45 224 Avis BD |19 507 Albums BD | 7 710 séries BD
Accueil
Tome 16 : Elle met mal l'alèse
 

Les Femmes en Blanc, tome 16 : Elle met mal l'alèse

 
 

Résumé

Les Femmes en Blanc, tome 16 : Elle met mal l'alèseAfin d'acceder au résumé de Les Femmes en Blanc, tome 16 : Elle met mal l'alèse, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les Femmes en Blanc, tome 16 : Elle met mal l'alèseJe ne suis pas trop fan de ce genre de BD (je ne déteste pas non plus).
Premier constat, c'est que sans être hilarant, Cauvin réussit à nous faire rire sans trop de problèmes. Les gags sont assez différents les uns des autres, c'est assez agréable de ne pas se cloisonner dans un hôpital...

Les dessins cadrent parfaitement avec ce genre de BD. Encore une fois, je ne suis pas spécialement fan, mais le boulot est fait et il est bien fait...

Un bon petit moment passé avec ces charmantes femmes en blanc...


Chronique rédigée par fashram le 26/08/2014
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de fashramReflet de l'avatar de fashram
Statistiques posteur :
  • 142 (55,25 %)
  • 115 (44,75 %)
  • Total : 257 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,00 Dessin
 
Acheter neuf : 10,07 10,07 10,07
Acheter d'occasion : 2,43
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.00
Dépôt légal : Mai 1997

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les Femmes en Blanc, tome 16 : Elle met mal l'alèse, lui attribuant une note moyenne de 3,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

3 12 2014
   

Rien que le titre est déjà « risible ».
Un bon opus, concocté par deux bons auteurs.
Une quinzaine de saynètes où, de temps en temps, apparaît l’un ou l’autre bébé… avec tout le « mal » qui va avec.
A part ça, quelques petites scènes sortent un peu du lot.
Je ne me suis pas décarcassé les mâchoires mais de temps en temps, un vrai rictus pointait au coin de la commissure de mes lèvres.
Cauvin, le scénariste, suit sa ligne de conduite, dirigeant son « petit monde » de main de maître.
Quant au dessin, je n’en suis pas trop fan –c’est vrai- mais les mimiques des divers intervenants sont imparables et donnent parfois dans le grandiose (si, si, faut bien les regarder).
L’ensemble est bien fait. Une fois de plus, écrirai-je…