46 504 Avis BD |20 165 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Mia
 

Mia

 
 

Résumé

MiaAfin d'acceder au résumé de Mia, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de MiaAvant d’être publiée chez Dargaud Bénélux, ce one-shot de Man, alias Manolo Carot, était édité chez Glénat Espagne. Sensibilisé au sujet grâce à son expérience personnelle, l’illustrateur et scénariste espagnol aborde ici le calvaire quotidien de gens victimes de troubles des conduites alimentaires. Notons d’ailleurs qu’une autre histoire d’ados ("En sautant dans le vide") de l’auteur est prévue le mois prochain chez le même éditeur.

Le postulat de départ visant à aborder ce thème délicat sous forme d’un polar est bien trouvé car il permet de confronter cette accro du vomissement et abonnée au mensonge à ses maux sous forme de huis clos. L’idée de forcer Mia à repousser ses limites en l’isolant en compagnie de celui qu’elle aime est donc alléchante, mais en voulant mélanger un thriller, une histoire d’amour et le problème de la boulimie en seulement 80 pages, Man a sans doute été trop ambitieux.

Le fond policier n’est clairement qu’un prétexte visant à traiter les troubles dont souffre Mia plus en profondeur et sous un autre angle, mais ne peut aucunement justifier cette enquête brouillonne de la part de deux policiers peu crédibles. Une histoire de kidnapping qui manque cruellement de suspense et dont la conclusion est totalement bâclée. De plus, au lieu d’exploiter pleinement son filon au moment où il isole Mia face à sa maladie et son malaise, l’auteur va rester à la surface des choses. Du coup, il ne fait que survoler les différents thèmes abordés sans parvenir à les développer pleinement.

Heureusement, une lettre écrite par Mia en fin d'album parvient partiellement à combler ces lacunes. Au milieu de croquis de recherche, ces quelques mots en disent finalement beaucoup plus long sur le mal-être, la détresse et les sentiments de ceux qui ressentent la faim durant des années. Un cahier final qui vient en quelque sorte confirmer le côté superflu du polar. L’autre point positif de cette histoire complète est probablement le graphisme. De grandes cases, peu de bulles, un style manga et un découpage cinématographique qui insuffle énormément de dynamisme et de rythme au récit. Des atouts visuels qui, combinés au format compact et à une narration parfois puérile, devraient plaire aux lecteurs ados.

A l’instar de "Amères saisons", cette bande dessinée a le mérite de sensibiliser les lecteurs envers cette forme de suicide journalière qui suscite souvent l’incompréhension des autres. Malheureusement, malgré une approche originale et un lettre de clôture efficace, le sujet principal n’est qu’effleuré et la raison d’être de l’ouvrage s’en retrouve grandement diminuée.


Chronique rédigée par yvan le 04/03/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 1,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,88 11,88 11,88
Acheter d'occasion : 3,46
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Janvier 2008

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Mia, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

20 9 2011
   

Honnêtement : Pas mal, mais "on" aurait pu faire légèrement "mieux" je pense.

Le dessin attire l'œil, je pense qu'il mélange (et "digère") allégrement pas mal d'influence, mais ça rend un style plutôt joli. Quand je dis que c'est un style qui emprunte à pas mal "d'école", je trouve moi-même le dessin plutôt influencé comics (cadrages, certains visages, la colorisation), mais c'est parce que je ne suis pas un habitué de comics justement, et je pense que le lecteur confirmé de BD 'ricaines dira que le dessin tire vers le manga (type de BD que j'ai nettement plus lu).

Je trouve le dessin certes joli, mais pas exempt de défaut : il manque encore un peu de maîtrise (après 1 ou 2 autre(s) album(s) l'auteur sera, j'en suis sûr assez rôdé) et les couleurs font trop informatisées à mon goût, cependant, je retiens de cette BD un joli dessin.

Je retiens moins de chose déjà sur le scénario. Il n'a pas vraiment réussi à me toucher... Certes, j'ai trouvé intéressantes les parties purement sur l'anorexie/la boulimie (même si dans la BD en elle même, c'est peu évoqué), autant le récit policier autours me paraît étrange (avec quelques clichés et certains passages bien bizarres) et puis finalement on apprendra pas assez de choses sur les "héros" (même si la fin est bien faite, et le dossier bonus de fin aussi).
Bref, une BD pas ratée, qui aurait pu être un peu meilleure.

10 4 2008
   

Un album qui est une sorte de rencontre de deux mondes : celui de Mia –une adolescente anorexique- et celui de Dany –un jeune garçon victime d’un enlèvement. Ces deux jeunes, lors de ce fait dramatique, vont ainsi se « trouver » d’une curieuse façon, se retrouver confinés et se découvrir l’un et l’autre.
Un scénario au postulat « policier » qui mêle –d’une façon heureuse- sensibilité et aussi poésie pour une histoire d’amour assez incertaine. Bonne balance de genre pour un sujet initialement dur qui va –si l’on peut dire- s’adoucir au fil des pages.

Le dessin ?… un trait réaliste pour un graphisme fin, léger, bien composé à une colorisation assez douce. Dureté du postulat, douceur des personnages et de leur comportement. Un album agréable de lecture, touchant même par moments. Man est une sorte de véritable auteur-compositeur que je ne connaissais pas. C’est fait. J’en suis content.