46 602 Avis BD |20 218 Albums BD | 7 891 séries BD
 

Les reines de sang - Aliénor la légende noire, tome 1

 
 

Résumé

Les reines de sang - Aliénor la légende noire, tome 1Afin d'acceder au résumé de Les reines de sang - Aliénor la légende noire, tome 1, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les reines de sang - Aliénor la légende noire, tome 1Bon, je suis bien placé pour parler d'Aliénor, c'est la grande souveraine de vers chez moi, et son souvenir est largement évoqué surtout à Bordeaux (avec le Palais de l'Ombrière cité dans cet album, mais détruit au XVIIIème siècle, il n'en reste que le nom à travers des rues du Vieux Bordeaux), mais aussi ce souvenir subsiste à Poitiers où était sa cour, ainsi qu'à La Rochelle... Il faut savoir que l'Aquitaine du temps d'Aliénor n'avait pas la même superficie que la Région administrative d'aujourd'hui, elle était le plus vaste ensemble de territoires existant au XIIème siècle, puisqu'elle s'étendait sur l'actuel Bordelais, le Poitou, l'Aunis, l'Angoumois, le Limousin, la Gascogne et une partie de l'Auvergne, le tout jusqu'au Pyrénées...On comprend donc quel sera l'enjeu lorsqu'elle épouse le roi de France Louis VII qui lui, ne possédait qu'un territoire bien plus petit, situé autour de Paris, avec l'Orléanais au sud et la région de Senlis au nord...

Avec cet album sur Aliénor, vous pensez bien que j'ai accouru, je connais parfaitement le personnage, ayant lu plusieurs biographies sérieuses. Après lecture, je reste cependant circonspect car le résultat un peu nuancé n'est pas entièrement dithyrambique.
La première approche montre une reine plus complexe et plus autoritaire que l'on connait, son caractère est à peu près conforme à ce que j'ai pu lire dans mes bios : son goût pour la poésie et les trouvères, son insouciance de jeunesse, sa dot considérable (en territoires, comme je l'explique plus haut), sa légendaire beauté, son exubérance commune aux gens du Sud, son goût pour les fêtes... tout ceci est juste et assez bien montré dans ce volume.

Mais l'aspect sombre montré dans ce tome 1 me parait bien excessif ; je veux bien que des scénaristes en rajoutent un peu pour corser la dramatisation et égayer le récit, mais de là à trop pimenter, halte là ! tout doux mes agneaux ! Ils font délibérément d'Aliénor une reine manipulatrice de façon appuyée, une politique intrigante maniant avec dextérité la perfidie. Certes, elle fut ainsi, mais bien plus tard, lorsqu'elle aura pris de l'âge lors de son second mariage avec Henri Plantagenêt, et elle saura en jouer avec réussite. Mais à 16 ans, elle n'est pas encore disposée à ça, elle s'intéresse surtout aux arts, pas encore à la politique, elle ne fomente pas encore de complots et n'est pas retorse.

Tout au plus, on sait qu'elle a pu avoir quelque influence sur Louis, encore faible époux et roi trop monacal qui se destinait à la prêtrise, et trop confiné dans les jupes de sa mère ; vous pensez bien qu'en voyant arriver dans son lit une jeune fille qui était déjà une femme d'une grande beauté, il n'a pu qu'être subjugué, en se pliant à certains caprices que la belle n'a pas eu de mal à obtenir (cet aspect est montré ici).
Le personnage de Suger est également montré sous un angle négatif, c'était le conseiller du roi qui écoutait ses avis et ne souhaitait pas contrarier l'Eglise. Quant à Marcabru (qu'on nomme Marcabrun en Gascogne), c'était un trouvère protégé par Aliénor qui ne se serait pas débarrassé de lui de la façon dont on le voit ici, elle tenait trop à ses trouvères qui lui rappelait son Aquitaine natale.

Il y a donc dans ce premier album des erreurs et des traits grossis, mais bon, ça n'affecte pas la lecture, ça peut gêner les puristes, mais dans l'ensemble, cet album est bon, avec une bonne description des rouages d'une cour royale au XIIème siècle, le tout est passionnant même s'il y a peu d'action. Quant au dessin, il est très beau, l'encrage est gras au départ, et sur les 10-12 premières planches, les personnages ne sont pas encore maitrisés, surtout les visages ; mais on sent que le dessinateur va gagner en puissance. Lui aussi fait de petites erreurs : la courbe de la Garonne au XIIème siècle n'a pas du tout la configuration montrée ici, mais ce n'est pas bien grave..

Un très bon album introductif, si l'on excepte les petits défauts que j'ai décrits


Chronique rédigée par Agecanonix le 01/10/2015
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de AgecanonixReflet de l'avatar de Agecanonix
Statistiques posteur :
  • 487 (98,38 %)
  • 8 (1,62 %)
  • Total : 495 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,50 Note générale
  • Originalité : 4,50 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 14,20 14,20 14,20
Acheter d'occasion : 6,26
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Avril 2012

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les reines de sang - Aliénor la légende noire, tome 1, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

20 11 2016
   

Passionné d'histoire avec un grand H, j'ai hésité avant de choisir ce tome. J'ai en effet été partagé entre ce dernier et le tome 1 de cette même collection consacrée à Isabelle de France (la louve de France). Et je dois dire que je ne regrette pas mon choix et ne rejette pas non plus l'idée de prendre plus tard les albums sur Isabelle.

Niveau dessin, j'ai été vraiment emballé, même si il faut le reconnaître il est difficile de savoir si il est fidèle ou non à la réalité. Il n'existerait par exemple qu'une seule représentation d'Aliénor faite de son vivant.

Le scénario arrive vraiment à nous captiver du début à la fin. J'ai apprécié qu'il soit basé sur un retour en arrière et qu'il soit raconté par un des protagonistes (ici le roi Louis VII). En sera t'il de même pour les suivants? L'histoire étant très prenante, on en vient à pardonner les quelques erreurs ou exagérations, en espérant que celles-ci ne deviennent pas trop importantes par la suite.

En tout cas ce tome 1 me donne envie de lire la suite et c'est un autre bon point.