45 977 Avis BD |19 906 Albums BD | 7 826 séries BD
Accueil
Tome 2 : Ophyde la géminée
 

Les Naufragés d'Ythaq, tome 2 : Ophyde la géminée

 
 

Résumé

Les Naufragés d'Ythaq, tome 2 : Ophyde la géminéeAfin d'acceder au résumé de Les Naufragés d'Ythaq, tome 2 : Ophyde la géminée, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Naufragés d'Ythaq, tome 2 : Ophyde la géminéeJ’avais ouvert le premier tome avec beaucoup d’appréhension, mais l’avais finalement refermé avec un sentiment positif face à ce nouveau monde et cette histoire dynamique d’Arleston. Et voilà que le premier tome à peine refermé, je découvre que le deuxième tome est déjà sorti (un avantage du travail moderne à la chaîne).

Si dans le premier tome on avait encore la bonne surprise de découvrir un nouveau monde et de nouveaux personnages, dans ce deuxième tome l’aventure de Granite, Navarth, Caliste, Tao et Krurgor continue de façon intéressante, mais d’après une recette connue et réchauffée.

Bon, c’est vrai que le dessin de Floch est irréprochable même si cela reste du typique ‘Soleil’, que la narration est excellente et que l’histoire est très dynamique. L’histoire connaît beaucoup de péripéties, on a droit à 62 pages (des planches ont été ajoutées en début d’album si l’on est attentif à la numérotation), le dénouement est un peu facile, mais on a surtout l’impression que maintenant que cette série est sur la route, ils ont branché le ‘cruise control‘ et qu’à la fin du voyage il n’y aura rien à retenir.

Loin de moi l’envie de critiquer la créativité débordante d’Arleston, ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il remplit une bonne partie de ma bibliothèque. Seulement j’ai parfois l’impression de me retrouver à la cantine Soleil-Arleston et de bouffer chaque fois le même plat, mais bon tant qu’il y a des milliers d’imbéciles qui, comme moi, vont acheter l’album, ils seraient vachement stupides chez Soleil de ne pas continuer à les produire à la chaîne.

J’aime beaucoup les premiers tomes de chaque série d’Arleston ("Trolls de Troy", "Lanfeust des Etoiles", "Lanfeust de Troy", "Naufragés d'Ythaq") et je conseillerai d’ailleurs à tout le monde de lire ces tomes d’Arleston, mais ce qui est dommage c’est que je ne puisse conseiller de continuer ces séries par après.

Donc, si vous n’êtes pas un habitué de la cantine Arleston-Soleil et que vous avez aimé le premier tome, courrez vite acheter ce deuxième tome ! Par contre, si vous en avez un peu marre de bouffer du réchauffé et qu’à l’approche des fêtes vous voulez une fois manger du caviar : achetez un Brunschwig et ayez ensuite la patience d’attendre le prochain, car du caviar ça ne se mange pas tous les jours !


Chronique rédigée par yvan le 28/11/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 2374 (58,34 %)
  • 1123 (27,60 %)
  • 572 (14,06 %)
  • Total : 4069 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 1,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 5,48
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.10
Dépôt légal : Novembre 2005

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Naufragés d'Ythaq, tome 2 : Ophyde la géminée, lui attribuant une note moyenne de 3,10/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

24 4 2018
   

Je vois que les séries d'Arleston font débat. J'ai déjà dit qu'à la base je n'aime pas spécialement ses séries, je trouve l'humour d'Arleston beaucoup trop lourd, et c'est ce qui me bloque assez souvent. Pour autant, je n'aime pas plus "Lanfeust" que "Les Naufragés d'Ythaq" ou "Les Forêts d'Opale", la seule que je trouve particulièrement loupée pour le moment c'est "Moréa".

Vous l'aurez compris en ce moment, j'enchaine les tomes du scénariste, et je commence donc ce tome 2 d 'Ythaq sans a priori particulier.

