46 615 Avis BD |20 223 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 2 : Serge
 

Magasin général, tome 2 : Serge

 
 

Résumé

Magasin général, tome 2 : SergeAfin d'acceder au résumé de Magasin général, tome 2 : Serge, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Magasin général, tome 2 : SergeCe tome 2 est la suite directe du premier tome. On garde le même esprit et la même ambiance. Ceux qui ont aimé le premier aimerons le second (idem pour ceux qui n'ont pas aimé)

Le scénario est toujours aussi lent et plat (ce n'est pas une critique). L'histoire tourne beaucoup autour du nouveau arrivant Serge et de ses rapports avec Marie.
J'avais beaucoup aimé le premier mais bizarrement je n'étais pas spécialement impatient de lire le suivant. Et puis je me suis lancé et j'ai lu les 72 pages d'une traite et j'ai encore beaucoup apprécier. Cette série est un pur plaisir simple où l'on laisse le temps au temps. C'est spécial, on est loin des intrigues, des rebondissements, de l'action... mais c'est bon et ça fait du bien.
Les dialogues sont vraiment dépaysant, drôles et d'une justesse à toutes épreuves.

Les dessins et les couleurs sont toujours aussi BEAUX.


Chronique rédigée par Chelmi le 09/11/2006
 
 
Statistiques posteur :
  • 51 (72,86 %)
  • 19 (27,14 %)
  • Total : 70 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,73 14,73 14,73
Acheter d'occasion : 11,26
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.08
Dépôt légal : Octobre 2006

Avis des lecteurs

12 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Magasin général, tome 2 : Serge, lui attribuant une note moyenne de 4,08/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 1 2013
   

J'ai préféré ce deuxième album au premier, l'histoire y est plus captivante, l'arrivée de Serge chamboule un peu la vie assez monotone du village, et le fait qu'il veuille monter un restaurant crée des moments de bonheur chez les habitants. Du coup le livre entier est assez jubilatoire, les personnages sont moins transparents et plus consistants.

Dans ce deuxième tome les textes et dialogues font plus quebecois que dans le premier et la aussi je m'y retrouve plus. J'ai eu nettement plus l'impression d'être au Canada, surement aussi grâce au climat rugueux de l'hiver qui apparait à chaque case.

Le récit est lent mais posé et permet de bien ressentir émotionnellement cette vie finalement assez monotone.

Les dessins et les couleurs de Loisel et Tripp sont très doux également, tout en rondeur et pastel.

Un tome 2 tès agréable et dépaysant.

8 3 2011
   

Dans ce second tome, l'histoire est plus palpitante que le premier car il y a moins de personnages mis en avant.
Le scénario se base essentiellement sur cet étranger venu en moto et qui épate notre épicière au niveau culinaire. Cet homme semble avoir beaucoup d'expérience et d'intelligence apprise dans le passé à Paris...Est-ce vrai ou est-il un menteur?
Pendant ce temps là le curé et autres l'apprécient...
Le scénario se débloque enfin, on se familiarise avec les habitants du village.
Avec un beau graphisme, des traits appliqués et de belles couleurs ce second album mérite sa note...espérant que la suite ne va pas décevoir.

20 2 2010
   

Un nouveau personnage apparait au village et tout est chamboulé ! Comme il est dit avant moi, il ne se passe pas grand chose là-dedans. Et pourtant c'est captivant. Mais à cette époque, dans un village reculé comme ça, un nouvel arrivant c'était un évènement ! Eh bien les auteurs on su nous le faire sentir. Et vas-y qu'on se pose des questions : Qu'est-ce qu'y fait, qu'est-ce qu'il a, qui c'est celui là ?...
Même le lecteur entre dans le jeu. Et ce Serge qui s’est vite rendu indispensable et qui est tout à fait sympathique…Et bien on le soupçonne quand même d’on ne sait quoi...C’est trop beau pour ne pas cacher quelque chose.
72 pages, avec préparatifs de Noël et repas à répétition en toile de fond, servies par le magnifique et chaud dessin des 2 auteurs conjugués. C’est du bonheur.

11 4 2009
   

On retrouve dans ce tome toutes les qualités su premier tome. On apprend à apprécier la petite vie de ce village en hiver, lorsque les hommes sont partis couper du bois. Serge débarque et devient l'attraction de tout le village : cultivé, sensible, vétérinaire de son état, très bon cuisinier, voilà qui change par rapport à la population masculine moyenne du village.
Ce qui est extraordinaire dans cet album, c'est le suspense que les auteurs arrivent à insuffler dans cette histoire qui ne conte "que" la vie d'un village. Mais certaines scènes, certains regards créent une tension, une suspension dans le temps et on se demande jusqu'où Marie va aller avec Serge...Tout au long de l'album, on retient sons souffle pour savoir comment tout cela va finir.

