45 871 Avis BD |19 864 Albums BD | 7 817 séries BD
Accueil
Tome 47 : Le Magot des Dalton
 

Lucky Luke, tome 47 : Le Magot des Dalton

 
 

Résumé

Lucky Luke, tome 47 : Le Magot des DaltonAfin d'acceder au résumé de Lucky Luke, tome 47 : Le Magot des Dalton, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Lucky Luke, tome 47 : Le Magot des DaltonDifficile de succéder à Goscinny au scénario, Morris fait appel à Vicq, scénariste entre autres de certains épisodes de la série Sophie de Jidéhem.

Vicq ne s'en sort pas mal, il écrit un scénario plutôt sympathique et assez enlevé. L'évasion des Dalton, dans le camion à soupe est une bonne trouvaille.

Autre bonne idée : le juge débonnaire qui donne lieu à d'excellentes scènes de comique de mot. Les Dalton s'interrogent sur le sens du mot débonnaire. Certains des frères pensant qu'il s'agit d'un synonyme de cruauté.

On reprochera quelques lourdeurs, notamment dans les répliques de Jolly Jumper. Mais l'ensemble est plus que convenable, il aurait été bon que toute la série post-Goscinny soit de la même qualité. Il en est allé autrement !


Chronique rédigée par JAMES RED le 09/12/2006
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de JAMES REDReflet de l'avatar de JAMES RED
Statistiques posteur :
  • 536 (94,87 %)
  • 23 (4,07 %)
  • 6 (1,06 %)
  • Total : 565 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 4,97
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.55
Dépôt légal : Mars 1980

Avis des lecteurs

11 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Lucky Luke, tome 47 : Le Magot des Dalton, lui attribuant une note moyenne de 3,55/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

2 1 2018
   

Pour un premier album sans Goscinny c'est plutôt réussi. Vicq est un scénariste expérimenté qui arrive très bien à recréer l'ambiance générale d'un bon Lucky luke. Il y a de bonnes choses : en tête desquelles ça ne saute pas aux yeux que le scénariste à changé. Et ça c'est bon signe. Certes Goscinny pouvait faire beaucoup mieux mais il avait aussi des coups de moins bien avec lesquels ce dernier tome peut largement rivaliser. Le personnage du juge débonnaire, "l'évasion" vers l'intérieur du pénitencier... sont aussi de bonnes choses.
Mais il y a aussi de moins bonnes choses : dommage qu'il n'y ait pas Rantanplan, certaines réparties amusantes ne sont que du copié "sans effort" de ce que faisait Goscinny alors qu'un peu plus travaillées elles auraient pu être carrément hilarantes. Il y a aussi la cavalerie qui arrive comme un cheveu sur la soupe (d'où ils sortent ? Qui les prévient ?). Le faut pénitencier qui cache un lieu de débauche c'est pas mal, mais ça aurait été plus percutant s'il cachait des fouilles pour chercher ce fameux trésor par d'autres bandits que Butternut aurait aussi berné. Et le juge débonnaire serait là pour éviter les indésirables.
Bref, pour un album sans Goscinny c'est assez réussi. Un amateur non averti ne remarquerai pas son absence. Ça ne sera pas le cas pour bien d'autres suivants il me semble.

15 7 2014
   

Je me trouve bien embêté devant ce premier album de l'après Goscinny. C'est une bonne BD mais c'est pour moi assez différent d'un Lucky Luke classique. On est déjà plus dan le même humour, avant les dialogues faisaient mouche alors qu'ici les textes sont surchargés avec moultes explications qui nuisent à l'effet comique. Jolly Jumper parle trop alors qu'avant il se contentait d'une phrase bien placée par ci par là.
Rien de nouveau non plus du côté des Dalton, Goscinny nous amenait des situations ou des personnages différents en ne se contentant pas de les réutiliser. Ici rien de neuf, Joe est colérique, Averell mange toujours et ils font toujours 4 trous pour sortir (ou rentrer) du pénitencier.
Pour autant, je ne peux pas dire que ce soit mauvais, il y a des passages assez drôles, c'est juste différent et j'accroche moins.

