46 454 Avis BD |20 138 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 38 : Ma Dalton
 

Lucky Luke, tome 38 : Ma Dalton

 
 

Résumé

Lucky Luke, tome 38 : Ma DaltonAfin d'acceder au résumé de Lucky Luke, tome 38 : Ma Dalton, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Lucky Luke, tome 38 : Ma DaltonEn fouillant les albums de la bibliothèque, je tome sur cet album de Lucky Luke que j’apprécie particulièrement. N’étant pas dans la collection de mon père, je n’ai pas eu l’occasion de le lire et relire lors de mon enfance mais je l’affectionne particulièrement !

Le scénario est en soit assez simple. On retrouve une fois de plus Lucky Luke à la poursuite des Dalton qui pillent banques après banques. Mais le côté familiale des Dalton est cette fois mis en avant et donc très plaisant. En effet, Averell et Joe sont une fois de plus à l’honneur dans cet album : Averell de par sa stupidité et Joe de part son envie féroce de tuer Lucky Luke. Et puis, il y a aussi Rantanplan au meilleur de sa forme ! On retrouve donc beaucoup de scènes plaisantes telles qu’Averell mangeant du savon avec plaisir, Joe attaché à Rantanplan subissant les désirs de ce dernier (surtout lorsque Sweetie est dans les parages). Bref, un album bien drôle et tendre à la fois avec la présence de Ma !

Au niveau du dessin, les traits de Lucky Luke et des Dalton sont ceux auxquels nous sommes le plus habitués. Par contre, on a l’occasion dans cet album de voir Joe, Jack et William sans leur moustache ! Ca change !

Un très bon Lucky Luke comme on les aime !

Et pour ceux qui se demanderaient pourquoi j’ai appelé mon chat Sweetie, la réponse vient de cet album !


Chronique rédigée par Cha le 20/10/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 236 (19,92 %)
  • 18 (1,52 %)
  • 931 (78,57 %)
  • Total : 1185 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,50 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 6,96
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.25
Dépôt légal : Octobre 1971

Avis des lecteurs

10 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Lucky Luke, tome 38 : Ma Dalton, lui attribuant une note moyenne de 4,25/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

11 8 2014
   

Un nouveau membre de la famille Dalton et un personnage réussi !pas si inoffensive qu'on le croit au début la mamie ! Elle nous permet de d'approfondir la relation des frères entre eux, de mieux connaitre les 2 frères du milieu et de découvrir leur jalousie pour le "chouchou" Averell.
Rantanplan est à nouveau excellent avec sa nouvelle lubie de rester couché. Entre lui, Jolly Jumper qui continue à nous montrer ses nouvelles capacités extraordinaires (depuis quelques albums déjà) et les Dalton augmentés de leur maman, ça ne pouvait donner qu'un incontournable de la série.
Côté graphisme, toujours très bon dans ce style bien particulier à Morris. Il y un retour de ces étranges dégradés de couleurs (p.37) apparus pour la 1ere fois il y a quelques albums (au changement d'éditeur en fait). Mais ici ils sont mieux réussis.

30 4 2014
   

Cet album mérite encore un 4. Faire revenir les Dalton une fois de plus est un sacré défi, comment renouveler des gags et des situations sans tomber dans le déjà vu ?
Les Dalton qui s'évadent, Rantanplan qui les suit, Lucky Luke qui les pourchasse, déja vu et revu...même notre héros commence a en avoir marre.
Et c'est là que Goscinny invente: Ma Dalton. Son cabat, sa vieille pétoire, son chat Sweetie qui aura toute son importance. Le personnage est pittoresque, caricatural mais ô combien marrant. C'est donc une opération réussie pour Goscinny, qui renouvelle le genre en incluant un 5ème Dalton, il y rajoute quelques gags qui valent également le détour: le chien qui fait carpette, Averell qui mange du savon.
De son côté, Morris est au sommet de son art, pas la peine d'en dire plus.
Malheureusement pour avoir la note maximum il aurait fallu que les situations se renouvellent peut être un peu plus, puisqu'on a ici l'impression que ça tourne en rond après la moitié de l'album.
A noter également que Lucky Luke fume toujours, et que Jolly Jumper a maintenant des réflexions et des mimiques typiquement humaines.
Un bon épisode.