Les dessins sont toujours aussi réussis, porteur de poésie, de nostalgie, de mélancolie, mais aussi de grand bonheur.

Mais pour ma part, j'ai trouvé l'album un peu long... La répétition des scènes au restaurant ne permettent pas véritablement de faire avancer l'histoire, ou alors je ne vois pas où les auteurs veulent nous emmener. Encore une fois, c'est le rythme, présent en début d'album, qui s'étiole petit à petit pour disparaître totalement vers la fin de l'album.

Encore un album que j'ai apprécié mais que j'ai du mal à évaluer... Beaucoup de sensibilité, gorgé d'une tension latente (Serge bouscule les habitudes mais on se demande jusqu'où il pourra aller, s'il y a un point de non-retour qu'il franchira avec Marie), de superbes dessins porteurs d'une véritable émotion, mais un rythme qui, à mon goût, ne s'est pas assez affirmé.

12 1 2009
   

Surprenante suite ! Si tout cela va parfaitement dans la continuité, après le tome 1 qui au fil de ses 80 pages nous dressait un portrait en douceur du village, cet album nous montre comment un petit rien peu changer du tout au tout la vie de ces villageois.
L'arrivée de Serge chamboule les mœurs et les habitudes. Toujours avec délicatesse et toujours en douceur, toujours à la limite du réel et de la poésie, Loisel et Tripp continue de nous dépeindre la vie de ce village tranquille du Québec des années 1920.
Et la sauce prend une fois encore. Lentement mais surement, les deux auteurs nous font voyager dans ces contrées rudes. Les hommes sont tous absents cet hiver afin d'aller couper du bois pour les grosses compagnies. Du coup, leurs femmes effleurent enfin le concept de liberté et de libre décision. Serge bousculera les habitudes et les certitudes.
Les deux auteurs continuent de nous narrer l'ensemble de ces petits rien qui finit par faire un véritable tout. Etonnamment efficace !

Toujours accompagnés par l'incroyable association des deux dessinateurs, Loisel dresse le story Board que Tripp viendra terminer. Du coup, les dessins ont une véritable âme. Les cadrages et la réalisation de Loisel est toujours aussi magnifique. Ses fans ne seront pas déçus. Ils seront surement surpris par la qualité renvoyée en revanche par le trait final de Tripp. Un dessin au caractère fort et disposant d'une vraie personnalité.

9 2 2008
   

C'est clair, j'ai pris plus de plaisir qu'au tome1.
Sûrement que l'atmosphère étant assimilée, les personnages connus, c'était plus aisé de s'y plonger directement.
Mais aussi, à coup sûr, parce que le fondement du récit m'a concerné davantage.
C'est une bonne idée, un souffle de fraîcheur, que l'apparition de ce Serge cuisinier.
Ce cher Serge change le quotidien des habitants du coin, et insuffle à la série un rythme nouveau, moins local, plus exotique, dirai-je.
Par ailleurs, le dessin, toujours agréable, n'est quand même pas ce que je préfère dans cet ouvrage (désolé pour les puristes).

Au final, une bonne surprise, une série qui se bonifie, gage souvent d'un scénario bien réfléchi au départ.
Lire la suite ? Oui, sûrement !

1 3 2007
   

Un petit moment de magie, ou le temps semble s’arrêter. Le bonheur au milieu de la neige, dans ce village Canadien isolé, ou les villageois vont voir leurs vies simples et rudes transformées grâce à cet homme différent arrivé par hasard dans leur vie. Que du bonheur dans ce récit profondément humain, plein de retenue touchante, où l’Amour commence à apparaître avec délicatesse, ou la gentillesse de Serge déborde sur les habitants peu habitués à ça. Le dessin est maintenant connu, et plus facile à admirer. Il semble plus travaillé sur les personnages, ce qui les rend encore plus touchant. L’atmosphère rurale est palpable, avec la promiscuité obligée des petits villages, ou tout le monde se connaît et parfois se surveille. Plaisant le personnage du curé, très important dans l’organisation sociale du village. La scène du cochon est véritablement réussie, et si elle peut choquer certaines personnes, elle rappelle quand même que c’était un grand moment de la vie rurale, ou la transformation de l’animal permettait de manger pour longtemps. Et puis le restaurant, c’est superbe. C’est presque de l’amour et l’émotion des convives est palpable.
C’est une grande réussite à lire impérativement.
Mais ou nous emmène t’on dans ce récit ? Comment vont réagir les hommes du village à leur retour ?
Vite le tome 3, pour replonger dans cette ambiance si chaleureuse.

