46 601 Avis BD |20 217 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 4 : Fantastic Four
 

Marvel - Les Incontournables, tome 4 : Fantastic Four

 
 

Résumé

Marvel - Les Incontournables, tome 4 : Fantastic FourAfin d'acceder au résumé de Marvel - Les Incontournables, tome 4 : Fantastic Four, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Marvel - Les Incontournables, tome 4 : Fantastic FourAprès la collection "Spider-Man - Les incontournables" qui revenait sur les meilleures aventures de Spidey, Panini a édité une deuxième série d’incontournables. Après des tomes dédiés au tisseur, à Iron Man et à Wolverine, le quatrième tome de cette collection, dont chaque tome met en scène l’un de plus grands héros Marvel, est dédié à l’équipe des Fantastic Four. Les tomes suivants seront respectivement dédiés aux X-men, à Hulk, aux Avengers, à Daredevil, au Punisher et au Ghost Rider.

La première partie du tome cartonné reprend les trois premiers épisodes de Fantastic Four Vol 3 (01/1998 – 03/1998) du duo Scott Lobdell / Alan Davis. Des histoires également reprises dans le premier tome de la collection 100% Marvel et où les Quatres Fantastiques doivent respectivement affronter des créatures simiesques, l’insaisissable Iconoclaste et le Fantôme Rouge. Le scénario est à chaque fois assez classique : Pendant qu’un danger se profile, Ben et Johnny se chamaillent, jusqu’au moment où le danger fait surface et que les 4 se regroupent pour l’affronter. C’est malgré tout assez plaisant à lire.

La deuxième partie de l’album livre une saga en deux épisodes du duo John Moore / Salvador Larroca et reprend les épisodes #33-34 de Fantastic Four Vol 3 (9/2000 – 10/2000). Une aventure se déroulant dans un bled nommé Révélation et où nos amis doivent affronter un ennemi venu d’une autre dimension et menaçant la planète Terre. Une histoire assez réussie avec de nombreux personnages intéressants.

Le fascicule fac-similé reprend l’épisode #60 de Fantastic Four Vol 3 (Inside Out) paru en octobre 2002 et produit par le duo Mark Waid / Mike Wieringo. Un épisode qui marque le début du run de ce duo sur la série mais qui n’est pas vraiment intéressant au niveau du contenu car il ne fait que montrer le quotidien du quatuor durant une semaine. Pour ceux qui ne connaissent pas ces super-héros, ce fascicule constitue cependant une bonne introduction.


Chronique rédigée par yvan le 05/06/2008
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de yvanReflet de l'avatar de yvan
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Mai 2008

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics Marvel - Les Incontournables, tome 4 : Fantastic Four, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

1 4 2012
   

Je dois préciser comme pour toutes mes lectures de Comics actuelles que je ne suis pas, mais pas du tout un connaisseur de cet univers.
Comme beaucoup de monde j'ai été malgré tout bercé dans ma jeunesse par quelques trop rares exemplaires de Spidey et autres comics publiés dans les années 80.
Mon souvenir est rempli de héros fabuleux et d'histoires incroyables. Mais aussi de dessins déjà pour l'époque pas toujours au top, mais propres et expressifs.

L'une de mes plus grandes craintes à chaque lecture d'album Comics des super héros de mon enfance est de tomber sur un graphisme qui ne collerait pas à mon souvenir. Trop moderne, trop ancien, trop différent...Les occasions peuvent être nombreuses pour me décevoir.

Cet album a déjà le mérite d'avoir su me faire adhérer rapidement au dessin. J'ai immédiatement retrouvé les personnages que j'avais laissé il y a plus de 20 ans en arrière. le style global me semble très proche des origines mais avec un trait moderne et remet parfaitement au goût du jour ces personnages.
Le découpage est dynamique, clair, lisible et est très agréable.
J'ai préféré les couleurs de la première histoire, un peu plus dynamiques et collant plus à l'esprit moderne et dynamique des héros.
Pour autant, les couleurs ne sont pas non plus mauvaises dans la deuxième partie. Elles sont juste un peu plus ternes, tout en restant parfaitement adaptées et dans la continuité des premières pages.
Je n'ai donc rien à redire concernant le graphisme.

Concernant les histoires, je suis plus mitigé.

Finalement, seule la première histoire sort son épingle du jeu. La plus longue la plus complète. J'ai trouvé un début, un développement et une fin très ouverte certes, mais une fin. La lutte contre cette race ancestrale cachée sous Paris est plutôt agréable et donnerait envie de connaitre plus les FF.

Si l'histoire suivante commençait bien, j'ai trouvé qu'elle finissait en queue de poisson. Le méchant 'Iconoclaste' disparait, on ne sait pas d'où il vient, ni ses vrais motivations, quelles caractéristiques précises de son peuple faisait que seule Jane était dangereuse ? La dernière case montre qu'il n'a pas disparu. il est dommage que l'on ne nous offre pas la fin de la fin de cette histoire.

L'histoire suivante avec la race simiesque est presque grotesque. Trop courte, aucun développement, pas de raison, pas d'explication. j’imagine que ceux qui connaissent l'univers Marvel et des FF sauront répondre aux questions. Moi, j'ai trouvé cela vide de sens et d'intérêt.

Enfin, l'histoire dans Bled paumé et ces habitants pas très coopératifs est elle aussi complète et plutôt intéressante.

Dans l'ensemble, malgré tout, le jeu de la Chose et de la Torche tend à diminuer ma note. Leur comportement puéril est dans un premier temps amusant mais même en un seul album cela a réussi à devenir lassant.

Dommage car au delà de ces considérations, ces 4 héros restent parmi ceux dont les pouvoirs et l'énergie m'attirent le plus.

Et finalement, ce qui fait que je ne regrette pas non plus mon achat, c'est le prix attractif de cet album.

2 1 2009
   

L'histoire du fascicule est nul et archi nul ; le scénario est ennuyeux, montrant la vie quotidiennes des QF de manière légèrement humoristique. La vie quotidienne des FF peut être intéressante (comme pour le run actuelle de Millar et Hitch). Évidement feu Wieringo est exceptionnelle comme comme d'hab'.

La 1ière histoire du livre cartonné scénarisé par Lobdell, est elle aussi très médiocre, banal, peu inventive. Mais le pire c'est Paris et tout ses clichés à la con.
On peut remarquer le coup de chapeau à Hergé, puisque Tintin est présent dans l'histoire et parle à Sue et Reed !!
Par contre le grand Alan Davis est parfait.

La 2ième histoire, est elle la meilleur du lot et pourtant ce n'est guère brillant ! Le scénar est si banal peut original, naïf. L'unique est le grand Larroca est lui aussi très médiocre sur se run, après l'avoir vu au sommet avec des titres comme X-Men (avec Liquid! au couleur c'était somptueux), Uncanny X-Men, X-Treme X-Men, Amazing Spider-Man.

En conclusion, des histoires très médiocre, en dehors des belles performances de Davis et Wieringo. Un album loin d'être incontournable.

Le cru 2009 des incontournable à l'air plus qu'alléchant puisque sur 10 numéro, une partie des rencontres de Spidey avec d'autre sup'héros (j'aime cette vieil abréviations de chez Lug) du Marvel Universe (comme Hulk ou les QF entre autre) (certaine seront inédite !) seront publiée. Et dans le fascicule la série Mythos (inédite en France) sera publié !