Agecanonix :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
19 9 2013
   

Les apparitions des Dalton parviennent toujours à voler la vedette à Luke, c'est encore le cas ici où il se lance dans une énième chasse après ces desperados bêtes et méchants, mais il se heurte à leur mère ; eh oui, même les Dalton ont une mère. C'est le prototype de la maman de l'Ouest, avec cabas, parapluie à tête de canard et coiffe recouvrant le menton proéminent et le gros nez propres à ses enfants ; elle avait déja été montrée dans un cadre accroché au mur dans Tortillas pour les Dalton.

Goscinny exploite tout ce qui se rattache aux mères, en forçant sur la distanciation entre le personnage de Ma (avec ses principes éducatifs et son sérieux) et ceux de ses fils (avec les défauts qu'on leur connaît) ; son autorité, les conseils qu'elle leur donne, sa façon ferme mais juste de commander... tout ceci est l'occasion de passages fort drôles et de bonnes répliques. Ma chamboule la vie de ses 4 fils, Joe n'étant plus le chef et ne dominant plus ses frères ; William et Jack sont un peu plus sollicités, et Averell devient le chouchou, mais toujours aussi crétin. Il y a également pas mal de scènes comiques avec le chien Ran Tan Plan qui a peur de Ma et qui confirme sa bêtise incommensurable.

Le personnage de Ma est devenue suffisamment pittoresque pour qu'il soit réutilisé dans d'autres épisodes de la série. Pour résumer, cet album, sans faire partie des meilleurs, est bien construit et remplit bien sa mission divertissante.

3 3 2011
   

Pour moi, cet album partait sur une bonne idée, à savoir l'exploitation du personnage de Ma Dalton. Et il faut avouer que l'image qui nous en est donnée est pittoresque et plutôt amusante. Son cabat et sa vieille pétoire, ainsi que son chat Sweety, sont autant d'éléments qui viennent lui donner du corps à ce personnage. J'ai bien apprécié cette nouvelle figure même si selon moi, il lui manque un peu de force et devient vite répétitive. C'est également un peu le cas du scénario, qui ne m'a pas passionné plus que cela : hormis quelques bonnes idées humoristiques, j'ai trouvé que l'histoire tombait un petit peu dans la répétition, avec ces attaques successives par les Daltons Mère et Fils. Peut-être également que retrouver les Dalton tels qu'on les voit depuis tant d'albums me lasse un petit peu : la colère de Joe, l'appétit et la bêtise d'Averell, sentent un peu trop le réchauffé à mon goût.

Cet album se veut avant tout humoristique et atteint sa cible en grande partie. Mais je me serais attendu à un peu plus de développements, à des enchaînements plus soignés, à quelque chose d'un petit peu plus profond. C'est assez distrayant, mais il manque un je ne sais quoi pour qu'il figure parmi mon palmarès de cette série.

25 3 2008
   

Voici un nouvel album dans lequel Goscinny exploite un des meilleurs filons de la série, à savoir les frères Dalton. Le thème est renouvelé cette fois par la présence de Ma Dalton, mère des 4 hors-la-loi, et vieille dame plutôt sympathique. Elle attire d’ailleurs la bienveillance des commerçants de son village qui s’amusent de la voir réclamer à l’aide d’un colt le mou pour son chat. Lucky Luke s’amuse aussi jusqu’au jour où les Dalton s’évadent et rendent visite à leur Maman...
Les ingrédients d’un bon Lucky Luke sont réunis : hold-up, évasion, colère de Joe, bêtise d’Averell; même Rantanplan est de la partie au grand désespoir de Jolly-Jumper. Goscinny s’amuse bien avec ces retrouvailles de famille et nous offre une histoire qui ne révolutionne pas le genre mais fait partie des bons albums de la série surtout par l’humour omniprésent (j’adore voir Averell manger du savon). Côté dessin, après plus de 30 albums, Morris maîtrise parfaitement le petit monde de Lucky Luke. Un classique pour amateurs du cow-boy solitaire.

7 9 2007
   

Goscinny met en scène dans cet album la mère des célèbres Daltons (évoquée dans L’évasion des Daltons : c’est elle qui leur fournissait la lime pour s’évader). Certains pourraient penser qu’en faisant cela Goscinny brise un tabou, mais le personnage est si bien employée que cela fonctionne (cela sera nettement moins le cas avec les parents d’Astérix et d’Obélix dans Astérix et Latraviata).

Le nouveau personnage a un caractère assez fort (voir la façon dont elle amadoue Rantanplan, ou celle dont elle fait ses courses) et se pose vite comme le chef par rapport à ses propres fils. Les Daltons semblent d’ailleurs voir leur hiérarchie se renverser, car Averell (le chouchou de sa maman) peut alors les dominer. Les trois autres feront tout pour monter dans l’estime de leur mère (voir les hold-up qu’ils font en se déguisant comme leur mère).

