46 548 Avis BD |20 184 Albums BD | 7 885 séries BD
 

Meurtres Fatals Graves, tome 2 : 002

 
 

Résumé

Meurtres Fatals Graves, tome 2 : 002Afin d'acceder au résumé de Meurtres Fatals Graves, tome 2 : 002, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Meurtres Fatals Graves, tome 2 : 002Décapant ! Poilant ! voila les deux adjectifs qui qualifient pour moi cet album !

C'est facile, chaque histoire m'a vraiment fait rire, ce qui est quand meme le but avoué d'une bd d'humour ;o) Donc pour moi, je dis chapeau Maëster, tu as accompli ta mission !

Mais si en plus, le fait de regarder attentivement chaque case pour trouver quelques chose de drole vient s'ajouter à la lecture, moi je trouve ca génial ! :)

Et pour finir, je trouve que dans la bd humoristique fluide (et en général également) Maëster est pour moi avec Coyote le meilleur illustrateur ! Il a une telle précision, un tel trait, j'adore carrément :)

A lire, à posseder, carrément indipensable !


Chronique rédigée par dut le 28/05/2003
 
 
Statistiques posteur :
  • 154 (93,90 %)
  • 5 (3,05 %)
  • 5 (3,05 %)
  • Total : 164 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 9,98 9,98 9,98
Acheter d'occasion : 6,50
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Novembre 1997

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Meurtres Fatals Graves, tome 2 : 002, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

28 8 2004
   

Ca fait du bien de retrouver une bonne ambiance "Fluide" après plusieurs lectures dites sérieuses, parfois pénibles (chiantes !).

Là, ça déconne à tout va, les dessins sont remplis de détails croustillants, décalés, sans rapport avec l'histoire et j'adore. Oh oui, les aventures ne sont pas très fouillées, prétextes à l'apparition de caricatures de personnages de cinéma sur-médiatisés, mais ça décape et ça dérouille, ça remet dans le bon sens.

On sent l'influence de Gotlib (sacré Charolles, qui ressemble à...?), et les dessins restent tout à fait dans son style. L'histoire, je l'ai déjà murmuré, est elle complètement déjantée, à bon escient.

Je reprocherais juste à Maester de ne pas toujours aller au bout de ses folies et de ne pas pousser le bouchon encore plus loin. Et pourtant, il ose. J'en veux plus, encore !