46 491 Avis BD |20 156 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 12 : La Reine de Sang (Cycle de Pendragon)
 

Merlin (Nucléa - Soleil), tome 12 : La Reine de Sang (Cycle de Pendragon)

 
 

Résumé

Merlin (Nucléa - Soleil), tome 12 : La Reine de Sang (Cycle de Pendragon)Afin d'acceder au résumé de Merlin (Nucléa - Soleil), tome 12 : La Reine de Sang (Cycle de Pendragon), merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Merlin (Nucléa - Soleil), tome 12 : La Reine de Sang (Cycle de Pendragon)Que voulez-vous ? J’aime l’univers de Merlin reconstitué par Istin, même s’il n’est plus aux commandes de cet album. J’aime cette façon didactique de nous faire partager la légende arthurienne, dont ma connaissance se limitait à quelques noms et à quelques concepts. Ici, en début d’ouvrage, ce n’est rien de moins que la fameuse quête du Graal, et la non moins connue table ronde, qui est explicitée. Certes, on ne parle pas encore de grande aventure, mais de symbole, de recherche d’unité, de recherche d’alliés. Arthur forge peu à peu sa légende, avec au passage une rencontre avec Guenièvre. Tout cela est exposé avec clarté, comme on en a désormais l’habitude dans l’univers.

On revient également le personnage de Ahès, qui était cachée jusqu’à présent dans le corps de Morgane, et l’abandonnant pour se réfugier dans celui de Beirdre. Comme souvent dans la série, ce personnage permettra d’introduire la violence et la cruauté dans ce monde médiéval qu’il n’est pas question d’aseptiser. Ahés n’est pas juste la grande méchante de la série, une entité qui s’oppose sans raisons aux héros : on la voit se construire, et se reconstruire par des chemins bien détournés, qui semblent l’éloigner d’Arthur.. mais on se doute que c’est pour mieux y revenir. Au passage, Morgane se rapproche de Viviane et fait une bien étrange découverte.

Pour la partie action, on comptera sur Beldwyr et Lancelot, avec des cachots, de flèches, et des passages dérobés… Les deux amis se retrouvent pour le meilleur et pour le pire, et toute cette partie vient apporter le dynamisme qu’il manque, pour l’instant, à Arthur.

Pour la magie arthurienne, Merlin assure le spectacle, même s’il est moins présent qu’à l’habitude : mais on fait le rappel avec les tomes précédents, de cette série ou bien des parallèle et sa simple présence, même homéopathique, permet d’assurer la linéarité et la continuité avec le reste de l’univers.

Le dessins me semble moins grandiose que précédemment : les doubles pages me manquent, les paysages sont moins enveloppants, les personnages un poil moins engageants. Mais pour l’instant, on reste toujours dans le réalisme maîtrisé.

Au douzième tome, on ne se lasse toujours pas de cette légende arthurienne, le scénariste détaillant suffisamment les personnages et les situations pour rendre le tout très prenant.


Chronique rédigée par gdev le 24/12/2016
 
 
Statistiques posteur :
  • 3278 (74,20 %)
  • 366 (8,28 %)
  • 774 (17,52 %)
  • Total : 4418 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 10,00
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Octobre 2016