15 2 2007
   

Et bien il se passe toujours autant de choses dans cette BD ! rien de rien !

C'est quand même formidable d'arriver à tenir le lecteur avec rien : la vie d'un petit village et de ses quelques habitants. Le deuxième tome est dans la continuité parfaite du premier : au niveau du dessin, de la narration, du découpage etc...
Alors, pourquoi lire cette BD ? parce que c'est beau, parce que c'est reposant, parce que c'est simple, parce que c'est touchant et parce que c'est le Canada.
On pourrait reprocher une certaine idéalisation, de la part des auteurs, de la nature humaine ... et alors ?

Une belle BD !

28 12 2006
   

"Magasin général", c'est chaud comme une mitaine qui n'aurait pas de trous. C'est une belle BD. Quand on s'apprête à l'ouvrir, tous les mots qu'elle nous murmure sont comme des parfums qui enivrent la tête et nous étouffent le coeur. Son dessin est fait pour la caresse, et son histoire pour la tendresse... De sa voix douce comme une plume, elle raconte une belle histoire, celle d'un village québécois du début du XXème siècle.
Ce second tome est dans la lignée du premier. Il vous prend aux tripes et ne vous lâche pas. Pourtant, il ne se passe presque rien dans ce "Magasin général"... Le contenu pourrait être résumé en un paragraphe... Le génie des deux auteurs, en parfaite osmose, est de savoir nous captiver avec le récit de cet étranger qui échoue par hasard à Notre-Dame des Lacs, et qui va finir par gagner tous les suffrages... et les coeurs.
Marie est toujours aussi touchante, et on a plaisir à suivre son histoire, dans ce petit village. Le dessin est magnifique, les couleurs au diapason, que demander de plus ? Un nouvel album, vite !

13 11 2006
   

Moins d’un an après la parution du premier tome, on continue à suivre les quelques familles qui peuplent la petite paroisse rurale de Notre-Dame-des-Lacs dans le fin fond du Québec des années 1920-30. L’équilibre de cette petite communauté campagnarde québécoise qui reposait essentiellement sur le curé et le Magasin Général tenu par Marie, se voit maintenant perturbé par l’arrivée d’un étranger à moto.

Malgré l’arrivée de Serge, l’histoire en elle-même reste d’une grande simplicité, et continue de mettre en avant le caractère des différents personnages hauts en couleurs et remplis d’humanité et de générosité. On prend non seulement plaisir à retrouver la quiétude et la solidarité qui animent cette microsociété harmonieuse, mais également à découvrir les talents culinaires de Serge à l’approche des fêtes de Noël.

Le dessin hybride Loisel – Tripp continue de faire mouche avec Régis Loisel au crayonné des planches et Jean-Louis Tripp à l’encrage et à la finalisation des dessins. Grâce à la contribution du montréalais Jimmy Beaulieu, le tout est également pourvu d’une narration franco-québécoise compréhensible des deux côtés de l’Atlantique et riche en expressions locales savoureuses.

Initialement prévue en 3 tomes, cette tranche de vie québécoise devrait finalement en compter 6. A noter également que CanalBD a réalisé un coffret permettant de réunir les deux premiers albums de cette série et a déjà prévu d’en réaliser un deuxième pour les deux tomes suivants.

9 11 2006
   

Serge, un étrange québécois venu tout droit de Paris, débarque dans notre petit village. Recueilli temporairement par Marie, Serge semble faire petit à petit l'unanimité auprès des villageaois. Et ce qui devait être temporaire le devient de moins en moins. Serge va ainsi bouleverser la vie de Marie et la sortir peu à peu de la tristesse de son veuvage...

Ce deuxième tome du magasin général nous propose encore un sublime moment de doux rêve. Cette petite chronique locale est toujours aussi agréable à suivre. Toujours pas de rebondissements au menu de cet album, et les auteurs réussissent leur pari : rendre intéressante une histoire où pourtant il ne se passe quasiment rien mis à part la vie ordinaire.

Par ailleurs, j'adhère toujours autant aux dessins du duo Tripp/Loisel. C'est beau, c'est sublimement découpé (Loisel étant un maître en la matière).

Et cerise sur le gâteau, les auteurs nous offrent ce deuxième tome moins d'un an après la sortie du premier. C'est très jouissif et assez rare pour le souligner.