Agecanonix :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
27 4 2014
   

Vicq est donc le premier scénariste à venir aider Morris après la disparition de Goscinny ; ce scénariste du journal Tintin a souvent été doué pour des séries humoristiques, et il le prouve dans cet épisode puisqu'il ne s'en sort pas trop mal : son scénario est inventif sans être génial.

Le début de l'album enchaîne de bons gags, dont celui des 4 trous dans le fourgon cellulaire (une idée repiquée à Goscinny qu'il a bien recyclée). On a affaire encore à une énième chasse aux Dalton évadés d'un pénitencier-passoire, malgré une méthode douce de dissuasion, ils sont assez bien utilisés et se font rouler par Buttercup.
Au contraire de Goscinny qui jouait sur tous les tableaux, Vicq se révèle plus doué pour les situations comiques que pour la drolerie des dialogues ; j'aime bien son gag-clin d'oeil du trompettiste noir Armstrong page 45.

Pour résumer, une aventure des Dalton qui ne figure pas parmi les plus mémorables, mais qui réussit à être tout à fait correcte.

Matthieubocopin :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de MatthieubocopinReflet de l'avatar de Matthieubocopin
30 1 2013
   

Une histoire sympathique et agréable à suivre. On est cependant assez loin des grandes réussites goscinniennes. Pourtant, cet album, le premier de l'ère post-Goscinny, ne manque pas d'intérêt et d'humour et n'a pas à rougir de la comparaison avec bon nombre d'albums qui suivront. Sympathique, c'est vraiment le mot... Mais pas plus...

20 3 2011
   

Jusqu'à maintenant, nous avons connu la période Morris et la période Morris/Goscinny. Et cette nouvelle ère qui s'annonce ne commence pas sous les meilleurs auspices. En effet, j'ai trouvé cet album des plus banals et des moins crédibles. On nous propose une farce autour des Dalton, mais cela ne m'a pas emmené bien loin. Jusqu'à maintenant, les Dalton ne partageaient pas leur cellule, et d'un seul coup, les voici qu'ils ont un autre détenu... et qui fait semblant de parler dans son sommeil pour leur indiquer l'endroit où il aurait caché un magot, magot qui se trouve justement dans un faux pénitencier... Le scénario est cousu de fil blanc et je n'y crois pas un seul instant. D'autant que les enchaînements sont mal réalisés. On sent la volonté de "faire Lucky Luke" sans vraiment y arriver. Ainsi, on retrouve quelques idées puisées dans les tomes précédents (plusieurs trous pour 4 Dalton, ca sent le réchauffé, et mettre en évidence ce qui est écrit sur les panneau des villes n'est à mon avis, pas une bonne idée). A noter tout de même que pour la première fois, en début d'album, les Dalton s'échappent alors qu'ils sont sous la garde de Lucky Luke (juste après que ce dernier ait qualifié de passoire le pénitencier). C'est assez rare pour être mentionné. Mais je trouve cet album mal dosé, et le faux pénitencier est une idée loufoque, certes, mais trop pour que je m'y retrouve, tout comme celle de la force dissuasive à l'évasion, expliquée par le directeur du pénitencier, à laquelle je n'ai pas adhéré.

Mais l'histoire n'est pas intéressante et l'intrigue est bien pauvre. Pour moi, c'est loin d'être une réussite.

22 7 2010
   

47éme album de la série Lucky Luke.

La couverture est très réussie. Les couleurs sont bien choisies, le vert des Dalton mélangé au violet de la nuit donne un joli contraste. Les Dalton sont parfaitement dessinés et il s'agit à mon avis de leur apparition sur couverture la plus réussie avec "Tortillas pour les Dalton".

