46 602 Avis BD |20 218 Albums BD | 7 891 séries BD
 

Les reines de sang - Aliénor la légende noire, tome 3

 
 

Résumé

Les reines de sang - Aliénor la légende noire, tome 3Afin d'acceder au résumé de Les reines de sang - Aliénor la légende noire, tome 3, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les reines de sang - Aliénor la légende noire, tome 3A l'occasion de la sortie de ce tome 3, j'en ai profité pour relire une bio d'Aliénor afin de me remémorer divers événements et faits. On peut dire en conclusion qu'ici, les auteurs ne brodent pas tant que ça dans leur vision d'Aliénor, même s'ils grossissent encore certains traits et accréditent les rumeurs , dont la plus troublante et la plus néfaste pour Aliénor : celle de sa prétendue relation interdite avec son oncle Raymond, qui est montrée donc ici, alors qu'elle n'a jamais été réellement prouvée ; plusieurs chroniqueurs ont profité de la réputation de légèreté d'Aliénor.

Comme ils le précisent dans leur dédicace en début d'album, les auteurs s'inspirent de la fameuse légende noire entourant Aliénor et usent de certaines libertés pour étoffer le personnage en jouant de certaines zones d'ombre de l'Histoire. C'est donc une interprétation romancée de sa vie reposant sur les faits historiques avérés. Ah ben bravo ! pourquoi les 2 scénaristes n'ont-ils pas averti les lecteurs dès le début, ça m'aurait évité d'être négatif sur le tome 1....enfin bon passons, je ne m'étais donc pas trompé, il y avait beaucoup d'erreurs dues à la narration qui veut toujours éblouir le lecteur par une dramatisation soutenue.

En cela, ce tome 3 sera sans aucun doute le plus pesant car le plus tourné vers la politique, tout en insistant sur la rupture avec Louis VII qui devient maintenant inévitable ; après l'échec de la croisade, les 2 époux regagnent la France en 1149 sur 2 bateaux différents, c'est déjà un signe. Malgré leur plus grand soin sur le plan historique, les auteurs n'évitent cependant pas une erreur importante : en 1148, Henri Plantagenêt n'est pas encore roi d'Angleterre, il ne le sera qu'en 1154 ; une telle faute dans une Bd de ce calibre est impardonnable, il faut se relire je sais pas... mais on ne doit pas publier ça...

Mis à part ça, c'est un bon album, le dessin est encore plus beau, Gomez réussit encore des planches magnifiques, et bénéficie d'une colorisation plus riche, en dépit de visages qui étrangement, sont par moments pas très adroits.


Chronique rédigée par Agecanonix le 01/10/2015
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
Statistiques posteur :
  • 487 (98,38 %)
  • 8 (1,62 %)
  • Total : 495 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,50 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 9,89
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Mars 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les reines de sang - Aliénor la légende noire, tome 3, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

17 1 2017
   

Un tome 3 qui se différencie des deux premiers et c'est logique. Les deux premiers étaient basés sur un long flashback et à la fin du deuxième tome on revenait au point de départ, c'est à dire la première scène du tome 1.

L'histoire se poursuit donc après les événements des tomes précédents et cette fois elle n'est plus racontée par un personnage (Louis VII dans les tomes 1 et 2). Elle prend plus de temps à poser la situation et peut du coup sembler un peu longue, mais on retrouve tout ce qui a marqué cette période à savoir l'absence d'héritier, le départ en croisade, les tensions dans le couple royal et j'en passe. Ce tome est très politique sans que cela soit difficile à comprendre, ni ennuyeux. On voit les personnages évoluer.

On pourra par contre regretter certaines libertés ou oublis avec la réalité historique. Comme le cite Agecanonix, les auteurs présentent comme un fait établi la relation intime entre Aliénor et son oncle. De plus la façon dont est présentée la croisade nous donne l'impression que les erreurs faites lors de celle-ci ne sont que du ressort d'Aliénor. On passe sous silence l'attaque contre Damas voulu par Louis VII (pour être sur dans ce que j'écris, j'ai revisionné le secret d'histoire de Stéphane Bern consacré à Aliénor).

Ces quelques libertés qui ne sont tout de même pas aussi nombreuses qu'avant ne nuisent cependant pas à la lecture et à la qualité du scénario. Le dessin est lui mieux maîtrisé qu'avant.