46 558 Avis BD |20 190 Albums BD | 7 887 séries BD
 

Les Lumières de l'amalou, tome 2 : Pantin

 
 

Résumé

Les Lumières de l'amalou, tome 2 : PantinAfin d'acceder au résumé de Les Lumières de l'amalou, tome 2 : Pantin, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Lumières de l'amalou, tome 2 : PantinVoici le deuxième tome de la malheureusement sous-estimée saga légendaire de Gibelin et Wendling.

Le scénario introduit dans cet album une part de légendaire et de féérie, mis en image par les somptueux dessins de Wendling, au trait fin et racé et aux couleurs pastels. Un deuxième tome qui établis un peu plus l'univers merveilleux des deux auteurs, où quand le légendaire prend le dessus sur le monde diégétique.

Une petite merveille d'inventivité, autant au niveau du graphisme que de celui du scénario. Wendling, qui a depuis travaillé pour l'animation et la série Aphrodite (dont elle a réalisé le troisième tome), s'affirme avec cette série comme une illustratrice d'avenir.

A lire d'urgence !!


Chronique rédigée par vladkergan le 16/06/2002
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de vladkerganReflet de l'avatar de vladkergan
Statistiques posteur :
  • 351 (68,82 %)
  • 73 (14,31 %)
  • 86 (16,86 %)
  • Total : 510 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 4,95
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.13
Dépôt légal : Septembre 1991

Avis des lecteurs

4 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Lumières de l'amalou, tome 2 : Pantin, lui attribuant une note moyenne de 4,13/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

14 7 2013
   

Dans ce deuxième tome nous ne sommes plus du tout dans un one shot mais dans une réelle série feuilletonesque, en témoigne le "A suivre..." en fin d'album. Ainsi, même si on connait déjà les personnages, ce tome est indissociable des suivants.

On retrouve donc les transparents, Orane en tête, Théo est resté sur l'ile et les furets, ainsi qu'Elwood dont on sent bien qu'il tombe amoureux d'Orane, et Andreas chez qui ils logent à Frouzéville. Il y a plus d'esprit conte dans ce tome, le récit est ponctué de temps à autre de la légende du grand chêne et des deux petits démons dont on sent qu'ils vont avoir de l'importance pour la suite.

Le récit prend plus son temps de s'installer que le premier, Gibelin a plus de temps devant lui pour installer décor et histoire.

Au dessin Wendling a un trait très sympa, ajoutant une note féminine au récit. ça ressemble a du Loisel mais ce n'est pas du Loisel.

Une série qui mérite de sortir des étagères.

9 1 2006
   

Par rapport au tome 1, l’ingrédient conte/légende/féérie nous est d’emblée servi et apporte sa réelle saveur au récit.

Le chêne et les deux enfants hybrides, ainsi que les lettres entre Théo et Orane, mettent en lumière les véritables enjeux de l’histoire qui prend, du coup, une autre dimension.

L’efficacité du scénario réside aussi bien dans l’amplification des tensions communautaires que dans l’originalité de la légende du Chêne et de ses sujets.

Elwood se détache du personnage stéréotypé (à mon sens) du tome 1 au point d’occuper une position centrale (avec Orane) dans cette suite.

Je suis curieux de voir si cette série va poursuivre sa montée en puissance…

10 9 2005
   

Mieux encore que le premier.
Ce scénario, majestueux, incarne la légende en personne. L'arbre se réveille, donc, la magie se reveille.
j'ai été surprise. Par la cadence du scenario, sa souplesse, et cette ambiance, quoique un peu cliché, mais tellement bien tournée!
Les dessins, bien sûr qu'ils sont biens ! Quand un premier tome est magnifiquement sublime au niveau graphisme, il se peut que le deuxième ne soit pas moins bien.
Cette Bd est vraiment bien menée, agréable, et tout ce qu'on veut.
Avec encore plus de conviction que le précédent, je le dis à lire!