrage effectivement intéressant de par sa conception (8 cases dessinées par Menu sont les seuls dessins auxquels à droit Trondheim pour inventer des strips de 4 cases), il s'agit là d'un pur exercice de style, mais assez réussi.

On retrouve des préoccupations récurrentes dans l'oeuvre de Trondheim, entre autres la métaphysique, l'absurde, la vie et la mort, présentés de façon décalée incitant donc à la réflexion.
De plus, ces 100 strips ne sont pas indépendants, sans toutefois former une histoire, comme c'est le cas pour l'excellent Pays des trois sourires. Les personnages restent les mêmes d'un bout à l'autre, et il est intéressant de voir la façon dont (à l'intérieur du cadre contraignant de cet exercice) ils sont mis en scène.

Par contre, je dois faire une petite overdose de Trondheim : on retrouve souvent les mêmes préoccupations, et ça commence à me lasser un peu. Ayant lu ce livre après pas mal d'autres du même auteur, il ne m'a ni trop surpris, ni beaucoup fait réfléchir.

Intéressant à plus d'un titre cependant, je lui aurais mis 4, n'était cette petite indigestion.


Chronique rédigée par CoeurDePat le 21/02/2003
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de CoeurDePatReflet de l'avatar de CoeurDePat
Statistiques posteur :
  • 257 (75,15 %)
  • 18 (5,26 %)
  • 67 (19,59 %)
  • Total : 342 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 5,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 2,00 Dessin
 
Acheter neuf : 7,79 7,79 7,79
Acheter d'occasion : 7,46
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.67
Dépôt légal : Avril 1996

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Moins d'un quart de seconde pour vivre, lui attribuant une note moyenne de 3,67/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

18 7 2013
   

Cet album est un véritable exercice de style auquel se livre Lewis Trondheim. JC Menu lui a en effet dessiné huit cases sur lesquelles il doit s’appuyer pour faire cent strips de quatre cases. Même si l’OuBaPo (Ouvroir de Bande Dessinée Potentielle) a été créé un an après la parution de cette œuvre, celle-ci peut néanmoins être considérée comme faisant partie du mouvement oubapien.

Les cent strips proposés par Trondheim peuvent se lire indépendamment les uns des autres, mais finissent tout de même par former une œuvre cohérente. Au fil des pages les petites histoires s’alimentent les unes les autres, donnant ainsi naissance à un univers original qui gagne progressivement en consistance. Parvenir à un tel résultat en partant de huit cases différentes démontre une nouvelle fois tout le potentiel narratif de l’art séquentiel.

"Si je plonge, je serais heureux de nager. Si je reste ici au soleil, je serais tout autant heureux. Mais avoir le choix entre deux bonheurs sans pouvoir choisir, ça n’est pas le bonheur… ça fait chier…"

Pourvus d’excellents dialogues à la fois drôles et profonds, les différentes histoires invitent à s’interroger sur la vie, la mort, la solitude, l’amour, etc. Situations absurdes, réflexions philosophiques, préoccupations métaphysiques, …le tout s’enchaîne et s’emboîte avec grande fluidité.

Visuellement, cette œuvre est par contre d’une pauvreté extrême, voire même assez moche, mais l’intérêt se situe évidemment ailleurs.

7 3 2006
   

le premier Trondheim que j'ai lu... un peu surprise au début, mais j'ai trouvé le concept intéressant : seulement 8 cases différentes et à chaque fois une autre histoire.
Même si le dessin ne m'a pas trop accroché, cette bd est un exercice de style de l'Oubapo qui relève du challenge : se renouveler à chaque histoire, tout en aménageant quand même des passerelles entre elles.

Tout cela fait tantôt sourire par les situations absurdes, tantôt réfléchir, agacent parfois (il prend l'envie de secouer les personnages de temps à autre!), mais ne peuvent pas laisser le lecteur indifférent.

Mention spéciale pour les interventions du rocher: je les ai trouvées excellentes!
à lire, assurément.