Le scénario est assez banal mais est d'une remarquable efficacité. Les Dalton s'échappent avec un but bien précis : l'appât du gain est toujours utilisé d'une manière ou d'une autre chez Lucky Luke, mais là c'est très efficace. J'ai ressenti cette agréable ambiance que Goscinny mettait dans tous ses albums. Le scénario va assez vite et les situations sont vraiment bien trouvées et variées. Mais ce qui fait l'originalité du scénario, c'est que Lucky Luke qui est sur la trace des Dalton ne les rencontrent pas une seule fois de tout le tome. Du coup le héros et les méchants font leur propre besogne de tout le reste et l'histoire est un peu coupée en deux pour nous offrir plus de richesse dans l'album. L'intrigue du juge débonnaire de Red Rock Junction et l'hébergement des bandtis est assez intéressante et bien pensée. Elle sera d'ailleurs reprise de moins bonne manière dans Belle Starr d'ailleurs. Il y a tout de même quelques faiblesses comme le long démarrage du scénario mais ce n'est pas trop gênant.

Le dessin est une fois de plus très bon, les couleurs sont très variées et très jolies. Les décors sont originaux, le sallon derrière le pénitencier entouré de la forêt de pins, mon décor de l'ouest préféré. Le désert est toujours très beau.

Les personnages sont peux nombreux mais bien pensés. Le juge Pointdexter est agaçant et drôle à la fois et les Dalton, même si ce n'est pas leur(s) meilleur(s) rôle(s), sont toujours aussi bons. Lucky Luke est assez absent dans cet album et son rôle sera plus important vers la moitié du tome.

Premier album Post-Goscinny très réussi par rapport à bon nombre de tomes qui suivront. Bon sang, pourquoi Vicq n'a t-il collaboré avec Morris que pour ce tome ?

9 3 2010
   

Hallelujah ! Enfin un album de Lucky Luke digne de ce nom après la mort de René Goscinny. Oui, mais... c'est le premier album de l'après Goscinny qui a sans doute laissé une empreinte pour le tandem Vicq-Morris. Et on connait la suite…

Cet album propose une histoire qui tient en haleine le lecteur du début à la fin. En apprenant l’existence d’un trésor caché, les frères Dalton n’ont qu’une obsession en tête : le récupérer. Seul problème et de taille, le trésor serait situé près d’un rocher, lui-même situé dans un moderne pénitencier qui semble refermer un secret…

Il n’y a pas une seconde de répit. Le scénario est bien ficelé, pas grand-chose à lui reprocher à part peut-être les réflexions (un peu lourdes) de Jolly Jumper que l’on a connu en plus grande forme. Lucky Luke est fidèle à lui-même, peut-être un peu trop en retrait par rapport aux Dalton qui occupent clairement le haut de l’affiche.

Les dialogues sont excellents, les personnages intéressants (notamment Averell et le juge débonnaire). Les Dalton sont en très grande forme (même sans le regretté Rantanplan).

Niveau dessin, Morris nous livre un travail appliqué que chacun saura apprécier. Pour les couleurs, on reste dans le classique, rien d’extraordinaire mais rien de dérangeant.

En conclusion, du tout bon pour cet album. Pour ceux qui aiment la série, vous pouvez le lire sans crainte.

3 3 2010
   

Voici le premier "Lucky Luke" que j'ai lu en entier, et qui m'a convaincu d'acheter quelques albums (je suis heureusement tombé sur les meilleurs: "Le Pony Express", "Ma Dalton", "L'héritage de Ran-Tan-Plan", "Calamity Jane", "Le Fil qui chante", "La Diligence" sans oublier le légendaire "Tortillas pour les Dalton"). D'abord, on retrouve les Dalton, ce qui est toujours un plaisir, car je trouve la série sans intêret sans eux. Le scénario est assez simple: une fuite pour dénicher un trésor. Mais je trouve ce tome très réussi, notamment grâce à l'idée de la prison construite sur un magot. Les dessins et les couleurs sont excellents. Bref, le Magot des Dalton est vraiment réussi, et j'adore la couverture, et le dessin de Lucky Luke avec des pistolets à bulle à la fin (Scratch! ni vu ni connu, je le mets dans un porte-vues! Non, je blague! ). J'ai emprunté cet album à la bibliothèque de mon école primaire, à l'époque, et je crois que je l'achèterais un jour, pour le relire et replonger dans un moment de bonheur.
2 ans que je n'ai pas acheté de Lucky Luke! Il est temps que je m'y remette!
A acheter absolument!

