44 450 Avis BD |19 160 Albums BD | 7 625 séries BD
 

Les reines de sang - Isabelle, la louve de France, tome 1

 
 

Résumé

Les reines de sang - Isabelle, la louve de France, tome 1Afin d'acceder au résumé de Les reines de sang - Isabelle, la louve de France, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les reines de sang - Isabelle, la louve de France, tome 1Après le premier tome sur Aliénor d'Aquitaine, j'ai décidé de lire le premier tome consacré à Isabelle de France.

La période abordée dans ce livre le fut essentiellement dans le tome 1 des rois maudits de Maurice Druon (le roi de fer) et dans le tome 2 (la reine étranglée) pour les 3-4 dernières pages. L'histoire est donc très bonne et il est original de la voir avec les yeux d'Isabelle (dans les rois maudits, on la voit avec ceux de Robert d'Artois). On retrouve donc comme scènes importantes la mort des templiers, la découverte de l'infidélité des filles de Bourgogne ou encore le meurtre de Marguerite de Bourgogne. L'histoire nous montre bien l'amour et le respect qui existe entre Isabelle et son père le roi Philippe Iv malgré le côté dur de ce dernier.

Mais si le scénario respecte la période, on peut lui reprocher certaines exagérations (comme on peut le constater avec le tome 1 sur Aliénor d'Aquitaine). Ainsi je doute fort par exemple que se soit Isabelle qui ai pu suggérer à Robert d'Artois de tuer Marguerite de Bourgogne pour que ce dernier obtienne les faveurs de Louis devenu le roi de France Louis X, ou que se soit Marguerite de Bourgogne qui ai suivi Blanche de Bourgogne dans leurs infidélités vis à vis de leurs époux. Blanche apparaît d'ailleurs sous un point de vue assez négatif (en tout cas quand on a vu son interprétation par Catherine Hubeau dans la série de 1972 des rois maudits, cela tranche vraiment).

Les dessins sont également très bons, surtout en ce qui concerne les personnages d'Isabelle


Chronique rédigée par difool le 26/11/2016
 
 
Statistiques posteur :
  • 880 (70,68 %)
  • 31 (2,49 %)
  • 334 (26,83 %)
  • Total : 1245 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.50
Dépôt légal : Octobre 2012

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les reines de sang - Isabelle, la louve de France, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 4,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

31 1 2017
   

Pour avoir été bercé très jeune par le feuilleton "les Rois maudits" (la version de 1972, la seule, l'unique, pas ce fade et incolore remake de 2005), et la lecture du roman de Maurice Druon dont il est l'adaptation, j'ai sans doute approfondi ma passion du Moyen Age, et surtout ses turpitudes politiques et sentimentales souvent sanglantes, spécialement celles de ces XIIIème et XIVème siècles, avec le règne du "roi de fer" Philippe IV le Bel, les déboires territoriaux de Robert d'Artois avec sa catin de tante Mahaut, le scandale des brus du roi connu sous l'affaire de la Tour de Nesle, le règne du chétif Louis X le Hutin qui a succédé à Philippe, et les débuts directs de la guerre de Cent Ans.

Dans tout ceci, se débat Isabelle qui fait son trou à force d'intrigues de palais et de poigne de fer, en dépit de son statut passif à la cour d'Angleterre où son époux la traite comme un chien ; elle jouera d'ailleurs un rôle bien plus ferme et digne d'un homme, que celui de son piètre époux Edouard II, roi homosexuel qui ne pense qu'à s'amuser avec ses favoris, et bien moins capable que ne l'avait été son père Edouard Ier ; il ne fera qu'affaiblir le pays, d'où le fait qu'Isabelle en prendra le contrôle plus tard. Savourant sa vengeance envers tous ceux qui l'ont humiliée (notamment Marguerite de Bourgogne), elle restera toujours forte avec un caractère hérité de son père.

Je ne pouvais donc que m'émerveiller à la lecture de ce tome qui reprend la trame classique développée par "les Rois Maudits". Les événements sont riches, il y a une densité d'informations et matière à traiter une histoire passionnante qui malgré de nombreux dialogues et sa complexité politique reste accessible à un public pas forcément familier de cette période historique ; les scénaristes savent rendre cette histoire compréhensible et captivante, c'est l'essentiel dans un premier temps.

Et quand le dessin est à la hauteur de l'intrigue, que demander de plus ? Calderon fait preuve d'une grande maîtrise graphique, son dessin est somptueux, décors et costumes sont fidèles, malgré quelques raccourcis narratifs et une vision soft du supplice des frères d'Aunay ; dans une Bd plus mordante, il aurait sans doute été beaucoup plus cru, car ce supplice fut dans la réalité d'une atrocité sans nom ; ici le public visé est large, il fallait faire moins violent. De même que le portrait du roi Edouard II est ici plus viril et bien trop flatteur. Mis à part ces petit griefs, cet album est à lire absolument pour qui s'intéresse au Moyen Age.