L’album est très drôle, et les Daltons y sont pour beaucoup : les scènes ou ils doivent manger du savon, la scène de l’évasion de Ma (où Averell arrive avec un chariot remplit de poules), ou l’évasion finale quand les Daltons mettent le feu à la prison, alors que Joe vient les délivrer. Rantanplan aussi est très drôle (« couché) et Lucky Luke doit le porter pendant une bonne partie de l’histoire (« Malade ? » « Non stupide »). A noter que c’est dans cet album que pour la première fois Joe est enchaîné à Rantanplan.

Le dessin de Morris est de la même qualité que le scénario de Goscinny, c’est à dire excellent. On peut seulement regretter la mauvaise adaptation dont il fera preuve en dessin animé.

7 12 2006
   

Si la précédente aventure des Dalton m'avait moyennement convaincu. Ici, c'est vraiment une réussite. Les auteurs utilisent la mère des Dalton et cela donne lieu à un comique jubilatoire. Celle-ci semble mener une vie bien tranquille, appréciée par les nombreux habitants de la ville, elle n'en reste pas moins la mère des 4 bandits les plus célèbres de l'ouest.
Pour la première fois, Averell, le chouchou de Ma, prend le pas sur Joe, en apparence. Le chien Rantanplan atteint des sommets de drôlerie. On est au sommet de son exploitation.
L'histoire est donc très originale et permet de renouveler le thème des évasions des Dalton, grâce à l'incorporation de ce nouveau personnage. Un peu, comme Billy The Kid, on regrettera juste que Goscinny n'ait pas plus exploité Ma Dalton.

24 8 2006
   

Ah, ça fait du bien ! Ca réconcilie avec Lucky Luke des ouvrages de cette qualité !
Que d'humour (en 2 cases je m'étais déjà plus amusé que lors de la lecture de plusieurs ouvrages récents mis en commun...), de dérision, de trouvailles (la mère des Dalton, dont on n'avait jamais entendu parler avant, il fallait y penser !) et de propositions de lectures, avec des personnages (ou des animaux) à comprendre à plusieurs niveaux, selon son envie ou le goût du jour.
On dira ce que l'on veut mais Goscinny+Morris c'était du solide. Le reste relève de la reconstruction, avec des matériaux plus ou moins bien choisis.
Jolly Jumper est très bon (et c'est un bon indicateur de la série), Rantanplan est à son meilleur (son plus mauvais ?) et soufre d'un syndrome rampant de docile soumission.
Quant aux Dalton, le piment qu'ils distillent à cet épisode ressemble à un cru savoureux que l'on se doit de conserver sous la langue avant de le restituer en bouche: il éclate d'une couleur qui nous illumine la tête d'effervescences paradisiaques.
Et non, je n'ai pas fumé (Lucky lui s'en donne encore le droit), mais j'ai apprécié ce tome, un parmi les meilleurs de la série, sans aucun doute.

17 1 2006
   

Cet album fait parti de mes Lucky Luke préférés. Quel régal de voir la mère des redoutables frères Dalton, faisant son marché un revolver à la main pour honorer la réputation de la famille.

Encore une fois, les Dalton vont s'échapper de prison, et encore une fois, Lucky Luke va les arrêter (ça s'est du résumé !)... Entre les deux, l'histoire fourmille de très bons dialogues et autres situations comiques. A noter que Rantanplan est encore au sommet de son art.

Album, d'une série ma foi très longue, à ne pas louper.

