46 600 Avis BD |20 216 Albums BD | 7 891 séries BD
Accueil
Tome 5 : Un couple d'enfer
 

Les nombrils, tome 5 : Un couple d'enfer

 
 

Résumé

Les nombrils, tome 5 : Un couple d'enferAfin d'acceder au résumé de Les nombrils, tome 5 : Un couple d'enfer, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les nombrils, tome 5 : Un couple d'enferJe dois avouer que la parution prochaine du cinquième tome des Nombrils me faisait un peu peur. Etant arrivé à la fin d’un arc, à savoir la rupture entre Karine et Dan, et surtout entre Karine et elle-même, je me demandais comment les auteurs allaient pouvoir donner un nouveau souffle à la série, qui aurait très bien pu se terminer là. Mal m’a pris de douter de ce délectable et très drôle soap opera au sein du milieu lycéen ; ce dernier opus est un vrai plaisir, dans la droite lignée des précédents.

Albin, le guitariste albinos tout de blanc vêtu, entraperçu au sein de quelques planches du quatrième opus et qui finissait finalement dans les bras de la nouvelle et bien dark Karine prend toute son importance ici. Et le personnage ne manque pas d’intérêt…
Mais l’un des côtés les plus amusants est l’inversion totale des rôles entre Karine et Dan, donnant lieu à plusieurs situations cocasses voire assez pathétiques… souvent liées aux deux pestes, Vicky et Jenny, toujours à l’affiche. Mais le plus remarquable est que les Nombrils gagne en intensité ! Oui ! (Ne vous limitez pas à la première planche)

Toujours constitué de gags faisant avancer l’histoire, le récit reste bien mené. Et cette fois, la fin est digne d’un thriller (je n’exagère pas, ou à peine). En tout cas, j’ai apprécié la lecture, qui a quand même duré une bonne heure. J’ai pris mon temps, en effet, pour apprécier la multitude de détails et de clins d’œil ornant les cases et les décors. Plusieurs célèbres affiches de films notamment sont accrochées aux murs de l’appartement d’Albin, et le Black Holes and Revelations de Muse traîne dans un coin, preuve de bon goût… Ou encore des petites touches d’humour se passant dans le dos des protagonistes, le tout avec le trait courbe et la palette de couleurs caractéristique de la série.

Je ne m’en lasse pas !


Chronique rédigée par kev8 le 30/12/2011
 
 
Statistiques posteur :
  • 59 (39,86 %)
  • 65 (43,92 %)
  • 24 (16,22 %)
  • Total : 148 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 4,99
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Novembre 2011

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les nombrils, tome 5 : Un couple d'enfer, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

22 3 2012
   

Avec ce nouveau tome, les auteurs arrivent une nouvelle fois à nous surprendre

Les changements mis en place à la fin du tome 4 se poursuivent dans ce tome 5. Le personnage de Karine continue donc son changement, ce qui donne une nouvelle image au personnage. Cela permet également de développer le personnage d'Albin (apparu dans le tome précédent). Ce point est une des forces des auteurs: faire apparaître un personnage dans un numéro de la série pour le développer dès le suivant (comme ce fut par exemple le cas avec Mélanie). D'ailleurs vous verez que ce personnage d'Albin est pas aussi blanc qu'il n'y paraît.

Les autres personnages ne sont pas en retrait. On assiste donc tour à tour à la brouille entre Karine et Jenny et Vicky, aux tentatives des deux dernières pour séparer la première d'Albin et enfin à la dispute entre Jenny et Vicky. Ce tome nous permet également d'en savoir plus sur le passé de nos trois héroïnes. Tout cela fait que même si cet album est composé de gags en une seule planche, on suit une vraie histoire pendant les 50 pages de cet album. Les événements se construisent petit à petit sous nos yeux et on va même de révélations en révélations.

Certains gags sont vraiment très droles, comme par exemple celui où vicky et Jenny écrivent une lettre anonyme à Karine sur laquelle Jenny écrit derrière ... son adresse. d'autres sont plus tendres, comme celui avec le journal intime de Vicky. Cette variété dans les gags fait également qu'on ne se lasse pas.

La fin de ce tome met en place un suspens certainement encore plus fort que ceux de tous les autres tomes de la série. Tout cela fait donc de ce cinquième album un tome aussi bon que les précédents