45 927 Avis BD |19 891 Albums BD | 7 823 séries BD
Accueil
Les maîtres de l'orge : intégrale
 

Les Maîtres de l'orge : Les maîtres de l'orge : intégrale

 
 

Résumé

Les Maîtres de l'orge : Les maîtres de l'orge : intégraleAfin d'acceder au résumé de Les Maîtres de l'orge : Les maîtres de l'orge : intégrale, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Maîtres de l'orge : Les maîtres de l'orge : intégraleGlénat pense à vos portefeuilles et vous offre 7 albums réunis en un format réduit et sans couleurs à un prix plus que raisonnable (moins de 10 euros). C'est une occasion à saisir pour une bande dessinée sympa que vous n'envisagez pas forcément d'acheter en grand format : c'était le cas lorsque j'ai investi dans "Les Maîtres de l'orge", et je ne le regrette pas.

Van Hamme adopte une démarche tout à fait intéressante : déployer les affres d'une vaste saga familiale où chaque album correspond à une époque et à un personnage. Je ne me souviens pas avoir lu l'équivalent de ce projet dans le domaine de la bande dessinée, aussi faut-il saluer l'ingéniosité et l'originalité du concept. De plus, Van Hamme, en scénariste émérite, maîtrise bien son affaire et on a vraiment le sentiment de voir se dérouler l'une de ces grandes histoires de famille dont la littérature et la télévision étaient jusqu'alors les dépositaires. Je ne suis pas fan en général de ces sagas, mais "Les Maîtres de l'orge" offrent une intrigue riche, des rebondissements et trahisons en tous genres qui devraient ravir les amateurs et distraire les autres (dont je fais justement partie).
Côté dessin, Vallès supporte un peu moins bien le passage au noir et blanc que Swolfs et son "Prince de la nuit", également édité dans la même collection. Il y a peu d'encrage noir dans les dessins, ce qui n'était sans doute pas gênant avec la mise en couleurs mais qui rend les planches de cette édition un peu claires (on n'est pas dans Sin City, autant vous prévenir !). Cependant le graphisme est agréable quoiqu'un peu passe-partout à mon goût, et l'on enchaîne les chapitres (les albums à l'origine) sans déplaisir.

Bon divertissement, donc, pour un rapport qualité/prix imbattable : cela peut valoir le détour.


Chronique rédigée par Jean Loup le 17/09/2003
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Jean LoupReflet de l'avatar de Jean Loup
Statistiques posteur :
  • 1313 (63,86 %)
  • 390 (18,97 %)
  • 353 (17,17 %)
  • Total : 2056 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 5,70 5,70 5,70
Acheter d'occasion : 46,36
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Octobre 1999

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Maîtres de l'orge : Les maîtres de l'orge : intégrale, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

18 9 2003
   

Bon, je ne vais pas être très original...
Lu dans la collection "Best-Seller" (l'intégrale regroupant les 7 premiers tomes, un vrai pavé !), le moins que l'on puisse dire est qu'il y a matière à s'occuper un bon moment !

Pour resituer les choses dans leur contexte, "Les Maîtres de l'orge" ont d'abord été écrits pour la télé, puis adaptés pour la bd, et enfin reréadapté pour la télé. Le moins que l'on puisse dire est que cette marque de fabrique particulière reste apparente.

L'histoire se déroule sur sept générations, chaque volume correspondant à l'une d'elles, depuis la création d'une petite brasserie de campagne jusqu'à une lutte opiniâtre entre grands groupes industriels mondiaux. Chaque volume a donc une saveur assez différente. Les deux premiers par exemple, suscitent une impression de "pionniers", puisque tout est à construire. Les trois derniers en revanche traitent le monde de l'argent avec beaucoup plus de désinvolture, allant jusqu'au caricatural "fils à papa" bourré de fric sans avoir jamais rien eu à faire. Entre les deux, on a affaire à de sombres histoires de familles, mêlées de résistance pendant la guerre...

Ces saveurs différentes confèrent une hétérogénéité assez forte à cette série, avec toutefois bien évidemment le lien filial omniprésent, et le thème qui évolue mais ne change pas. Là où l'on voit fort bien la provenance téléfilmesque des maîtres de l'orge, c'est dans les rebondissements de plus en plus énormes au fur et à mesure que l'on avance, aux retournements de situation ou révélations magistrales absolument colossales (que l'on devine cependant sans trop de peine, hein, faudrait pas non plus que ça soit trop compliqué).

Dessin, pas grand-chose à dire. Classique et sympa, soigné. En noir et blanc, il manque quand même un peu de couleurs (oui, c'est une Lapalissade, je sais :)). J'aime bien l'idée de montrer en début de chaque volume l'évolution du village, c'est vraiment sympa, même si je me suis retrouvé à essayer de comparer les bâtiments... avant d'arrêter pour cause de problème de vision.

Alors bon, ça se lit tout seul (avec pour moi un petit passage à vide pour les tomes 4 et 5...), c'est très efficace et très prenant, mais un peu à la façon d'un rouleau-compresseur : sans subtilité. En tout cas pour 10 euros, ce serait bête de manquer ça.