46 566 Avis BD |20 199 Albums BD | 7 889 séries BD
Accueil
Minimal
 

Minimal

 
 

Résumé

MinimalAfin d'acceder au résumé de Minimal, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de MinimalBon bon bon...

Larcenet tente l'exercice de style assez complexe de la bande dessinée "Elitiste pour le pauvre et/ou inculte", mettant un gros coup de pied dans la fourmilière de la BD d'auteurs amateurs d'art séquentio-narratif à images successives avec des petites bulles pour mettre les textes.

On retrouvera évidemment un style proche de "Monsieur Ferraille", parfois, non dans le graphisme, ni dans la narration, mais plutôt dans l'ensemble, faisant passer cet album pour un ovni dans la production de Larcenet.

On rit assez souvent, tant l'humour est corrosif et (faussement ?) prétentieux. Certains textes choquent franchement, et sont appréciés finalement pour celà.

Le problème, c'est l'ensemble : généralement, la compilation de parutions en magazine, de toute sorte de BD, n'est jamais un heureux choix. En effet, la profusion de strips répétitifs, où tout simplement de gags tournant autour d'un même thème, peut alors devenir assez étouffante là où, dans Fluide Glacial, les quelques pages de "Minimal" étaient une sacrée bouffée d'air frais.

Le dessin, assez expérimental parfois, reste très proche de ce à quoi Larcenet nous a habitué : un mélange de son style très sombre des rêveurs, et de son trait si personnel que l'on aime tant, dans "Le Combat ordinaire" par exemple.

Minimal est donc à lire en priorité aux amateurs de Larcenet de la première heure, le style et l'intérêt étant finalement plutôt discutable pour tous les autres.


Chronique rédigée par Piehr le 23/02/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,35 11,35 11,35
Acheter d'occasion : 6,82
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.25
Dépôt légal : Janvier 2006

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Minimal, lui attribuant une note moyenne de 3,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 7 2015
   

Dans « Fluide Glacial », Larcenet s’était livré à une sorte d’exercice de style assez décapant.
Sous des pseudonymes divers –et qui prêtaient au rire (en 2006)-, au travers de diverses expériences graphiques, Larcenet alignait des récits courts mais qui faisaient une sorte de « razzia » parmi les lecteurs.
Il y mettait de tout ; c’est ainsi que l’on retrouvait Hitler, un islamiste (le ferait-il encore de nos jours !?...), etc…
Son coup de crayon était fort diversifié, passant d’un dessin minimaliste à une sorte de provocation maximale.
A lire ses « coups de gueule » cet auteur avait une « dent » contre le monde de la BD, et l’assumait.
Maintenant auteur à succès, continue-t-il à proposer au lectorat une œuvre qui, pour lui, est sans concession ?!... Je ne sais que répondre personnellement à cela. Je me contente de regarder ce qu’il dit et dessine.
Et ça me convient, bien que ce contexte de conjoncture d’un principe quintessencié et constitutif pour la captation d’épithalames utopiques et sous-jacents d’un processus épigraphique ne me plaise pas trop !

17 7 2010
   

Minimal c'est une bonne bd d’humour de Larcenet.

Tout est écrit/dessiné par lui, il change régulièrement de style, même si, comme Larcenet utilise plusieurs styles de dessin dans toutes ces BDs, en reconnaît toujours sa patte.
Son dessin est toujours réussi et il est parfaitement adapté à ce genre de gags.
À la première lecture que j’ai faites de cet album, (il y a quelques années) j'ai vraiment éclaté de rire en lisant certaines pages (les vies sans intérêt : le mec qui en a ras le bol du boulot, qui balance ses feuilles, ce gag m’a fait exploser de rire par exemple), quand je l'ai relu, j'ai bien souris quelques fois, mais je n'ai pas explosé de rire comme la dernière fois.
L'humour qu'utilise Larcenet dans cet album est plus mordant que d'habitude, frôlant souvent avec l'absurde, ou avec l'humour noir, très très noir. Il aborde souvent des thèmes pas toujours politiquement correct (la Shoah, le fascisme, le racisme, l'intégrisme) ça nous change de l'humour poétique et gentil du "Retour à la terre".