Et donc: je trouve ce tome 2 beaucoup plus réussi que le précédent tome. Il y a pas mal de péripéties, peut être même un peu trop puisque ça prend clairement le pas sur le fond. Mais on en a l'habitude, avec le scénariste, ce qui compte c'est de ne pas s'ennuyer. Et c'est le cas, on assiste à des combats, des poursuites, des usurpations d'identité, des chantages. C'est vraiment plaisant. L'humour n'est pas trop lourd, et puis je trouve que ça se prête bien à cette série, je dirai même mieux qu'à un "Lanfeust". Puisque Ythaq annonce d'entrée la couleur, ce n'est pas une série qui se prend trop au sérieux, alors que ce n'est pas le cas pour un Lanfeust.
Bon, je ne sais pas si je suis bien clair, mais je me comprends.

Je rajoute qu'il y a une bonne soixantaine de pages ce qui permet de développer correctement le récit. Et le dessin est clair, lisible , bien que classique.

Du Arleston classique, pas très original mais qui distraie suffisamment. Ce n'est pas une BD que j'achèterai c'est sûr, mais à emprunter c'est bien.

16 3 2015
   

Le deuxième album de cette série typiquement arlestonnienne surprend une nouvelle fois par sa densité. Densité des actions d'une part, et densité des personnages d'autre part, le tout accompagné d'une belle variété dans les décors. Je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer à la lecture de ce deuxième opus qui ne présente pas d'incohérences majeures (si ce n'est la première page un peu absconse), les personnages sont charismatiques, agréables à suivre. Callista fait de plus en plus sa Cixi locale, Narvarth en doux rêveur fait irrémédiablement penser à Lanfeust, mais aurait-on fait ces reproches si le nom du scénariste avait été différent ? Le personnages sont ainsi campés. En ouvrant un Arleston, je m'attends à du divertissement grand public et c'est exactement ce que j'ai trouvé dans ces pages. Je suis donc loin d'être déçu.

De plus, tout reste à dire sur Ythaq, cette planète authentique et peu évoluée technologiquement sur laquelle on apprend finalement qu'il y a bel et bien un vaisseau spatial. Après un tome dédié à la découverte de l'univers et des personnages, ce deuxième va plus en profondeur dans les mystères que propose la planète, déroulant ainsi un scénario qui paraît solide et justifiant le fait que la série aille au-delà de ce second tome, qui pourrait constituer une fin de cycle.

Les dessins de Floch, très clairs et agréables eux aussi, concourrent à la grande lisibilité de l'histoire.

Arleston n'est pas un novice, son scénario est bien huilé, et tous les ingrédients sont réunis pour faire passer un moment agréable et divertissant. Je suis client, puisque c'est ce que j'étais venu chercher, et je le reste.

menfin :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,50
Avatar de Reflet de l'avatar de
17 3 2009
   

Voilà une série qui semble décidément bien sympathique. Rien à redire au niveau graphique, si ce n’est qu’il semble que l’on ait fait usage de l’informatique, le scénario tient bien la route, est bien rythmé, surtout vers la fin, et réserve bien des surprises. Les personnages principaux manquent parfois un peu d’épaisseur psychologique.

8 10 2006
   

Ouille ça fait maaal !
Quand on est fan de Lanfeust de Troy, on se demande si celui qui a crée cette série n'est pas un imposteur ...
Oui j'ai acheté le deuxieme tome, pour voir si ça allait s'arrangé ...
Non, scénario ... ça doit bien tenir sur une ligne et demi en ecrivant gros ...
La note que je met c'est evidement la note des dessins hein ...
Pour parler franchement j'ai même acheté le tome 3 il y a bien 4 mois .... ben je l'ai pas lu .... plus aucune motivation pour le lire alors il restera a jamais fermé .... :(
fioouuuf, quelle deception encore une fois ( ouais je radote un peu :D )