46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
 

Milady de Winter, tome 2

 
 

Résumé

Milady de Winter, tome 2Afin d'acceder au résumé de Milady de Winter, tome 2, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Milady de Winter, tome 2Après les trois adaptations simultanées du roman d’Alexandre Dumas (une dans la Collection Ex-Libris de Delcourt (Morvan/Dufranne), l’autre chez Vent d’Ouest (Adam/Micol) et la dernière de Nicolas Juncker chez Treize étrange), cette nouvelle relecture originale de ce grand classique du roman de capes et d’épées démontre que d’Artagnan et ses trois mousquetaires n’ont pas encore terminé de faire mouche.

Comme le titre laisse présager, Agnès Maupré se concentre sur la célèbre espionne du Cardinal de Richelieu. A l’instar de l’excellent "D'Artagnan, journal d'un cadet", le récit ne va d’ailleurs pas s’éterniser à nous conter des épisodes connus de tous, mais principalement se focaliser sur les personnages, sur leurs faiblesses, leurs amours, leurs aspirations, le tout dans ce cadre d’aventures et de traîtrises connu de tous. Le récit propose donc quelque chose de différent, moins héroïque et moins axé sur l’action. Alors que les joutes des mousquetaires sont reléguées au second plan, le personnage de Milady de Winter s’avère de plus en plus attachant et intriguant et c’est donc avec grand intérêt que l’on suit ses déboires.

Après avoir abordé le célèbre épisode des ferrets de la Reine Du lors du tome précédent, cette conclusion se déroule du siège de La Rochelle jusqu’à la mort du Duc de Buckingham. Au fil des pages, l’auteure aborde cette femme marquée de la fleur de Lys de manière plus ambiguë, offrant même un semblant d’humanité à la diablesse sans scrupule de Dumas. De sa relation avec Constance en passant par son rôle de mère, Agnès Maupré parvient à créer énormément d’empathie envers cette femme dont le caractère fort s’est forgé à travers les épreuves et dont la détermination est animée par une envie de survivre à ses malheurs.

Au niveau du graphisme, le style personnel et Sfaresque d’Agnès Maupré insuffle beaucoup de rythme et de charme au récit, tout en mettant brillamment en valeur son héroïne.

Un excellent diptyque !


Chronique rédigée par yvan le 25/05/2012
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 15,11 15,11 15,11
Acheter d'occasion : 7,16
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 2012

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Milady de Winter, tome 2, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 4 2015
   

Ce deuxième album présente exactement les mêmes qualités que le premier. La présentation des personnages de Dumas, avec une nouvelle lecture, moins tendres avec les mousquetaires et plus axée sur la personnalité de Milady de Winter, est assez intéressante. Dans cet album, Milady tente de se venger de D'Artagnan, non pour l'histoire des ferrets de la Reine, mais pour cet honneur ravi. Mais c'est bientôt son statut de femme de main à la solde de Richelieu qui reprend le dessus, puisque la belle doit assassiner le duc de Buckhingham, meurtre qui permettra de mettre fin au siège de La Rochelle. Cette nouvelle mission confirme que l'auteur ne cherche pas à réhabiliter à tout prix ce personnage : elle apparaît ici volontaire et particulièrement manipulatrice, allant jusqu'au meurtre de celle qui était devenue son amie. Mais Agnès Mauprès fait résonner cette méchanceté avec celle des hommes qui l'ont entourée tout au long de sa vie, depuis le bourreau des débuts jusqu'à d'Artagnan, en passant par Athos et également ici, ce pauvre Felton. Le personnage ne perd rien de sa noirceur, mais celle-ci est peut-être moins visible dans un récit où le comportement des uns et des autres est moins contrasté, où les héros traditionnels sont présentés avec moins d'honneur, moins de grandeur d'âme, moins d'honnêteté.

Dans Dumas, Milady était la méchante puisque les autres étaient gentils. Ici, Milady est méchante mais finalement, cette part d'ombre est commune à l'ensemble des personnages. C'est ainsi que j'ai ressenti cette nouvelle lecture du personnage proposée par Mauprès. C'est donc une lecture intéressante.

Mais tout n'est pas exempt de défauts dans ce deuxième tome. Le style graphique n'aura finalement pas su trouver grâce à mes yeux. Mes goûts personnels ne me portent habituellement vers ce type de dessin, qui semble réalisé à la va vite, sans grand souci du détail. Personnellement, je ne trouve pas cela très joli. Par ailleurs, j'ai trouvé le rythme de ce second tome plus hâché que le précédent : on distingue clairement trois parties (D'Artagnan à La Rochelle, Milady en Angleterre, Tout le monde à Amentières), lesquelles s'enchainent moins naturellement que les idées du premiers album. Certaines de ces parties m'ont semblé un peu longuette, sentiment que je n'avais pas eu à la lecture du premier album.

Je maintiens ma note sur ce deuxième tome car, malgré tout, ce second tome m'a fait vivre une petite émotion en dernière page.

5 3 2013
   

Avec la conclusion de ce récit en deux tomes, Agnès Maupré achève de livrer sa version du récit d'Alexandre Dumas, "Les Trois Mousquetaires". On avait aimé le premier tome ; celui-là ne démérite en rien.

En adoptant un point de vue différent et en le féminisant, "Milady de Winter" offre une très intéressante relecture d'un classique de la littérature que d'autres arts, en particulier le cinéma, avaient exploité à plusieurs reprises. A l'instar du tome 1, cette deuxième partie renouvelle l'histoire de D'Artagnan avec suffisamment de profondeur pour qu'on ait l'impression de la redécouvrir. C'est là un joli tour de force !

Agnès Maupré réhabilite le personnage de Milady sans l'idéaliser. L'intrigante reste glaciale, manipulatrice et prête à tout pour parvenir à ses fins, mais Milady est humanisée et on lui trouve pour le moins des circonstances atténuantes. Le personnage est psychologiquement très travaillé, jusque dans ses plus terribles travers, et la manière dont le récit s'achève brouille définitivement les cartes entre les héros et les autres, les bons et les méchants.

On recommande chaudement cette version qui saura séduire un large public - si vous avez des amateurs de littérature dans votre entourage qui ne connaissent guère la bande dessinée, "Milady de Winter" fait partie des albums à offrir.

25 6 2012
   

Ce deuxième opus vient clore en beauté ce diptyque.
Mis à part en début de tome, ou l'action est plus centrée sur les mousquetaires lors du siège la Rochelle, l'histoire se focalise de nouveau sur Milady de Winter.
Comme dans le premier album, Agnès Maupré apporte un point de vue plus féminin. Et les hommes en prennent pour leur grade.
D' Artagnan bénéficie d'une très forte côte dans l'imagerie populaire : c'est le héros central du roman de Dumas. Agnès Maupré le ramène à sa juste valeur : Il a abusé de Milady de Winter en se faisant passer pour un autre. Il est inconstant dans ses amours. Tout cela apparaît fortement dans cet album.
Et il faut pas moins de six hommes pour venir à bout d'une seule femme.
Attention, Milady ne passe pas pour autant pour une sainte, elle tue, cherche à tuer, manipule. Mais elle apparaît plus comme quelqu'un qui a vécu des traumatismes et qui est mentalement perturbée, que comme la machiavélique reine du mal des romans originaux. Et elle est donc bien plus crédible.
En conclusion, c'est une véritable révision de l'histoire, très bien tournée, graphiquement agréable à lire, que nous livre l'auteur.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Milady de Winter, tome 1 4 3.88
Milady de Winter, tome 2 4 4.00