29 9 2007
   

Ce premier Lucky Luke de l'après Goscinny est assez agréable à lire. Le nouveau scénariste (ou devrais je dire l'un des nouveaux) met de nouveau en scène les Dalton. Ce qui d'emblée montre que Goscinny n'est plus là, c'est l'absence de Ran Tan Plan (depuis Sur la piste des Dalton et jusque La guérison des Dalton, Goscinny a toujours associé les Dalton et Ran Tan Plan).

L'histoire est très bonne (nos quatre bandits cherchant un trésor dans un pénitencier). L'auteur glisse de nombreux gags dont ceux récurrents des billets de trois dollars et du juge débonnaire (« petit polisson va »). L'évasion des Dalton est originale, et bien amené (c'est l'homme qui les a ramené en prison qui involontairement les en fait sortir). Averell y est d'ailleurs excellent (il est difficile de faire passer les bouts de lard par la paille).

Morris étant toujours au dessin, sur ce point, cela reste donc très bon.

On a donc un bon album de l'après Goscinny. dommage que tous les albums suivants n'ai pas suivi ce même sens.

21 1 2007
   

Sans Goscinny, la série doit continuer. C'est du moins ce que pense Morris, qui renonçant à écrire seul le scénario, se fait aider.
Ca va fournir une série de livres inégaux, et pas forcément de qualité.

Là, on est au début des collaborations de Morris, et ce n'est pas si mal.
On se promène avec les Dalton un peu partout, attaque de train et pénitencier, mais la différence c'est que les Dalton tentent cette fois d'entrer en prison !
Le monde à l'envers, vous dis-je.
D'ailleurs on se rendra compte que les prétendus honnêtes gens ne le sont pas forcément, et que la cavalerie arrive toujours à temps.

Sans être le plus original des Lucky Luke, ce tome se laisse lire tranquillement et ne trahit pas le cow-boy solitaire.
Certes, ce n'est pas non plus le plus achevé des ouvrages, mais c'est sympathique à lire, et ça passe bien. Alors ?