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Lucky Luke, tome 1 : La mine d'or de Dick Digger 18 3.50
Lucky Luke, tome 2 : Rodéo 10 3.30
Lucky Luke, tome 3 : Arizona 8 3.13
Lucky Luke, tome 4 : Sous le ciel de l'ouest 9 3.11
Lucky Luke, tome 5 : Lucky Luke contre Pat Poker 11 3.36
Lucky Luke, tome 6 : Hors-la-loi 11 4.09
Lucky Luke, tome 7 : L'Elixir du Docteur Doxey 8 3.13
Lucky Luke, tome 8 : Phil Defer 11 3.95
Lucky Luke, tome 9 : Des rails sur la prairie 8 3.31
Lucky Luke, tome 10 : Alerte aux pieds-bleus 10 2.80
Lucky Luke, tome 11 : Lucky Luke contre Joss Jamon 10 3.55
Lucky Luke, tome 12 : Les Cousins Dalton 10 3.75
Lucky Luke, tome 13 : Le juge 10 3.45
Lucky Luke, tome 14 : Ruée sur l'Oklahoma 9 3.67
Lucky Luke, tome 15 : L'évasion des Dalton 11 3.55
Lucky Luke, tome 16 : En remontant le mississipi 10 4.15
Lucky Luke, tome 17 : Sur la piste des Dalton 8 3.44
Lucky Luke, tome 18 : A l'ombre des derricks 9 3.72
Lucky Luke, tome 19 : Les rivaux de Painful Gulch 10 4.55
Lucky Luke, tome 20 : Billy the kid 10 4.25
Lucky Luke, tome 21 : Les collines noires 9 3.56
Lucky Luke, tome 22 : Les Dalton dans le blizzard 11 3.77
Lucky Luke, tome 23 : Les Dalton courent toujours 11 2.41
Lucky Luke, tome 24 : La caravane 9 4.06
Lucky Luke, tome 25 : La ville fantôme 7 3.21
Lucky Luke, tome 26 : Les Dalton se rachètent 8 4.19
Lucky Luke, tome 27 : Le 20° de cavalerie 11 4.09
Lucky Luke, tome 28 : L'escorte 9 3.61
Lucky Luke, tome 29 : Des barbelés sur la prairie 8 3.94
Lucky Luke, tome 30 : Calamity Jane 11 3.55
Lucky Luke, tome 31 : Tortillas pour les Dalton 12 4.29
Lucky Luke, tome 32 : La Diligence 10 4.15
Lucky Luke, tome 33 : Le Pied-Tendre 9 4.33
Lucky Luke, tome 34 : Dalton City 7 3.21
Lucky Luke, tome 35 : Jesse James 11 3.59
Lucky Luke, tome 36 : Western Circus 9 3.83
Lucky Luke, tome 37 : Canyon Apache 9 3.50
Lucky Luke, tome 38 : Ma Dalton 10 4.25
Lucky Luke, tome 39 : Chasseur de Primes 11 3.95
Lucky Luke, tome 40 : Le grand duc 7 3.43
Lucky Luke, tome 41 : L'héritage de Rantanplan 9 4.44
Lucky Luke, tome 42 : 7 histoires complètes 8 3.00
Lucky Luke, tome 43 : Le Cavalier Blanc 8 3.94
Lucky Luke, tome 44 : La Guérison des Dalton 9 4.44
Lucky Luke, tome 45 : L'empereur Smith 7 3.93
Lucky Luke, tome 46 : Le fil qui chante 13 4.12
Lucky Luke, tome 47 : Le Magot des Dalton 11 3.55
Lucky Luke, tome 48 : Le Bandit Manchot 10 3.25
Lucky Luke, tome 49 : La Ballade des Dalton et autres histoires 4 2.88
Lucky Luke, tome 50 : Sarah Bernhardt 11 2.82
Lucky Luke, tome 51 : La Corde du Pendu 5 2.00
Lucky Luke, tome 52 : Daisy Town 7 2.50
Lucky Luke, tome 53 : Fingers 7 3.36
Lucky Luke, tome 54 : le Daily Star 8 3.56
Lucky Luke, tome 55 : La fiancée de Lucky Luke 12 2.79
Lucky Luke, tome 56 : Le Ranch maudit 8 1.50
Lucky Luke, tome 57 : Nitroglycérine 12 3.21
Lucky Luke, tome 58 : L'Alibi 7 2.00
Lucky Luke, tome 59 : Le Pony Express 8 4.06
Lucky Luke, tome 60 : L'amnésie des Dalton 9 3.33
Lucky Luke, tome 61 : Chasse aux Fantômes 9 3.00
Lucky Luke, tome 62 : Les Dalton à la noce 7 2.21
Lucky Luke, tome 63 : Le Pont sur le Mississipi 7 3.43
Lucky Luke, tome 64 : Belle Starr 6 2.58
Lucky Luke, tome 65 : Le Klondike 8 3.56
Lucky Luke, tome 66 : O.K. Corral 7 3.14
Lucky Luke, tome 67 : Marcel Dalton 8 1.56
Lucky Luke, tome 68 : Le Prophète 6 2.75
Lucky Luke, tome 69 : L'Artiste Peintre 3 1.83
Lucky Luke, tome 70 : La légende de l'ouest 10 2.55