46 501 Avis BD |20 162 Albums BD | 7 884 séries BD
Accueil
Tome 3 : Corail Sanglant
 

Les Feux d'Askell, tome 3 : Corail Sanglant

 
 

Résumé

Les Feux d'Askell, tome 3 : Corail SanglantAfin d'acceder au résumé de Les Feux d'Askell, tome 3 : Corail Sanglant, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Feux d'Askell, tome 3 : Corail SanglantTroisième et pour le moment dernier volet des feux d’Askell, ce tome est de loin le plus travaillé aussi bien scénaristiquement qu’au niveau des illustrations. Vraiment, Arleston et Mourier ont réalisé la du très grand travail !

Le scénario, très différent de celui des deux premiers tomes de la série, est intrigant par l’atmosphère qu’il dégage. Cette île perdu au milieu de l’océan, qui semble aux premiers abords paradisiaques pour nos héros mais qui en fait subit une véritable tyrannie de la part de Galaske, quelle idée terrible ! On ne s’ennuie pas un instant, car Arleston joue sur la personnalité des différents personnages de la série, rendant une fois de plus leur présence indispensable (jusqu’au petit mousse Title, qui ma foi, va bien sortir de l’embarras le groupe par une judicieuse idée… je ne vous en dit pas plus !).

Les illustrations de Mourier, en couleurs directes, sont quant à elles magnifiques ! du grand art !! L’artiste représente la lumière comme personne (encore qu’Yslaire lui aussi soit très fort dans ce domaine, surtout dans ses dernières réalisations), et utilise toujours les couleurs à bon escient. Le design des différents bâtiments, bateaux, personnages fait preuve d’un énorme travail de recherche devant lequel on ne peut que rester admiratif.
Et puis, son trait s’affine toujours et encore, devenant source de détails tout en restant assez caricatural. Respect !

Mais alors, Messieurs Arleston et Mourier, quand auront nous enfin droit à la suite de cette merveilleuse aventure ? (ce troisième tome datant tout de même de 1995 !). Pitié, la suite !!!


Chronique rédigée par Piehr le 07/07/2002
 
 
Statistiques posteur :
  • 1099 (67,76 %)
  • 130 (8,01 %)
  • 393 (24,23 %)
  • Total : 1622 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,50 Note générale
  • Originalité : 4,00 Originalité
  • Scénario : 4,00 Scénario
  • Dessin : 5,00 Dessin
 
Acheter neuf : 13,78 13,78 13,78
Acheter d'occasion : 15,39
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Septembre 1995

Avis des lecteurs

3 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Feux d'Askell, tome 3 : Corail Sanglant, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

28 6 2009
   

Ah! ce tome ci est un peu mieux que les précédents.
C'est vrai, il faut reconnaitre que le dessin de Mourier est beau.
Mais d'originalité, on n'en trouve guère.
D'abord, les personnages sont trop clairement pompés sur du déjà fait pour être appréciés.
Cybil s'exhibe toujours autant, c'est toujours aussi vulgaire et toujours sans interêt pour le développement de l'histoire. Il n'y a aucune trace du charme que dégageait Pelisse ("La Quête de l'oiseau du temps", son modèle à mon avis), ou que dégage Nävis (Sillage) par exemple.
Après réflexion, je trouve peut-être le T.3 un peu mieux parce que Cybil y est presque absente !?
De toute façon, il semble qu'on ne connaitra jamais la fin de cette histoire, ce n'est pas moi qui m'en plaindrai.
Pour résumer cette série heureusement abandonnée : Crue, vulgaire et sans intérêt.

9 10 2002
   

Ce troisième et dernier tome pour l'instant des feux d'Askell laisse entrevoir un dernier tome passionant, en effet, après être partit en vitesse de Vocable, nos compagnons ont croisé une tempête et ont perdu la belle Cibyll qui s'est fait repêcher par un bâteau bordel, quant aux autres passagers par une plate-forme où l'on embauche des esclaves à chercher du corail...c'est alors qu'ils finissent par se renconter ! Un tome fracassant !

Le scénario est mené logiquement avec beaucoup de rythme, les personnages, comme Mousse sont attachants et on peut noter une évolution depuis le premier tome ! Cet album met de côté l'humour et privilégit l'action, l'aventure ! ce qui évite l'humour lourdingue d'Arleston...Une fin ouverte dont on attend la suite avec impatiente.

Les dessins sont vraiment très alléchants, tout d'abord pour Cibyll et ensuite pour les couleurs directes de Mourier ! Du grand art, il a son propre style et j'adore. C'est beau, c'est interessant...j'en redemande !