Tous les albums de la série
Album Avis Moyenne
Lucky Luke, tome 1 : La mine d'or de Dick Digger 18 3.50
Lucky Luke, tome 2 : Rodéo 10 3.30
Lucky Luke, tome 3 : Arizona 8 3.13
Lucky Luke, tome 4 : Sous le ciel de l'ouest 9 3.11
Lucky Luke, tome 5 : Lucky Luke contre Pat Poker 11 3.36
Lucky Luke, tome 6 : Hors-la-loi 11 4.09
Lucky Luke, tome 7 : L'Elixir du Docteur Doxey 8 3.13
Lucky Luke, tome 8 : Phil Defer 10 4.00
Lucky Luke, tome 9 : Des rails sur la prairie 8 3.31
Lucky Luke, tome 10 : Alerte aux pieds-bleus 10 2.80
Lucky Luke, tome 11 : Lucky Luke contre Joss Jamon 9 3.50
Lucky Luke, tome 12 : Les Cousins Dalton 10 3.75
Lucky Luke, tome 13 : Le juge 10 3.45
Lucky Luke, tome 14 : Ruée sur l'Oklahoma 9 3.67
Lucky Luke, tome 15 : L'évasion des Dalton 11 3.55
Lucky Luke, tome 16 : En remontant le mississipi 10 4.15
Lucky Luke, tome 17 : Sur la piste des Dalton 8 3.44
Lucky Luke, tome 18 : A l'ombre des derricks 9 3.72
Lucky Luke, tome 19 : Les rivaux de Painful Gulch 10 4.55
Lucky Luke, tome 20 : Billy the kid 10 4.25
Lucky Luke, tome 21 : Les collines noires 9 3.56
Lucky Luke, tome 22 : Les Dalton dans le blizzard 11 3.77
Lucky Luke, tome 23 : Les Dalton courent toujours 11 2.41
Lucky Luke, tome 24 : La caravane 9 4.06
Lucky Luke, tome 25 : La ville fantôme 7 3.21
Lucky Luke, tome 26 : Les Dalton se rachètent 8 4.19
Lucky Luke, tome 27 : Le 20° de cavalerie 11 4.09
Lucky Luke, tome 28 : L'escorte 9 3.61
Lucky Luke, tome 29 : Des barbelés sur la prairie 8 3.94
Lucky Luke, tome 30 : Calamity Jane 11 3.55
Lucky Luke, tome 31 : Tortillas pour les Dalton 11 4.36
Lucky Luke, tome 32 : La Diligence 10 4.15
Lucky Luke, tome 33 : Le Pied-Tendre 8 4.31
Lucky Luke, tome 34 : Dalton City 7 3.21
Lucky Luke, tome 35 : Jesse James 10 3.50
Lucky Luke, tome 36 : Western Circus 9 3.83
Lucky Luke, tome 37 : Canyon Apache 9 3.50
Lucky Luke, tome 38 : Ma Dalton 10 4.25
Lucky Luke, tome 39 : Chasseur de Primes 11 3.95
Lucky Luke, tome 40 : Le grand duc 7 3.43
Lucky Luke, tome 41 : L'héritage de Rantanplan 9 4.44
Lucky Luke, tome 42 : 7 histoires complètes 8 3.00
Lucky Luke, tome 43 : Le Cavalier Blanc 8 3.94
Lucky Luke, tome 44 : La Guérison des Dalton 9 4.44
Lucky Luke, tome 45 : L'empereur Smith 7 3.93
Lucky Luke, tome 46 : Le fil qui chante 13 4.12
Lucky Luke, tome 47 : Le Magot des Dalton 11 3.55
Lucky Luke, tome 48 : Le Bandit Manchot 10 3.25
Lucky Luke, tome 49 : La Ballade des Dalton et autres histoires 4 2.88
Lucky Luke, tome 50 : Sarah Bernhardt 10 2.85
Lucky Luke, tome 51 : La Corde du Pendu 5 2.00
Lucky Luke, tome 52 : Daisy Town 7 2.50
Lucky Luke, tome 53 : Fingers 7 3.36
Lucky Luke, tome 54 : le Daily Star 8 3.56
Lucky Luke, tome 55 : La fiancée de Lucky Luke 12 2.79
Lucky Luke, tome 56 : Le Ranch maudit 7 1.57
Lucky Luke, tome 57 : Nitroglycérine 12 3.21
Lucky Luke, tome 58 : L'Alibi 7 2.00
Lucky Luke, tome 59 : Le Pony Express 8 4.06
Lucky Luke, tome 60 : L'amnésie des Dalton 9 3.33
Lucky Luke, tome 61 : Chasse aux Fantômes 9 3.00
Lucky Luke, tome 62 : Les Dalton à la noce 7 2.21
Lucky Luke, tome 63 : Le Pont sur le Mississipi 7 3.43
Lucky Luke, tome 64 : Belle Starr 6 2.58
Lucky Luke, tome 65 : Le Klondike 8 3.56
Lucky Luke, tome 66 : O.K. Corral 7 3.14
Lucky Luke, tome 67 : Marcel Dalton 8 1.56
Lucky Luke, tome 68 : Le Prophète 6 2.75
Lucky Luke, tome 69 : L'Artiste Peintre 3 1.83
Lucky Luke, tome 70 : La légende de l'ouest 10 2.55