46 560 Avis BD |20 193 Albums BD | 7 888 séries BD
Accueil
Tome 1 : Aux médianes de Cymbiola
 

Métamorphoses, tome 1 : Aux médianes de Cymbiola

 
 

Résumé

Métamorphoses, tome 1 : Aux médianes de CymbiolaAfin d'acceder au résumé de Métamorphoses, tome 1 : Aux médianes de Cymbiola, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Métamorphoses, tome 1 : Aux médianes de CymbiolaParue en 1980, cette série a bénéficié d’une réédition aux Humano en 2002.

L’histoire est scindée en deux, chaque partie se déroulant à deux époques (et deux lieux ?) différentes. La première aborde le mythe d’Icare en des temps anciens, dans une cité inconnue : Cymbiola. La seconde se déroule de nos jours et voit des archéologues progresser péniblement en pleine jungle à la recherche d’une pyramide.

Dès les premières pages, je pensais tenir en mains un scénario prometteur.
L’histoire est enrobée de mystère et l’intrigue s’annonce intéressante. Puis les pages défilent, le fil conducteur devient difficile à suivre et la fin arrive sans que l’on aie vraiment compris le pourquoi du récit. La pyramide est le lien le plus tangible entre les 2 histoires, mais pour le reste...

Difficile, en outre, de s’attacher aux personnages tellement on en apprend peu sur eux. Dans la première partie, ils n’ont même pas de nom ! Pas évident non plus de se familiariser à leurs visages. Quant aux dialogues, ils ne brillent pas par leur intérêt. Enfin, on nous montre quelques paires de fesses et de seins : c’est très agréable mais parfaitement inutile.

Sur le site des Humano, il est dit ceci : « Schuiten et Renard font un bond dans le temps et suggèrent les connexions qui relient époques et univers. Soyez prêt à découvrir les médianes de Cymbiola ».

Comme on dit dans ces cas-là : la suite au prochain épisode. J’espère y voir plus clair dans le tome 2 car, pour l’instant, c’est plutôt un sentiment de frustration qui domine.

Graphiquement, l’album a ceci de particulier que Renard et son élève Schuiten se sont lancés dans un exercice à 4 mains où chacun dessine dans chaque planche. Concept plutôt novateur à l’époque et qui nous vaut de très beaux crayonnés. A noter que ces crayonnés ont été publiés sans encrage. Le dessin augure déjà d’une carrière prometteuse pour François Schuiten dont on connaît aujourd’hui les prouesses architecturales.


Chronique rédigée par Bidibul le 09/02/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 188 (99,47 %)
  • 1 (0,53 %)
  • Total : 189 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,00 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 1,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,61 11,61 11,61
Acheter d'occasion : 14,87
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.00
Dépôt légal : Mai 1980