46 436 Avis BD |20 127 Albums BD | 7 880 séries BD
Accueil
Tome 1 : Le Tombeau de l'Ange
 

Les Immortels, tome 1 : Le Tombeau de l'Ange

 
 

Résumé

Les Immortels, tome 1 : Le Tombeau de l'AngeAfin d'acceder au résumé de Les Immortels, tome 1 : Le Tombeau de l'Ange, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Immortels, tome 1 : Le Tombeau de l'Angeun premier album agreable, mais loin d'etre captivant.

en effet, le pere est en ethiopie et nous fait des scene à la lara croft ou indiana jones, et la fille est un peu stupide, niaise.
en gros, les 2 heros ne sont pas tres attachants.

pourtant... on sent un potentiel à cette BD, l'approche des anges est interessante, et moins lisse que d'habitude. Ils seraient mortels ? tiens donc, voilà qui est interessant.
en gros, les bases sont posées, attendons le T2 pour voir ce que ça vaut.

le dessin est tres special, mais plutot beau dans l'ensemble. Les couleurs sont vraiment originales, mais contribuent bien à l'ambiance de l'histoire.


Chronique rédigée par Kael le 14/10/2002
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de KaelReflet de l'avatar de Kael
Statistiques posteur :
  • 313 (97,20 %)
  • 4 (1,24 %)
  • 5 (1,55 %)
  • Total : 322 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 2,00 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : 12,83 12,83 12,83
Acheter d'occasion : 3,32
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.10
Dépôt légal : Avril 2001

Avis des lecteurs

5 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Immortels, tome 1 : Le Tombeau de l'Ange, lui attribuant une note moyenne de 3,10/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

12 1 2007
   

Un premier tout en nuances. Tout d'abord et comme souvent, je me suis basé sur une première impression offerte par le graphisme intérieur de l'album. J'ai aimé ces pastels, même si le dessin présente immédiatement des défauts caractérisés. Mais généralement cela laisse présagé d'une certaine recherche et surtout d'une BD avec des auteurs et un scénario qui ne recherche pas le commercial absolu.
Les couleurs pour compléter cette partie ne sont pas ternes ni fades, mais des couleurs aux crayons, forcément ça donne des couleurs assez pastel et trouver de forts contrastes ou rendre la brillance d'une matière est plus dur. Je trouve pour ma part que le dessinateur s'en sort très bien.
Coté scénario, cet amour divin, ce destin d'un ange qui aime la nature humaine, cet ange qui compatit pour ces êtres étranges à la vie si éphémères mais à laquelle ils s'accrochent obstinément connaissant pourtant parfaitement leur destin, celui de mourir rapidement, cet ange qui va se marier là-haut, au paradis, et qui va perdre son droit à avoir un emploi du temps libre qui lui permettait de se promener au milieu de homme, cette fille à qui cet ange a fait une fleur dans sa jeunesse en la sauvant d'un accident, cette fille qui depuis ce jour attend le retour de son ange, cette fille qui croit de ce fait au paradis et qui s'est détaché de l'amour matériel de ce monde, cette fille dont le père est le seul à l'avoir cru, ce père qui afin de satisfaire sa fille recherche obstinément la preuve de l'existence des anges dans les plus lointaines contrées, cette preuve qui existe, cette preuve qui nous arrive de l'antiquité où des hommes ont été manipulé par les démons afin de ne pas voir l'ange qu'ils avaient devant eux, cet ange, qui, depuis des siècles est gardé au secret quel qu'en soit le prix m'ont plu.
Et coté caractère je trouve les personnages attachants. Rapidement, j'ai compris l'état d'esprit de Rio qui seule au monde croit en l'impossible, croit et ressent ce que les hommes perde peu à peu, la foi, la foi dans le paradis et dans les anges gardiens.
Mais ceux-ci existent-ils vraiment ?
L'approche du scénariste de la lutte entre le bien et le mal est innovateurs, et même si le rythme de la BD est plutôt lent, il est lancinant, résonant dans nos têtes tout au long de la lecture, nous emportant dans ce monde fait de plumes et de rêves.

30 3 2006
   

Les anges existent-ils ?...
A cette question, l'auteur répond par l'affirmative. Ils vivent dans un éden où le temps n'a pas de prise et s'amusent à observer les humains avides, pressés de jouir vite de la vie avant de mourir.
Nahel est l'une de ces créatures ailées. Il veille particulièrement sur Rio, une américaine convaincue de sa présence à ses côtés depuis qu'il lui est apparu lors d'un accident.
Le père de la jeune femme est également persuadé de la réalité de ces êtres mythiques. Il en cherche la preuve en Ethiopie où la légende prétend que gît le tombeau de l'un d'eux, assassiné il y a des millénaires par des hommes qui ne l'avaient pas compris.
Son obstination va porter ses fruits. Mais elle démontrera aussi que le bien et le mal cohabitent, car les anges impliquent les démons qui rôdent à l'affût d'une proie...
Premier opus d'une série prometteuse. Très petit bémol pour une couverture pas tellement attirante. De très beaux dessins, réalisés en couleur directe (ça se fait de plus en plus), mettent en scène le combat de ces forces occultes.

23 1 2006
   

Les immortels, c'est du Desberg type : de l'aventure, un brin de mystère (voire de mysticisme), un scénario qui va droit au but.

On retrouve une narration très proche des autres réalisations du scénariste, pour une histoire simple (trop, peut être) qui ne permet pas de voir pour le moment les implications des diverses parties en jeu.
Les personnages, crédibles, n'ont pas pour autant un charisme incroyable, si ce n'est le père de l'héroïne et sa tête de Sean Connery. L'ange semble particulièrement paumé et dépassé par les évènements...

Le dessin, correct, ne casse pas des briques pour autant. Quand on a goutté au tandem Marini-Desberg, difficile de s'émerveiller devant le style de Hervé Reculé, qui réalise pourtant un travail propre.

Bref, un premier tome en demie-teinte, qui donne tout de même envie de connaître la suite des évènements.

vladkergan :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de vladkerganReflet de l'avatar de vladkergan
12 2 2003
   

Grand amateur de la collection Graphica, ainsi que d'histoires a connotations religieuses ou bibliques, on m'a conseillé de lire cette série.

J'ai véritablement accroché sur le scénario. Cette vision du plan divin, de l'affrontement des anges et des démons est vraiment interessante. On se retrouve plongé, au coté de Nahel l'ange, dans le bras de fer permanent entre les anges et les démons, surtout depuis que l'un de ceux-ci a dans l'idée de dresser les anges les uns contre les autres. On apprend de nombreuses choses sur l'angéologie, sur le caractère immortel des anges (le sont-ils réellement ?), leur regard sur les humains et leur influence sur la vie de ceux-ci.

Niveau dessins, par contre, oulala. Je trouve ca très moyen en fait.Ce n'est pas que ce ne soit pas beau, car reculé arrive tout de même à croquer des femmes qui ressemble à des femmes, et des anges avec des ailes (c'est un bon début me direz-vous dans une bd pour les anges). Non ma critique s'attarderait plutôt au niveau de la qualité, parce qu'il y a quand même de grosses variations qualitatives d'une planche à l'autre (il y a des planches pour ainsi dire bancales au niveau graphisme).

Les couleurs sont un peu trop ternes et donnent à l'ensemble de l'album un manque sérieux de mouvement.

Un avis contrasté donc, mais une bd qui plaira sans doute par son scénario aux amateurs de séries comme le Décalogue ou le troisième testament.