Une bonne bd d’humour, je conseille l’achat aux fans de Larcenet.

7 5 2010
   

J'avais complètement raté la sortie de ce "magazine dans le magazine" puisque j'apprends maintenant seulement que Minimal était en fait publié à l'intérieur du journal Fluide Glacial durant 7 numéros seulement. C'est donc avec curiosité et avec une vraie bonne surprise que je le découvre dans ce recueil intégral franchement réussi.

Parlons de l'objet lui-même : la BD est de très belle qualité, avec un beau papier mat et des effets pseudo-"crades" à même le papier. Bel objet à la fois esthétique et rendu sciemment "sale".

Vient ensuite évidemment le contenu. Et quel contenu étrange... Les amateurs du journal Ferraille Illustré crient peut-être déjà au plagiat quelque part sur le Net, mais je n'en sais rien. Inversement, Larcenet crie peut-être déjà sur les internautes qui pensent cela, mais je n'en sais rien. Ce que je sais, c'est que Larcenet lui-même aime beaucoup Ferraille et que son journal Minimal n'est pas sans rappeler une version réduite de ce journal "avant-gardiste et underground" à la grande différence près que... tous les gags de Minimal, tous les styles de dessins différents, les strips, les éditos provocants, les couvertures aux couleurs de mauvais goût, tout est de Larcenet lui-même. Et c'est très réussi !

L'album contient les 7 numéros du journal Minimal mis bout à bout, plus quelques textes et images très drôles ensuite. Chaque numéro de Minimal contient tout d'abord une couverture "gag", puis un édito souvent prétentieux comme quoi Minimal est à la pointe de l'avant-garde de la BD mais en même temps destiné aux ignares et à la plèbe, comme quoi Minimal est le seul véritable périodique de "neuvième art plastico-séquentiel à phylactères incorporés" (la BD) qui soit à la hauteur des exigences de cet art, etc.
Puis ensuite, ce sont des suites de strips, de gags sur des thèmes très différents, avec des dessins allant de l'underground, au minimaliste en passant par les dessins tout simples en noir et blanc ou très colorés. Chacun de ces gags est signé par des auteurs aussi notoires que... inconnus et pour cause puisque ce sont à chaque fois des avatars de Larcenet lui-même (quoiqu'il semble que Ferri et peut-être Bouzard l'aient inspiré pour certains gags). On retrouve des personnages récurrents, Starsky la palourde et hutch la moule, Placid et Lacan, Sylvie la poule bourrée, Monsieur Triangle du Coin des Enfants, etc., toujours à la manière de personnages d'un vrai périodique illustré.
Et autant ces BDs sont dessinées de manières différentes, autant l'humour aussi est différent d'une BD à l'autre. Parfois con, parfois noir, parfois absurde, souvent politiquement incorrect, j'ai vraiment ri à une très grande majorité des gags. Et même si je n'étais jamais vraiment pêté de rire à m'en décrocher la mâchoire, j'ai lu avec un réel plaisir cette BD franchement originale dans sa forme et son contenu.

Après le 7e et dernier numéro, l'album nous offre ensuite des textes présentant l'avis du Rédacteur en Chef Larcenet sur des auteurs qui auraient voulu et auraient travaillé pour le journal Minimal avec des gags inédits de ces auteurs à l'appui : ça va de Trondheim à Lindingre en passant par Bouzard et Binet, et les gags sont aussi hilarants pour la plupart que les textes eux-mêmes.

Dans cet album et dans ses textes, Larcenet n'hésite pas à se défouler, à se moquer de lui-même, du politiquement correct, du monde de la BD et des amateurs de BD. J'ai vraiment beaucoup aimé cette création BD au fond et à la forme originale et réussie et je la conseille vivement.