46 543 Avis BD |20 181 Albums BD | 7 885 séries BD
Accueil
Tome 6 : L'autre monde
 

Les Maitres cartographes, tome 6 : L'autre monde

 
 

Résumé

Les Maitres cartographes, tome 6 : L'autre mondeAfin d'acceder au résumé de Les Maitres cartographes, tome 6 : L'autre monde, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Maitres cartographes, tome 6 : L'autre mondeVoilà bien longtemps que les auteurs ont abandonné ce qui faisait la force que l'on découvrait dans les tomes 1 et 3, à savoir ce savant mélange d'aventure et d'Héroix fantasy dans un monde sympathique. Ici, je me suis ennuyé mortellement et surtout, j'ai eu l'impression de ne plus rien comprendre à l'histoire, tant les réponses apportées sont peu nombreuses, et tant la cohérence de l'histoire est abandonnée au profit d'une action un peu lourde. Vraiment, il m'a été difficile de copmprendre le rôle de Dénicales et de Camerlot dans cette histoire, de comprendre qui étaient exactement les sapientistes et pourquoi ils voulaient s'immiscer dans les cercles du pouvoir de Dandale, et enfin pourquoi il faut absolument détruire cet ensemble. Bref, la cohérence ne sera pas le principal atout de ce tome, et du coup, l'intérêt non plus. En gros, je n'ai rien compris et je trouve que ce sixième tome est bien loin du monde plutôt alléchant qui nous avait été proposé dans les premiers tomes de la série.

Les dessins sont dans la lignées des précédents mais je trouve que les couleurs sont moins bien appropriées que dans le tome précédent. Cette couleur verte pour faire comprendre qu'il y a des mondes parallèles, pouah ! et quel fouillis ! En revanche, le dessinateur reste très attaché à nous présenter des paires de fesses et de seins bien rebondies, et proportionnellement énormes. Ce côté racoleur peut marcher lorsque cela s'inscrit dans une tonalité d'une série dont le scénario tient la route. Là on a juste l'impression que c'est un prétexte graveleux pour retenir le lecteur.

Un tome qui clôt une série de façon plutôt pitoyable : aucune cohérece et des dessins approximatifs, à l'image un peu de la série. On a du mal à imaginer que ce soit le même scénariste qui soit à l'origine de Lanfeust. Je vous laisse goûter toute la classe de cette série, qui est synthétisée dans la dernière réplique de ce dernier tome : "on vide nos verres et on remplit nos femmes" : poétique, non ?!


Chronique rédigée par gdev le 18/11/2010
 
 
Statistiques posteur :
  • 3285 (74,22 %)
  • 367 (8,29 %)
  • 774 (17,49 %)
  • Total : 4426 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 1,50 Note générale
  • Originalité : 1,50 Originalité
  • Scénario : 1,00 Scénario
  • Dessin : 1,50 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 15,23
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 1.50
Dépôt légal : Janvier 2002