39 831 Avis BD |16 903 Albums BD | 6 786 séries BD
Accueil
Tome 13 : En voie de disparition
 

Les Femmes en Blanc, tome 13 : En voie de disparition

 
 

Résumé

Les Femmes en Blanc, tome 13 : En voie de disparitionAfin d'acceder au résumé de Les Femmes en Blanc, tome 13 : En voie de disparition, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Femmes en Blanc, tome 13 : En voie de disparitionSérie scénarisée par Cauvin oblige, l’humour est ici gentillet et bon enfant. L’univers de l’hôpital n’aura bientôt plus aucun secret pour vous…

L’idée de réaliser une série humoristique sur le monde hospitalier est plutôt une bonne idée, et je dois dire que certains gags sont des trouvailles très réussies, mais malheureusement comme trop souvent sur les séries constituées de « mini gags », la qualité des albums est bien inégale ainsi que la qualité des gags à l’intérieur d’un album…

Ce tome n’est sans doute pas le meilleur de la série, et les gags qu’il contient sont loin d’être tous hilarants. Mais la narration de Cauvin et le dessin agréable de Bercovici font que l’on lit cet album avec plaisir malgré tout. Même si certaines histoires sont convenues, et que l’on ne rie pas tout le temps, on sourit ne serait-ce que pour l’ambiance de cet hôpital si particulier…

Plaisant, mais pas hilarant…


Chronique rédigée par Nean le 06/07/2005
 
 
Statistiques posteur :
  • 329 (76,87 %)
  • 69 (16,12 %)
  • 30 (7,01 %)
  • Total : 428 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 2,50 Note générale
  • Originalité : 2,50 Originalité
  • Scénario : 2,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 2,85 2,85 2,85
Acheter d'occasion : 0,90
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 2.50
Dépôt légal : Février 1995

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Femmes en Blanc, tome 13 : En voie de disparition, lui attribuant une note moyenne de 2,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

19 6 2014
   

Mwouais... La couverture prête un peu à rire(s). J'écris bien "un peu" parce qu'à l'intérieur... 17 saynètes mettent au-devant de la scène moult infirmières et leur patient. Je me demande toujours pourquoi il n'y a que des hommes prêts à passer entre les mains de docteurs parfois fous... peut-être font ils plus sou(rire).
De ces tranches de vie, peu sont à mettre en exergue. Une demi dizaine, et encore, font me dérider les mandibules mais sans plus.
Pourtant, les idées de Cauvin mises en scène par Bercovici ne sont pas toutes négatives, loin de là, mais l'ensemble est comme une pièce de théatre un peu rapiécée, où l'on goûte souvent la même soupe... même si les ingrédients sont de diverses natures.
Il manque, il ME manque un "je ne sais quoi" qui en aurait fait une BD à part des autres, car l'univers hospitalier est tellement vaste, tellement "dingue" ( parfois, pour l'avoir vécu).
N'empêche, j'ai souris occasionnellement à certaines pitreries mais, bon, une fois lu, cet album est à classer parmi d'autres "si tôt lus, si tôt oubliés". C'est comme ça.