46 601 Avis BD |20 217 Albums BD | 7 891 séries BD
 

Marvel - Les Incontournables, tome 9 : Punisher

 
 

Résumé

Marvel - Les Incontournables, tome 9 : PunisherAfin d'acceder au résumé de Marvel - Les Incontournables, tome 9 : Punisher, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Marvel - Les Incontournables, tome 9 : PunisherAprès la collection "Spider-Man - Les incontournables" qui revenait sur les meilleures aventures de Spidey, Panini a édité une deuxième série d’incontournables. Après des tomes dédiés au tisseur, à Iron Man, à Wolverine, aux Fantastic Four, aux X-Men, aux (nouveaux) Vengeurs, à Daredevil et à Hulk, l’avant-dernier tome de cette collection, dont chaque tome met en scène l’un de plus grands héros Marvel, est dédié au Punisher. Le tome suivant sera dédié au Ghost Rider.

Le tome cartonné reprend les six premiers épisodes de la sixième série du Punisher. Des épisodes publiés fin 2001 outre-Atlantique et qui sont déjà parus chez nous dans le tome 4 de la série "Punisher (100% Marvel)" (L'île des damnés), ainsi que dans le tome 2 de Punisher Maxi Livres. Une excellente histoire signée Garth Ennis et Steve Dillon, le duo efficace de "Preacher". Un récit qui permet de développer les liens entre le Punisher et Soap (son contact chez les flics) et qui est également marqué par une brève apparition de Spider-Man. Mais c’est surtout le retour du Russe "version Ennis" qui va dynamiter cette histoire et qui va obliger le Punisher à quitter le milieu urbain pour un combat en pleine jungle qui fait remonter les parfums de la guerre du Vietnam. Une histoire pleine d’action et d’humour noir et un Punisher qui fait le grand nettoyage à Grand Nixon, le repaire des mercenaires dirigés par le terrible Kreigkopf. La fin de cette histoire, qui met en scène les actes incompréhensibles d’un autre vétéran du Vietnam, est plus intimiste, assez touchante et donc surprenante comme touche finale d’un récit où ça tire dans tous les sens. Bref, une très bonne histoire pour ceux qui veulent découvrir ce personnage Marvel.

Le fascicule fac-similé reprend l’épisode #27 («Elektra») de Punisher V.6, paru en juillet 2003 et dessiné par Tom Mandrake. Une histoire de Garth Ennis qui permet surtout de tomber sous le charme d’Elektra (tiens, aucun tome dédié à Elektra au sein de cette collection ?). Si cette histoire est très plaisante, je ne suis par contre pas trop fan du look que donne Mandrake au Punisher et à Elektra (trop musclés, trop larges, mal proportionnés).

Bref, à l’instar des tomes dédiés à Daredevil et aux New Avengers, on retrouve ici un récit de qualité … même s’il a déjà été publié chez nous par le passé.


Chronique rédigée par yvan le 29/08/2008
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.83
Dépôt légal : Juillet 2008

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Marvel - Les Incontournables, tome 9 : Punisher, lui attribuant une note moyenne de 3,83/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

15 12 2013
   

Garth Ennis a marqué de sa patte le Punisher, en en faisant un des personnages les plus troublants de Marvel.
Ces six premiers épisodes de la sixième version de la série posent le jeu.
Si Castle n'y décrochera aucun sourire, ce n'est pourtant pas ce qui empêche l'irlandais de glisser une grosse tranche d'humour au milieu d'un récit hyper violent.
Au menu de ce tome qui constitue un sommet de cette collection au titre ronflant, on retrouvera le Russe et un Spider-Man complètement ridiculisé, transformé en punching ball salvateur. L'hommage est rude mais pas anodin, puisque c'est dans la série du Tisseur qu'est apparu l'homme au t-shirt à la tête de mort !
Mais meilleur reste à venir, car quatre épisodes plus tard, le Punisher n'hésitera pas à larguer une bombe nucléaire sur 2000 criminels ! Au passage, les français et leurs tests de Mururoa en prennent pour leur grade.
Enfin, le dernier épisode est une tragédie, l'exterminateur supprimant un des ses frères d'armes du Vietnam, devenu complètement dépressif et qui a tué sa femme et ses gosses !

Steve Dillon, ancré par Jimmy Palmiotti, livre des planches efficaces. Son dessin non plus ne fait pas de fioritures, mais il fonctionne bien.

Bref, je suis fan !

9 11 2009
   

le PUNISHER frappe encore et toujours pour notre plus grand plaisir.
c'est beau, jouissif, et tellement barré comme histoire.
le scénario est habilement menée et les dessins toujours aussi superbes.
attention cependant a ne pas mettre ce livre entre toutes les mains.
le PUNISHER n'est pas un héros comme les autres pas de deguisement pas de super pouvoir juste une soif de vengance et une conscience a toute epreuve.

voilà pour moi qui s'achève cette collection je ne retiendrais juste les tomes dédiée a WOLVERINE - DAREDEVIL et PUNISHER pour tout les nostalgiques de ces comics.