46 488 Avis BD |20 153 Albums BD | 7 883 séries BD
Accueil
Tome 6 : Les larmes de sang
 

Les démons d'Alexia, tome 6 : Les larmes de sang

 
 

Résumé

Les démons d'Alexia, tome 6 : Les larmes de sangAfin d'acceder au résumé de Les démons d'Alexia, tome 6 : Les larmes de sang, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de Les démons d'Alexia, tome 6 : Les larmes de sangC’est la fin du second cycle dans ce tome 6. Le premier comprenait donc 4 albums et le suivant seulement 2. Heureusement cet épisode est meilleur que le précédent, déjà parce qu’il vient conclure une histoire très confuse et puis parce que Alexia gagne en maturité.

Le scénario est maintenant uniquement basé sur les apparitions en forme d’ailes et leur signification, ainsi que la menace qui pèse de plus en plus fortement sur Gabriel. Cependant les auteurs n’oublient pas de parsemer l’ensemble de magie blanche, d’apparition, d’incantation et de pentacle pour ne pas nous faire oublier qu’on est dans une histoire d’occultisme. Sur cet album, je me suis senti plus concerné par le récit qui part moins dans tous les sens, les personnages font moins caricature, Alexia nous épargne les boites de nuit et il y a même une scène d’amour (habillé et dans le noir certes).

Malheureusement on sent les auteurs bridés par le lectorat auquel est destiné « les démons d’Alexia », beaucoup de scènes paraissent édulcorées, mais il est à souligner que même avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, les auteurs s’en tirent bien, arrivant même à créer du suspens et (par moment) de la profondeur aux personnages.

Le dessin, simplissime dans la veine de ce qui se fait dans le journal Spirou ne trompe pas sur la marchandise : cette série est plutôt prévue pour plaire aux jeunes adolescents, et nul doute qu’elle a déjà trouvé son public féru d’occultisme et de paranormal aimant se faire un peu peur, sans aller jusqu’à visionner l’exorciste.


Chronique rédigée par Olivier73 le 24/10/2013
 
 
Avis de :Un bon moment de lecture ! Note de l'album : 3,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de Olivier73Reflet de l'avatar de Olivier73
Statistiques posteur :
  • 1912 (80,20 %)
  • 39 (1,64 %)
  • 433 (18,16 %)
  • Total : 2384 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 3,00 Note générale
  • Originalité : 3,00 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 3,50 Dessin
 
Acheter neuf : 10,40 10,40 10,40
Acheter d'occasion : 26,62
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 3.50
Dépôt légal : Octobre 2009

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album BD Les démons d'Alexia, tome 6 : Les larmes de sang, lui attribuant une note moyenne de 3,50/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

18 3 2014
   

Malgré l'action menée dans l'hôpital dans le tome précédent, les manifestations de magie noire continuent de se multiplier. Alexia ne sait plus comment faire face, ne comprend pas pourquoi sa double nature ne parvient pas à satisfaire les adeptes des magies noire et blanche. Elle est en plus soumise à une double pression : d'un côté, il y a cette menace que l'un des survivants du CRPS va mourir et de l'autre, il y a toujours ces investisseurs qui menacent de fermer le CRPS à la fin du compte à rebours qui s'égraine irrémédiablement.

Cet album est certainement le meilleur de la série jusqu'à présent. Mais il faut avoir lu tous les précédents pour pouvoir l'apprécier pleinement. On retrouve Alexia à la tête du CRPS, institution qu'elle tente de sauver de la fermeture en trouvant un moyen de réduire au silence les manifestations de magie noire. Je trouve que cet album présente moins de scènes obscures que dans les tomes précédents, et j'y vois ainsi une narration plus lisible. Je trouve également assez ingénieux d'avoir trouvé cette explication aux nombreuses manifestations de magie noire, le moyen d'y mettre un terme étant de se priver d'un personnage sympathique. Alexia se trouve ainsi placée dans une situation terrible, et doit faire des choix. Il y a une certaine gravité dans cette situation, gravité qui tranche toujours autant avec ce dessin au style primesautier, qui rend mal cette tension. Mais l'intention est bien présente, à défaut d'intensité. Je trouve plus ingénieux encore le moyen avancé par Zund pour échapper à cette malédiction tout en sauvant Gabriel : Zund trouve enfin son utilité dans la série, et la recherche de l'Engoule est un bon passage. Le compte à rebours avant la fermeture du centre, l'incertitude quant à la personne qui va mourir, la présence toujours aussi énigmatique de Paolo, l'introduction de Valérie, la traîtrise de Pleston sont autant d'éléments qui concourent à créer un sentiment d'urgence, une situation de danger constant, entretenant ainsi un bon suspense.

Voici un album qui semble plus maîtrisé que précédemment : les situations semblent claires malgré les trahisons et les rebondissements à répétition. Et il y a cette gravité qui donne au tome une tonalité plus profonde que précédemment. Une gravité que l'on retrouve en couverture, qui répond directement à celle du tome 5.