39 089 Avis BD |16 615 Albums BD | 6 671 séries BD
Accueil
Tome 3 : La cicatrice verte
 

Les Forêts d'Opale, tome 3 : La cicatrice verte

 
 

Résumé

Les Forêts d'Opale, tome 3 : La cicatrice verteAfin d'acceder au résumé de Les Forêts d'Opale, tome 3 : La cicatrice verte, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Forêts d'Opale, tome 3 : La cicatrice verteBon ba ca n'avance pas beaucoup dans ce 3e tome, du moins un peu moins quand dans le 2e tome... je dirais meme que ca se complique comme histoire, je vois pas trop ou Arleston veut en venir... j'espere qu'il ne va pas nous embarquer dans une série trop longue qui serait forcement un peu chiante au bout d'un moment...
Enfin bon, on verra bien...

Sinon coté dessins, c'est de la meme veine que le 2e tome, toujours ce meme trait de Pellet et ces meme couleurs à l'ordi... ca donne quelque chose de pas dégueu, assez agréable quand meme...

Bon en fait, moi j'attend vraiment la suite pour voir si cette série va nous mener quelque part...


Chronique rédigée par dut le 20/04/2003
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de dutReflet de l'avatar de dut
Statistiques posteur :
  • 154 (93,90 %)
  • 5 (3,05 %)
  • 5 (3,05 %)
  • Total : 164 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,00 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 11,88 11,88 11,88
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.29
Dépôt légal : Avril 2003

Avis des lecteurs

7 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Forêts d'Opale, tome 3 : La cicatrice verte, lui attribuant une note moyenne de 3,29/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

26 4 2013
   

Bon allez, j’ai compris il faut déconnecter le cerveau pour lire cette série, l’intrigue en elle-même n’en ai pas une, l’histoire n’avance pas. C’est juste du copier/coller Lanfeust, cette fois-ci on a même le droit à la jolie blonde pour faire encore plus comme Lanfeust. Donc filles courtement vêtues, un petit peu de baston, pas mal d’humour à 2 balles prennent le dessus sur un scénario qui finit par être anecdotique. Arleston c’est un genre à part entière à lui tout-seul. On aime ou pas…

NB : il faut arrêter de mettre des épées de 1m rangées dans des fourreaux dans le dos entre les 2 omoplates, c’est tout bonnement impossible de sortir l’épée.

10 11 2007
   

Non, ce n'est pas n'est pas une série magique ou innovante. Je l'ai déjà fait remarquer dans mes posts précédents, Arleston reprend bon nombre de trucs et astuces de la série qui l'aura fait connaitre et qui reste la référence "Lanfeust de Troy"
Cet album y ressemble d'autant plus que nous avions déjà le sage, le jeune héro fougueux et un peu niais, la belle brune, le monstre rigolo et super combattant. Il nous manquait la blonde pour donner à chacun une possibilité de trouver sa préférence. C'est chose faite avec Tara, le général de la Lumière. Arleston joue avec les réflexes basiques du lecteur avec quelques épisodes charmeurs, notamment celui de courses et d'achat de vêtements...

En dehors de ces points qui ne trompent personne sur le coté purement mercantile de la série, je dois avouer qu'Arleston nous livre une fois encore une série fort agréable à lire et parfaitement divertissante.
De plus, ce tome nous livre une vision un peu plus profonde non pas des héros mais de l'univers avec une fort sympathique phratrie. Contrairement à un précédent lecteur, ces lésards m'ont parfaitement convaincu. Une sorte de coté primitif en harmonie avec la nature et le traceur qui me rappelle quelques souvenirs lors de parties de "RuneQuest".

J'ai vraiment apprécié cet album qui nous livre plusieurs facettes, entre charme, humour bien distillé, combat d'auberge, course poursuite originale et combat impressionant contre une petite armée.

Le dessin qui n'est pas le plus créatif de l'année sert pourtant parfaitement cette séire avec des dessins assez fins, précis avec suffisamment d'imprécisions pour faire vivants et rester accessible et surtout des couleurs contrastées et lumineuses qui flattent l'oeil.

évidemment, je le répète, toute cette critique parle d'une série Soleil Production, commerciale et à but purement divertissant.
Pour ce genre de réalisation nous somme donc plutôt dans le haut du tableau.

Moi j'aime les WE pour oublier les tracas de la semaine !

10 4 2007
   

J'ai franchement trouvé que cet album dépassait largement les 2 précédents. L'action y est présente en masse et l'arrivée de Tara arrive à point pour relancer l'interêt des lecteurs bien que l'histoire n'avance pas vraiment.

L'idée de la Phratrie m'a assez plue bien que je n'aime pas trop la tête de ces "lézards violets". La faible apparition de Gorgh fait changer l'éternel rituel du héro merveilleux en danger sauvé par son demon invincible (et comique de plus^^).

Pour moi, une série à suivre qui merite qu'on s'y intéresse.

Aurel :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Avatar de Reflet de l'avatar de
29 3 2007
   

Margaud a peut-être raison à porpos du manque d'originalité inspirée par un autre roman, cependant, j'ai tout de même trouvé ce Tome mieux que les précédents...

Déjà, niveau graphisme, les dégradés restent les même que dans le second tome, mais il y a une évolution sur les effets de lumière, et la vivacité des couleurs...

Ensuite, niveau scénario, je l'ai trouvé pas mal, surtout depuis l'arrivée de Tara dans la fin du Tome 2... Dommage que Gorgh n'aie pas eu un meilleur rôle, même si Arleston a sûrment voulu mettre une pointe d'humour...

Niveau texte, dialogue, ce n'est pas trop mal, même si l'on trouve des passages trop monotones, comme le discours avec l'Ancien, un peu trop long a mon goût... Cependant, il essaye d'ajouter de plus en plus de pointes d'humour de plus en plus attirantes...

Et donc en résumé, je trouve que Arleston est un peu "monté", et espérons que ça continueras, et qu'il sait ce qu'il fait et où il veut nous mener...=

PS : J'adore la dernière cellule de BD...

25 2 2004
   

Je donne un 3/5 également, mais je note une légère baisse par rapport au second tome...
Et paf, Arleston resserre la même soupe ! Franchement, ça se voit de plus en plus (encore que c'était déjà pas mal flagrant), et j'ai toujours cette sensation, qui m'amène à penser que lui-même ne sait pas trop où il veut en venir, alors il se débrouille comme il peut... Certes c'est bien rythmé, agréable et intéressant, mais cette sensation est assez énervante et dérangeante... On se demande un peu à quelle sauce on va être mangé, en quelque sorte.

Bon, à côté de ça, il est vrai que les dessins sont toujours d'un très bon niveau, lisses et beaux, et les couleurs sont toujours aussi jolies... Simplement un effort sur l'histoire serait bienvenue...

7 5 2003
   

C'est dans ce troisième tome qu'Arleston renoue avec les jeux de mots et clin d'oeil que j'avais beaucoup apprécié dans Lanfeust de Troy.
La Phatrie (tortue gigantesque) qui transporte sur son dos une ville est une idée directement inspirée et copiée d'un roman de Terry Pratchett " La huitième couleur".
C'est là que je pense que cette série commence à mal tourner. Arleston en manque d'inspiration utilise le même filon que Lanfeust et Trolls; ou est-il normal qu'un auteur reste ainsi cantonné dans un style? Personnellement je trouve cela bien dommage car le scénario a malgré tout eu le mérite de me plaire.