40 556 Avis BD |17 188 Albums BD | 6 924 séries BD
Accueil
Tome 3 : Gaïl
 

Lone Sloane, tome 3 : Gaïl

 
 

Résumé

Lone Sloane, tome 3 : GaïlAfin d'acceder au résumé de Lone Sloane, tome 3 : Gaïl, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Lone Sloane, tome 3 : GaïlNouvel opus de la saga de Lone Sloane, le néo-terrien aux yeux rouges...

A nouveau ça décoiffe, ça "déménage"... Une guerre au niveau galactique dont le pion central est notre héros.

Druillet étale son talent dans un album baroque, éclatant, sale et beau en même temps. Les corps explosent, le sang gicle, la vie humaine ne compte pas... Un bain de sang général pour une rédemption salutaire...
Les couleurs sont à dominante rouge, illustrent bien la fournaise physique et mentale dans laquelles sont plongés les prisonniers... jouets des princes et des dieux.

Un labyrinthe sans issue pour une finale apocalyptique...

Du grand art.

NOTICE INFO :
Cet album, paru en 1978, a été édité par Druillet lui-même. Dans l'édition originale, le lettrage du titre est de teinte vert clair.


Chronique rédigée par LYmagier le 11/10/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 2423 (92,59 %)
  • 136 (5,20 %)
  • 58 (2,22 %)
  • Total : 2617 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter d'occasion : 6,25 8,90
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Janvier 2000

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Lone Sloane, tome 3 : Gaïl, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

27 6 2012
   

"Gaïl", où la déchéance d'un héros et sa renaissance !
Plus que jamais, il y a du Druillet dans son personnages récurent. Les premieres planches de l'album datent de 1974, mais il sera achevé fin 77, début 78.
Car entretemps l'auteur a perdu sa femme, et son exutoire a été "La Nuit"...
Il laisse donc un temps son guerrier qui a perdu la flamme et le rouge de ses yeux, jeté au beau mimieu de la fange emprisonnée sur Sainte-Marie. Un héros en pleine déchéance, qui a perdu son vaisseau, ses amis, son pouvoir. Plongé dans les abîmes de la défonce. Mais Lone Sloane est enjeu politique, et les barons de la galaxie tentent de le manipuler pour asseoir définitivement l'autorité qu'ils entendent imposer au reste des planètes.
C'est sans compter sur la capacité de Sloane a se révolter contre son propre destin pour infléchir la trajectoire de son parcours.
Dans "Gaïl", tout est titanesque, le début de l'album est une démonstration. Les planches apocalyptiques défilent, plus inquiétantes les une que les autres. Et même si le temps qui a passé entre la première partie de l'album et sa conclusion marque aussi une césure dans le visuel, c'est un nouveau voyage fou qu'on effectue.
Encore un album mythique !