46 495 Avis BD |20 158 Albums BD | 7 882 séries BD
Accueil
Tome 2 : Retour à Vocable
 

Les Feux d'Askell, tome 2 : Retour à Vocable

 
 

Résumé

Les Feux d'Askell, tome 2 : Retour à VocableAfin d'acceder au résumé de Les Feux d'Askell, tome 2 : Retour à Vocable, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Feux d'Askell, tome 2 : Retour à VocableSecond tome de cette grande série, Retour à vocable nous plonge dans un monde d’Heroic Fantasy pour le moins original. Oubliez les stéréotypes à la « Donjons et Dragons », nous sommes ici en présence d’une œuvre qui possède une réelle originalité ne serait-ce que par l’aspect hétéroclite du groupe des héros.

Arleston, grand scénariste et fer de lance des éditions Soleil, nous propose un scénario ou l’on ne s’ennuie pas, bien au contraire ! L’auteur a su tiré le meilleur de chacun des personnages de cette aventure pour que leur présence ne soit jamais remise en question. Bien sûr les trois personnages sont avant tout la gracieuse Cybil la Nocturne (qui ajoute une petite touche d’érotisme non négligeable), Dao’Xian dont la hache protège efficacement la troupe, et Brumaire qui par son agilité et ses compétences de voleurs sort plus d’une fois le groupe de l’ambarras !

Mourier, quant à lui, est au sommet de son art ! Illustrations superbes à la peinture en couleur directe, trait à la fois fin, détaillé et caricatural… L’artiste possède un style qui lui est propre et qui convient parfaitement à ce type de récit. Quel dommage qu’il n’ai pas réalisé lui même la mise en couleur de Trolls de Troy !

La mise en couleur, parlons-en ! Mourier représente avec brio la lumière dans ses dessins. Il suffit de jeter un œil à la mer dans laquelle se reflètent les feux d’Askell pour percevoir le génie de l’auteur qui insuffle par son travail une véritable vie aux différents personnages de l’histoire. Bref, du très grand travail… impressionnant !

En bref, ce second tome permet de réellement lancer une série qui ne va qu’en devenir encore plus passionnante par la suite !


Chronique rédigée par Piehr le 07/07/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 7,77
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Aout 1994

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Feux d'Askell, tome 2 : Retour à Vocable, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

28 6 2009
   

Il n'y a vraiment que le dessin de Mourier de valable là-dedans, malgré les défauts que je lui ai trouvé dans le 1er tome.
Le scénario est toujours aussi consternant, banal et standard. L'insupportable Cybil est toujours aussi exhibitionniste, probablement nympho. Elle montre son c.. à tout bout de champ, mais quel intérêt pour l'histoire ? Ce n'est même plus érotique, ça en devient vulgaire, à la limite du porno.
Aucun interêt dans cet album si ce n'est de savoir comment se termine cette consternante histoire démarrée dans le tome 1.

9 10 2002
   

Ah ! ça c'est du vrai Arleston et Mourier, bien avant Lanfeut et les Trolls il y avait Cybill et un Mourier aux couleurs directs (snif !). Voici le second tome de la ravissante danseuse et ses amis ! Ils se retrouvent cette fois-ci à Vocable, où ils se voit être obliger de rester pour cause d'une peste...

Le scénario est vraiment parfait et ne manque pas de rythme, bien au contraire ! On se régale du début à la fin. Mené parfaitement de telle façon que le lecteur ne s'ennuie pas "Les Feux d'Askell" est l'une des meilleurs séries d'Arleston. D'ailleurs elle sort un peu du lot, pas de magie et tout le même bazare ! Juste de l'action et une histoire. Bien-sûr l'humour est présente, souvent en dessous de la ceinture le lecteur se marre bien tout en se délectant des sublimes illustartions...

Ca c'est du Mourier, vous me direz "Du Mourier c'est du mourier et trolls c'est comme Askell" Oula ! hérésie ! Trolls c'est du Lanfeust, c'est totalement différent, ici il a son propre son style. Qu'est que ce style à part des jolie paires de sains et de fesses, et bien la couleur directe ! C'est ça qui fait toute la différence : ici le dessin a une autre perspective, le peinceau est parfaitement maîtrise et on est en admiration devant ce coup les planches qui sont des tableaux .